Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 15:01

frise2011 05 24 847Come, c'est en bas à droite, sur la carte du lac de Come. C'est une ville plaisante, soleil, lac scintillant, espace, luxe, patrimoine architectural intéressant, expositions ... Bien des raisons de s'arrêter !

Nous y sommes arrivés dans l'après-midi, après une route un peu difficile sur une trentaine de kilomètres le long du lac de Come. Nous n'avons pas choisi de passer dans les villages, c'est la police qui nous y a contraints. Ils sont beaux, les vieux villages avec vue sur le lac, églises superbes comme celle d'Ossucio, romane,  campanile roman surmonté d'un clocheton gothique, rd2011 05 24 835villas entourées de hauts murs d'où quelques branches s'échappent et causent quelques dommages à la peinture du camping-car ! La circulation dans l'autre sens avait également été détournée sur cette route. Les croisements étaient pour le moins délicats ...

Aussi nous sommes-nous arrêtés le plus rapidement possible en arrivant à Come, sur le parking de la villa Olmo (18ème siècle) espace de manifestations culturelles avec jardins où les sportifs du soir s'en donnent à coeur joie alors que les contemplatifs sont assis sur les bancs à l'ombre ou à côté de l'embarcadère du domaine.rd2011 05 24 878Une allée juste en bord de lac rejoint le centre ville.

Les jardins des palais descendent doucement jusqu'à la rive.

La Villa Gallia de Marco Gallio abbé et duc d'Alvito, construite en 1615 abrite maintenant les services administratifs de la région de Come.rd2011 05 24 840Quelques pas encore nous arrivons à la Villa Saporti, construite à la fin du 18ème siècle. Juste à temps pour accueillir Napoléon pendant sa campagne d'Italie. Le Tsar Alexandre II y fut également reçu. Mais le marquis Rocca Saporti dut la vendre en 1950 à la région qui en fit son siège.rd2011 05 24 842Il n'y a pas que des palais, il y a aussi des petites familles  Foulque macroule que l'on distingue des poules d'eau par l'écusson blanc qu'elles ont sur le nez, alors que celui des poules d'eau est rouge. Les petits sont beaucoup plus colorés que les parents.rd2011 05 24 839On rentre dans la vie contemporaine : les installations sportives succèdent aux palais ! Stade,  parcs, aéro-club pour hydravions, hôtel et port de plaisance. De l'autre côté la Piazza Cavour est vaste, bordée de galeries qui permettent de regarder les belles vitrines des magasins à l'abri du soleil.

Il doit faire bon vivre à Come ! Et ce n'est pas d'hier. Il suffit de regarder d'un peu près la façade de la cathédrale pour ne pas en douter ! Mais d'abord on en admire l'ensemble, magnifiquement Renaissance lombarde. Richement lombarde ! Les architectes, maçons et sculpteurs de Come, les maestri comacini, rartisans de la cathédrale, diffusèrent le style lombard et leur savoir faire dans toute l'Italie rd2011 05 24 845Sa construction commença au 14ème siècle pour n'être achevée qu'au 18ème, mais la façade a gardé l'unité de style initial.rd2011 05 24 847

Les frères Rodari ont sculpté les décors de la façade dont les statues placées de chaque côté du portail principal, Pline l'Ancien et Pline le Jeune, enfants de Come, qui reçoivent ainsi de l'Église une dimension spirituelle de premier plan.

La "douceur de vivre" de Come se perçoit dans les statues des cinq saints au dessus de la porte (frise en haut de l'article). Ce sont des jeunes gens graciles, en pourpoint. Je cite le Guide bleu 1985 : "Le profane et le sacré que la Renaissance a cru réconcilier, apparaissent déjà dans ces corps trop jeunes, exposés sans modestie sur la façade du Duomo, comme en représentation. Étrange parade, mais si l'art n'a pas encore atteint sa maturité, la vie, du moins, s'y exprime-t'elle avec une belle vigueur. C'est la jeunesse d'une civilisation qui s'affiche et le proclame. C'est peut-être aussi le commencement d'une crise spirituelle qui va durer longtemps."...

Le décor sculpté des portes latéral est remarquable.

rd2011 05 24 849rd2011 05 24 848

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n'ai rien à dire ni à montrer de l'immense nef Renaissance, gothique, classique. Mais en ressortant par une porte latérale pour aller voir le Broletto nous avons aperçu un ensemble de clochetons Renaissance au-dessus du bâtiment roman, belle évocation de la fuite du temps.

rd2011 05 24 857Le Broletto construit en 1215 était le siège de la Commune au Moyen-Age. Il fut modifié lors de la construction de la cathédrale dont il est mitoyen.rd2011 05 24 854Des arcades en plein cintre, une bande lombarde qui souligne le toit, des colonnes "nouées" à la troisième fenêtre (bel humour !) un assemblage de pierres blanches, rouges et grises : c'est simple et élégant !rd2011 05 24 856Le Théâtre Social est occupé par l'exposition d'un groupe sculpté de "Lamentation sur le Christ Mort" qui provient de l'église de Caspano du Civo, dans la région de Sondrio, dans la montagne à l'Est. Les personnages sont à l'échelle 1/1 et l'ensemble est remarquablement conservé.rd2011 05 24 859Ce thème a été souvent traité, en sculpture comme en peinture, et sa présentation à Come semble être un évènement culturel important.

Nous sommes allés jusqu'à San Fedele, première cathédrale de Come, maintenant enchevêtrée dans les maisons du quartier, et dont il est difficile d'avoir une image globale.rd2011 05 24 862La porte latérale est richement décorée de marbres.

La dernière visite que nous avons faite à Come est celle de l'église San Abbondio, bel exemple d'art romano-lombard. Elle est à l'écart dans un quartier tranquille, mais elle aussi enserrée dans les constructions du quartier qui empèchent de prendre le recul nécessaire à ses grandes dimensions.rd2011 05 24 898Construite au 11ème siècle, elle est très haute, n'a qu'une abside qui semble très étirée. La façade est simple, les piliers qui soutiennent les toits des cinq nefs sont de granit et de pierres. Les chapiteaux sont carrés : le décor est  dépouillé. Sauf au fond du choeur où une grande fresque du 16ème siècle  présente la vie de Jésus en de nombreux tableaux.rd2011 05 24 894Ça a été restauré récemment. C'est magnifique !rd2011 05 24 895bVoici de plus près le baptême de Jésus. Si Saint Jean Baptiste avait été vêtu de fourrure bleue, je me serais cru en Grèce !

Avant de quitter Come nous regardons un peu mieux le décor des fenêtres de l'abside ;rd2011 05 24 897Intéressant, non cette visite de San Abbondio dont le monastère reçoit maintenant la faculté de droit ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens