Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:52

Marseille 0Impeccable le TGV pour aller à Marseille depuis Valence en moins d'une heure ! C'est après que ça devient plus difficile ...

Bien sûr que Marseille s'adapte aux règlementations relatives à l'accès des lieux publics par les personnes à mobilité réduite ! Mais à sa façon : avec quelques marches avant d'atteindre un escalier roulant ou un ascenseur qui peut être en panne ! C'était le cas ce mardi et il était donc difficile d'arriver jusqu'au métro par les escaliers ET les ascenseurs arrêtés. Josseline et Camille ont eu beaucoup de mal et ont dû recourir à un taxi pour arriver à notre hôtel très central, rue de Rome à quelques pas de la Canebière.

Et du "détournement de la Canebière" de Pierre Delarue, un "des gestes artistiques forts de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la Culture". La force de la représentation serait sûrement plus flagrante si nous connaissions le palais qu'il dissimule. Voici satisfaite une première interrogation "mais qu'est-ce que c'est ? " que des mois d'images avaient suscitées :  un immense trompe-l'oeil posé sur le bâtiment de la Bourse qui semble dédoubler la Canebière..Marseille 02D'étranges animaux exotiques très colorés ont envahis les lieux les plus fréquentés, mais ce n'est pas tout à fait nouveau : en 2007 lorsque nous avons fait visiter Marseille à notre correspondante Wendy des vaches occupaient ces espaces.

Marseille 07Marseille 03

Deuxième révèlation, l'Ombrière dont il nous a semblé que la mise en place avait fait l'objet de moins de communication. C'est amusant cet immense miroir suspendu qui nous ordonne "de regarder plutôt la mer". Il est posé à l'est du quai de la Fraternité devenu essentiellement piétonnié, et à part Bernard presque tout le monde le nez en l'air, photographie son reflet.Marseille 04C'est vrai qu'il faut regarder la mer où des rameuses dont les gestes sont scandés par un tambour et guidés par un barreur sont suivies par une équipe de cameramen.Marseille 06Il s'agit de l'opération communication qui accompagne à Marseille le lancement de la campagne de dépistage du cancer du sein. Les galériennes en sont des rescapées.

Profitons-en pour jeter un coup d'oeil au palais du Pharo et à la tour du fort Saint jean qui bouclent l'horizon.

Nous ne savons où donner de la tête et des yeux, il y a aussi, comme tous les matins le marché aux poissons qui propose, juste à côté de nous les poissons pêchés dans la nuit à des prix très tentants. Mais pas pour des promeneurs qui sont venus en train pour un séjour de trois jours !

Entre la Mairie et le Pavillon M, sur la place Villeneuve-Bargemon des poutres et structures de carton sont en cours de déballage et de montage d'une ville éphémère de carton alors que nous avons prévu une visite du quartier du Panier. Les choix sont cornéliens et la condition physique va aider à nous départager. Ceux qui se sont bien sortis de l'arrivée à la gare sont prêts pour la visite de ce quartier tout en marches et pentes raides, les autres restent autour du quai du Port et de la mairie.Marseille 08Voici tout d'abord l'immense ancien Hôtel-Dieu devenu depuis quelques mois hôtel Intercontinental 5 étoiles. Son histoire remonte au 12ème siècle, mais celle du bâtiment que nous voyons seulement à 1753. Conçu par l'architecte Jacques Hardouin-Mansart le projet trop coûteux a été abandonné en 1788 alors que seulement la moitié avait été construite. Cependant en 1860-1866 l'architecte des hopitaux de Marseille y a ajouté les deux ailes latérales. En 1993 les malades ont cédé la place à une école d'infirmièrs qui quitta ces lieux en 2006. Les pelleteuses et les maçons l'ont transformée en palace ouvert depuis le début de cette année 2013 dédiée à la culture.

Notre visite commence à l'église des Accoules et son calvaire, juste à gauche.Marseille 09

La première église des Accoules a été construite au 11ème siècle, reconstruite au 13ème, on y ajouta alors le clocher qui surplombe la tour Sauveterre. L'église a été détruite à la Révolution et seul reste le clocher qui a sonné l'alerte pour la ville de Marseille pendant des siècles. C'est un de plus importants édifices médiévaux de Marseille.

Nous suivons un itinéraire proposé par le plan-guide trouvé au Pavillon M.

Marseille 11 Marseille 10

Montée des Accoules, puis rue des Moulins, ici les rues sont des escaliers. Nous arrivons place des Moulins.Marseille 12Elle est au sommet d'une butte de la ville ancienne, à l'ouest du Vieux Port. Aussi y comptait-on quinze moulins à vent au 16ème siècle. Mais la découverte de la force hydraulique fit qu'il n'en restait que trois au 19ème.

Marseille 14Marseille 13

Les rues du Panier et du Puits du Denier ont encore quelques anciennes boutiques et de belles réclames qui ont réussi à arriver jusqu'à nous. Peut-être seront-elles classées pour continuer à subsister ?

De très hauts murs aveugles, austères bordent la rue. Au fond des grilles de fer forgé s'ouvrent sur un bâtiment à péristyle. C'est assez pour nous pousser vers la cour qui l'entoure. Sur trois étages des galeries à arcades en font le tour.Marseille 15Nous sommes à la Vieille Charité, l'endroit où mendiants, gueux et autres indigents qui envahissaient la ville après les guerres et pendant les disettes étaient enfermés. C'est grand ... qu'ils devaient être nombreux ...

La chapelle au milieu de la cour a une coupole elliptique, vraie prouesse architecturale.Marseille 16Des arbres fruitiers occupaient-ils la cour du temps des gueux comme aujourd'hui ces oliviers qui font beau ?Marseille 17C'est à la fin du 17ème siècle que fut construite la Vieille Charité par l'architecte Pierre Puget, né dans le quartier. Elle répondait, avec retard, à l'édit royal de 1640 (Louis XIII)  qui prévoyait "l'enfermement des pauvres et des mendiants". Après la Révolution elle devint hospice pour vieillards et enfants, puis caserne en 1905. Heureusement que Le Corbusier remarqua son état d'abandon vers 1940 ; il alerta les pouvoirs publics et la restauration de cet ensemble fut commencée en 1961 par la ville de Marseille. C'est maintenant un espace culturel.

Aurions-nous pris trop de temps Georgette pour visiter cet endroit ? Nous sommes toutes les deux seules pour rejoindre le restaurant où nous allons déjeuner.

Voici un break bien venu avant de reprendre la visite de Marseille.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Les Copains d'Accord
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens