Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 13:47

frise2011 05 26 959Rejoindre le Lac de Garde par le sud, de Come à Brescia nous a paru bien banal et trop rapide, aussi avons-nous opté pour une route au nord, le long de la rivière Adda, par la région de Sondrio, voisine de la Suisse.

Dès que nous avons quitté la rive du lac de Come le paysage a changé. rd2011 05 26 903Des maisons aux balcons de bois et aux toits de bardeaux ou de lauzes, des champs moissonnés, une rivière qui court au fond de la large vallée entourée de montagnes atteignant 3000 mètres : nous sommes tout près de la Suisse et de Saint Moritz, juste sur l'autre versant, dans les Alpes !

Mais des Alpes au climat favorable à la culture de la vigne. Alors que nous approchons de Sondrio, la capitale régionale les pentes se couvrent de vigne.rd2011 05 26 906Nous sommes en Valtellina, territoire viticole réputé. C'est ici que sont produits les Grumello, Inferno, Sassella et Valgella, classés parmi les meilleurs vins italiens.Une vraie aubaine cette étape !

A Sondrio il y a une excellente aire de services pour camping-cars à côté de la rivière Adda, sur la route nationale (strada statale, SS) 38. Nous avons reçu un accueil plein de bonne volonté, mais seulement en italien de la part des services communaux installés dans le palais Pretorio (16ème siècle) sur la Piazza Campello,rd2011 05 26 913

Les dames de l'Office de Tourisme à côté de la gare, nous fournissent une abondante documentation sur la ville, la région, le musée et nous conseillent de monter au château en passant par l'ancien quartier vigneron. Avant que nous partions elles nous posent à leur tour une question : la belle Italienne, première dame de France est-elle vraiment enceinte ?

En italie, l'ambiance n'est pas à l'arrivée d'un petit prince au château ! C'est pleine campagne électorale pour trois referendums et voici deux des affiches que nous croisons

rd2011 05 26 909brd2011 05 26 909

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n'en avons vu aucune favorable au premier ministre ... Ambiance, ambiance !

Les rues de la ville baroque sont bordées de murs presque aveugles. Des portes cochères ouvertes permettent de voir des cours bordées de galeries à arcades et des balcons fleuris.

Dès que nous montons par les rues tortueuses de la ville médiévale, nous avons l'impression de nous trouver dans un village vigneron et montagnard. La cave (cantina) où nous avions projeté de goûter quelques vins locaux est fermée.

rd2011 05 26 917rd2011 05 26 916

 

C'est donc dans un bistrot à côté du château que nous avons fait une tentative. Désastreuse. On nous a servi un infâme rouge qui tache ! Et le château Masegra auquel nous arrivons enfin a bien piètre mine, rd2011 05 26 922mais ça va s'arranger !

rd2011 05 26 923Il est en cours de restauration , et son allure de vieille caserne désaffectée va disparaître. Nous avons pu entrer grâce à un artisan et son ouvrier qui donnaient les derniers coups de taloche à une grande pièce, sûrement celle du corps de garde qui est transformée en salle de réception. Superbes carrelage et crépi, ils sont très fiers de nous montrer leur ouvrage ! Quant à la cour que nous apercevons ça doit être l'ancienne cour d'honneur qui ne donne pas l'idée de la taille de cette forteresse médiévale qui s'étend presque entièrement derrière le bâtiment à double galerie.

Un belvédère permet une vue sur la ville, ses toits de lauzes et au sud sur les Alpes Orobie enneigéesrd2011 05 26 927 alors qu'à l'est les vignobles plantés autour de chapelles et d'églises couvrent toutes les parcelles cultivables.rd2011 05 26 929La visite du "museo Valtellinese di Storia e Arte" est un moment très agréable. Les touristes étrangers n'y sont pas nombreux mais particulièrement bien accueillis. Nous avons été l'objet de toute l'attention et la courtoisie de l'hôtesse. Le musée occupe le palazzo Quadrio et retrace la riche histoire de la région, située entre l'Europe Centrale et l'Europe Méditérranéenne, zone de passage entre les hautes montagnes et d'échanges.

Des salles consacrées à l'histoire depuis l'Antiquité voici les salons les plus originaux où sont exposés d'une part un traîneau et une cheminée de terre cuite, tous les deux baroques, et d'autres part des costumes reconstitués d'après les portraits des grands personnages de la ville. 

rd2011 05 26 945

rd2011 05 26 944

 

L'étage consacré à l'art est riche d'objets sacrés médiévaux et Renaissance provenant des églises des vallées voisines.

Voici une Annonciation du 16ème siècle qui respire la bonne humeur et la santé.

rd2011 05 26 947

Et cette "Vierge à la grappe" (le vin dans la région n'est pas une affaire récente) et son enfant Jésus ne sont-ils pas superbes, naifs, roses et potelés à souhait ?rd2011 05 26 949Parmi les objets qui constituent le "trésor" du musée il y a deux croix datées du 12ème siècle. La plus grande, une croix de procession (décorée sur les deux faces) provient d'un minuscule village au dessus de Sondrio. Elle est très richement décorée, en bois plaqué d'argent, dorée sur une face, inscrutées de pierres semi-précieuses et d'une vingtaine de perles de  cristal sur le tour.rd2011 05 26 946Lorsque nous sommes repassés à la sortie devant la dame de l'accueil, elle nous a remis une plaquette de 16 pages entièrement consacrée à cette croix dont l'origine semble être assez mystérieuse. Il va me falloir un bon moment et un dictionnaire pour bien comprendre comment elle est apparue dans un inventaire de 1985 alors qu'elle ne figurait nulle part avant ....

Cette dame a dû suivre toute notre visite par la vidéosurveillance et nous remet une abondante documentation sur les pièces qui nous ont vraiment retenus ! Voici que nous pourrions visiter tous les sanctuaires de la Valtellina où des "bois sacrés et précieux" sont inventoriés, ainsi que tous ceux où des fresques sont encore visibles ! Plus facile, nous pouvons identifier les sculptures d'art contemporain qui déposées aux carrefours, dans les rues et sur les places mais aussi dans les édifices publics ont attirés notre attention : ils sont nombreux et nous avons encore une belle notice en italien !

Souhaitez nous bon courage, nous allons étudier notre documentation dès que nous sortirons de la cantina de la ville médiévale où nous allons faire nos achats !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires