Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 15:28

03 18 Frise 02918 mars 2010

J'espère vous intriguer un peu avec un tel titre !

 

rd10 03 18 131

 

Dragonnier ? A ne pas prendre pour un dragon ni un des lézards que l'on rencontre assez souvent sur une pierre au soleil ! Ils sont d'une belle taille et si fréquents que les Canariens en ont fait un symbole, on en trouve de toutes les couleurs, en céramique, en tole ou en résine dans les boutiques de souvenirs. C'est un arbuste du genre dracaena dont la résine rouge a été comparée au sang d'un dragon.

Et Icod ? Rien à voir avec la technique et l'électronqiue ! C'est une petite ville ancienne de Ténérife (nom complet Icod de los Vinos) célèbre pour ses vins et encore plus d'un exemplaire soit disant millénaire de dragonnier,. Il parait que des scientifiques auraient démontré qu'il n'aurait que 400 ans. Mais cette hypothèse n'est pas évoquée ici. ... Il est indispensable de visiter le parc du Drago, plutôt impressionnant. Le périmètre du tronc doit approcher les deux mètres, et il est entouré d'une végétation superbe.

Flore Ténérife - dragonnier d'Icod 130

Dans le parc d'une vieille demeure aux murs blancs et balcon de bois, c'est vraiment une belle image.

rd10 03 18 029

On ne peut pas passer sous silence l'église (fermée) et sa place, forte évocation de l'Amérique hispanisante,

rd10 03 18 018

le parc à côté a quelques spécimens intéressants tel que ce ficus. Ce ou ces ? Sont-ce des racines aériennes qui se sont transformées en tronc ? Ou plusieurs troncs qui ont fusionné leurs branchages ?

Flore Ténérife Ficus135 

et la petite place au-dessus avec ses maisons anciennes à balcon et gargouilles de bois piquées d'un palmier de métal ;rd10 03 18 037Une fontaine où l'eau coule doucement et de grands arbres  "ficus de olivas", dont les fruits ressemblent en effet à des olives, incitent au repos à l'abri du soleil.

rd10 03 18 026

Nous y avons pris un repas léger, servi par un garçon charmant qui se moquait de nous avec beaucoup de gentilesse ! A 14 heures il ne reste presque rien, les gens qui travaillent dans les environs ont tout dévoré dès midi,  et il n'est pas possible de tenir un tonneau de bière sous pression plus d'un quart d'heure tellement la demande est forte. Nous avons quant à nous trouvé l'endroit calme, et ça pourrait être la raison pour laquelle "le chef" n'a pas jugé nécessaire de se décarcasser !

Nous sommes allés jusqu'au centre d'accueil des touristes de la Cueva del Viento, la grotte du vent. Un tube volcanique de quelques centaines de kilomètres dont on peut visiter une toute petite partie. C'est une visite qui ne s'improvise pas, qui nécessite du temps, qu'il faut réserver à l'avance, qui nécessite une bonne compréhension de l'espagnol : que nous n'avons pas faite ! Dommage, car déjà aller jusqu'au point de départ n'est pas simple, par une rue étroite qui affronte verticalement la pente de la montagne. Ca permet de vérifier ses qualités de conducteur ! Alors ne pas se priver de la visite virtuelle !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens