Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 13:27

frise 23 C 077Nous sommes maintenant au pied du Mont Olympe, tout près de la cité sacrée de Dion, et prenons quelques heures de soleil et de plage avant de nous éloigner de cet endroit mythique entre tous.

Un peu d'histoire avant de visiter les lieux.

La trace la plus ancienne dont les historiens disposent à ce jour (tous les jours des découvertes remettent en cause les "documents les plus anciens" en Grèce) date de 424 av JC. A Dion le roi macédonien Archélaos organisa de grandes festivités qui duraient neuf jours et où concouraient des athlètes, des poètes et des comédiens. Ces jeux ont perduré jusqu'au 1er siècle av JC.

Les sanctuaires accueillaient des cérémonies religieuses très officielles : Philippe II y a célébré certaines de ses victoires, et son fils Alexandre (dit "le Grand") y a préparé son expédition en Asie.

Les monuments et les objets qu'on y a découvert couvrent une période de dix siècles. La ville  fut plus ou moins détruite et restaurée à la suite d'invasions, de conquêtes et de séismes. Mais au 5ème siècle, après un nouveau séisme, une inondation recouvrit les ruines de boue. C'est ainsi que le site resta enseveli pendant des siècles, à l'abri des pillages.

Les premières découvertes archéologiques datent de 1806 par un Anglais, puis de 1861 et 1865 par un Français, Léon Heuzey. Quelques fouilles furent entreprises en 1928 par une équipe grecque, mais elles ne sont systématiques que depuis 1973, et se poursuivent. Il semblerait que Dion ait encore beaucoup à révéler !

 

Au chapitre faune et flore nous avons rencontré une tortue qui traversait la route alors que nous suivons des panneaux qui nous indiquaient le site archéologique d'une basilique. Heureusement que nous avons fait cette rencontre car le site était fermé.

 

 

rd10 05 22 277

La ville de Dion du 21ème siècle est étendue. Et au milieu de son jardin public on trouve la "store Gallery" non mentionnée dans le Guide bleu, qui ressemble fort à un musée. Mais celui-ci se trouve 50 mètres plus bas.

Nous avons poussé la porte pour voir. Deux jeunes femmes nous ont accueillis et nous ont permis de faire des photos des objets dans les vitrines ... Un peu plus tard nous avons du mal à distinguer les pièces du musée de celles de la "store gallery".

Ce qui est sûr c'est que les magasins archéologiques, derriere la "gallery" sont grands et contiennent une multitude de caissettes de bois parfaitement rangées et répertoriées qui doivent attendre qu'on les analyse, qu'on les sorte de leur gange, qu'on assemble les morceaux. Voici des caisses de puzzles de l'histoire qui devraient occuper des équipes de chercheurs pendant des décennies !

 

Quant au musée il présente les principales pièces trouvées sur le site. Et c'est fabuleux. On ne doit pas pouvoir parler de l'époque hellénistique puisque nous sommes en Macédoine, alors ça illustre le niveau de l'art de cette civilisation soit-disant barbare.

 

rd10 05 22 C 072

rd10 05 22 C 083

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rd10 05 22 C 074rd10 05 22 C 075Les statues présentées au rez-de -chaussée sont vraiment superbes.

 

rd10 05 23 C 081En particulier celles des philosophes découvertes dans la maison dite de Dionysos. rd10 05 22 271rd10 05 22 270

 

A côté des grandes sculptures de marbre, quelques miniature de pierre et de terre cuite.

rd10 05 22 273

au premier étage la pièce la plus surprenante est l'orgue hydraulique. ou hydraule. Avec un croquis qui montre comment ça fonctionnait !

Nous avons préféré prendre notre temps pour visiter, c'est à dire passer la nuit près du site et attendre l'ouverture du matin.

Nous avons ainsi pu voir le Mont Olympe se débarrasser en fin de journée des nuages qui dissimulent son sommet (il paraît que c'est presque toujours ainsi) et voir ses neiges et névés scintiller au soleil.

rd10 05 23 291

Passer une nuit au pied de cette montagne, demeure des dieux grecs, et entendre au milieu de la nuit une chouette hululer, sûrement une descendante de celle d'Athéna, c'est magique.

Magique aussi la visite de Dion l'antique à l'ouverture du site. Nous sommes restés seuls avec les gardiens pendant plusieurs heures.

En commençant par le nord nous avons tout de suite à gauche les Grands Thermes avec ses "pilettes" qui soutenaient le plancher au-dessus du système de chauffage à hypocauste.

rd10 05 23 C 099

 

Tout à côté les latrines publiques : les débats commencés dans les bains se poursuivaient aux latrines.

rd10 05 23 C 102

Ca fait rêver Camille ça ! A priori c'était un privilège masculin de pouvoir occuper une des nombreuses places des latrines !

rd10 05 23 288

La grande rue centrale dont le dallage date de l'époque romaine (2ème siècle av JC).

rd10 05 23 295

nous mène jusqu'à la villa de Dionysos. C'est une très grande maison dont la salle de réception a gardé une grande mosaïque où Dionysos est représenté. Elle est entourée d'eau, et des bassins décoraient les jardins. Aujourd'hui l'eau courait un peu partout dans ce quartier. Et c'est ici que fût découvert cet instrument médical tout à fait semblable au spéculum du 21ème siècle. Des cabinets médicaux et des hôpitaux étaient peut-être installés ici.

rd10 05 23 C 114

La maison de Léda doit aussi son nom à la statue trouvée sur place avec des piètements de tables en marbre. Les originaux sont au musée et ce sont des copies, souvent plus petites qui sont présentées à la place occupé depuis seize siècles

 

rd10 05 22 286

rd10 05 22 287

 

Encore quelques mosaïques avant de passer dans le quartier des sanctuaires. Hors des remparts et près du fleuve nous avons les temples d'Isis, de Demeter, de Zeus.

rd10 05 23 304Ces temples remplis d'eau, grands et petits, avec des statues de divinités au milieu sont émouvants.

rd10 05 23 306

rd10 05 23 C 116rd10 05 23 C 121Alors que nous nous dirigeons loin au sud vers le théâtre romain les visiteurs affluent. Nous allons leur laisser la place après avoir parcouru quelques kilomètres dans Dion l'antique.

Nous y avons vu quelques végétaux qui méritent qu'on les regarde :

rd10 05 22 289

rd10 05 23 309une fleur qui ressemble à celle des pommes de terre et des tomates mais pas son feuillage (elle pousse en terrain très sec) et un allium rouge au milieu des prèles (il doit donc aimer l'humidité)

Le sommet de la montagne Olympe s'appelle Mytikas. Extraordinaire ou tout simplement normal ?

rd10 05 23 315

Le massif est découpé par les gorges profondes de l'Enipéas.

Nous avons poursuivi la route jusqu'à la mer Egée, à Skotinas. Le temps est superbe, la mer agréable. La plage est parsemée de petits cailloux de toutes les couleurs provenant du mont Olympe.

rd10 05 23 317

Déguster  un café "hellenico", servi avec un grand verre d'eau, à l'ombre d'un grand parasol et assis au fond d'un canapé profond est un moment privilégié.

A bientôt, c'est le moment du premier vrai bain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens