Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 12:12

frise 06 10 1C 675C'est à un jeune homme de 12 ans que nous avons dû de visiter Pella, seconde capitale de la Macédoine antique ! Nous n'avions initialement pas jugé necessaire de nous y arrêter, et avions fait étape sur le parking d'une station Michelin de la voie E86 vers la Bulgarie alors que le vent soufflait fort, descendant des montagnes, que l'orage grondait et que les éclairs zébraient le ciel. La nuit fut moins calme que ce que nous aurions souhaité !

Lorsque au matin nous avons voulu remercier le propriétaire, la conversation fut difficile : nous ne parlons toujours pas le grec, lui ni le français ni l'anglais. Il fit venir son épouse et son fils qui fut l'interprète et réussit à nous convaincre de visiter Pella, encore tout proche.

 

Retour sur nos pas. Avant d'arriver au nouveau musée archéologique (ouvert en septembre 2009) nous avons vu de nombreux gros camions dont les ridelles retenaient des flocons blancs. Peut-être sommes-nous dans une région productrice de coton dont la Grèce est le 5ème exportateur mondial ?

Puis une statue équestre d'Alexandre le Grand, né ici. Il est toujours très beau ce jeune souverain dans la statuaire grecque, qu'elle soit du 4ème siècle av JC ou du 20ème siècle après !

rd10 06 10 1018

Le site a l'air immense et il y a des fouilles dans toutes les directions. Celles du palais (60 000 m2 !) sont au nord de la ville, quelques sanctuaires jalonnent les rues du 20ème siècle, des tombes dans les collines voisines et enfin le musée à l'ouest.

Nous y arrivons à l'ouverture, il y a beaucoup de gardiennes pour les deux visiteurs que nous sommes ! Il est interdit de prendre des photos, et nous sommes marqués à la ceinture. Les images que nous présentons sont donc des trophées arrachés de haute lutte !

 

C'est incroyablement riche ! Des poteries très classiques avec la représentation de divinités, Zeus dieu de la foudre, et d'autres un peu moins classiques !

rd10 06 10 C 674

rd10 06 10 C 668

rd10 06 10 C 673des angelots sexués, encore une preuve que tout change !

des bijoux, des monnaies, des statuettes féminines de terre cuites,

rd10 06 10 C 671b

rd10 06 10 C 672

 

même la boutique d'un artisan potier telle qu'elle fut retrouvée dans la cité !

rd10 06 10 C 666

rd10 06 10 C 665

Depuis la grande galerie en balcon on peut admirer quelques mosaïques telles ce Dyonisos assis sur une panthère, bien représentatives de la perfection qu'avaient atteint les artisans qui pratiquaient cet art à Pella.

rd10 06 10 999

Il y en a encore quelques unes en place dans le site de la ville antique que l'on atteint en faisant un grand détour au sud-ouest.

rd10 06 10 998

La chasse au cerf de la maison de l'Enlèvement d'Hélène est la première oeuvre signée de Grèce trouvée à ce jour.

La maison de Dionysos avec les mosaïques à dessins géométriques réalisés en petits galets, les colonnes qui entouraient la cour au centre des pièces de réception

rd10 06 10 C 683

est le plus bel endroit du site que nous avons parcouru de long en large sous un soleil de plomb. Entre les pierres vénérables nous avons surtout vu une plante sauvage aux fleurs et aux fruits semblables à ceux des tomates  mais aux feuilles bien différentes.

rd10 06 10 1026

On en a rencontré sur tous les sites antiques depuis le début de notre voyage.

Nous sommes revenus au camping-car vers 13 heures assommés par le soleil, avec la conviction que pour être un bon archéologue il faut beaucoup de qualités :

- connaître parfaitement la civilisation étudiée,

- avoir des gros bras pour remuer des tonnes de terre avec une minuscule cuillère pour ne rien perdre et ne rien abîmer,

- savoir manipuler la truelle, la brosse à dent, le tamis et le pinceau,

- savoir distinguer les éléments importants des scories,

- supporter la chaleur,

- supporter le chef,

- être patient et optimiste

- et tout ce à quoi nous n'avons pas encore pensé, trop cuits par la chaleur  ...

 

Quant au site de Pella que nous avons parcouru jusqu'à la limite de ses clôtures et de nos possibilités, il ne méritait peut-être pas tous ces efforts trop naïfs ! Si nous nous étions limités aux maisons dites de Dyonisos et d'Hélène, ça aurait été suffisant.

Il y avait très peu de visiteurs sur le site. De même qu'au musée pourtant somptueux. Que de richesses sorties de ces hectares si avares en renseignements accessibles aux visiteurs lambda que nous sommes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Camping-car
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens