Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 21:45

Marseille 00Le tour de la ville en bus à double pont a beau s'appeler "grand tour" il reste assez modeste mais très agréable sous le ciel si bleu. C'est ainsi que se poursuit notre visite de la ville.

Départ depuis le Vieux Port où le reflet des mâts frisse le long des pontons.Marseille 20Après le quai de Rive Neuve nous passons sous l'abbaye Saint Victor et le palais du Pharo que nous visiterons demain. Nous arrivons très vite à la plage des Catalans et à son Cercle des Nageurs, là où s'entraînaient les Manaudou.Marseille 21Le sable, les jeux et les îles du Frioul à l'arrière plan font de cet endroit une des plages favorites des Marseillais.L'eau doit être à une température idéale appréciée par les habitués.

Je ne suis pas du bon côté pour voir le petit port du vallon des Auffes, nous passons le monument aux morts et nous voici déjà au Petit Nice où le chef Passedat exploite ses talents et ceux de son équipeMarseille 23Nous quittons la corniche au vallon d'Oriol pour monter à Notre-Dame de la Garde, la bonne mère des Marseillais.Marseille 31La basilique romano-byzantine, du haut de ses 160 mètres veille sur les marins, les Marseillais et les gens de passage depuis l863. Elle a été construite à l'emplacement d'une très ancienne chapelle qui partageait le site avec un fort chargé de "garder" la côte. Leurs pierres ont été utilisées pour surélever le nouveau sanctuaire. Et c'est ainsi qu'il y a encore des escaliers à grimper avant d'arriver sur l'esplanade qui domine l'ensemble de Marseille, de son port et une tour bleue qui n'était pas là lors de notre visite précédente.Marseille 24 Quelques marches pour entrer dans la nef  de pierres polychromes étincelante de mosaïques dorées.Marseille 26Je ne suis pas très sensible aux styles néo ... particuliers à la fin du 19ème siècle mais je trouve les ex-voto particulièrement touchants, tant les tableaux que les maquettes de bateaux suspendues en guirlande aux corniches.

Marseille 28Marseille 27

Légende ou réalité : on dit qu'il n'est pas rare de voir ici prier des femmes de toutes religions ? L'archipel du Frioul s'étire sous le soleil derrière les quartiers auxquels nous essayons de donner un nom : est-ce que toutes ces constructions désordonnées sont à Roucas-Blanc ? et la pointe la limite de l'Anse des Cuivres ?Marseille 30Bernard n'est pas là pour nous répondre alors allons rejoindre nos amis qui nous attendent en bas à côté de la table d'orientation, peut-être savent-ils ?Marseille 25Nous prenons le bus suivant pour redescendre en ville par des rues vertigineuses bordées de jardin publics, privés et parfois suspendus qui me font penser à la Toscane.Marseille 32Au Vieux Port l'Ombrière a changé de physionomie et nous dessine une tranche de bateaux dans le ciel.Marseille 33Nous avons le temps de déguster quelques huîtres remarquables chez Toinou spécialiste des fruits de mer en face de l'hôtel dont l'étalage nous chatouille les narines et les yeux à chacun de nos passages. Trop dur de résister quand on a réussi à se dégager un peu de temps avant de changer de quartier pour aller au spectacle !

Cours de Belzunce nous prenons le super tram, ligne 2 vers Euroméditerranée pour le théâtre Joliette-Minoterie, passons devant l'ancien théâtre Alcazar transformé en bibliothèque municipale dont l'entrée est surmontée par la somptueuse marquise du 19ème siècle, longeons la rue de la République dont toutes les vitrines sont fermées par de grandes planches d'aggloméré : c'est absolument sinistre il n'y a plus un commerce dans ce qui dut être une artère de Marseille, et arrivons place Henri Verneuil, une place qui ressemble encore un peu à un chantier,

Marseille 36 Marseille 35bordée qu'elle est par des docks et des silos en transformation qui vont devenir des appartements et des commerce de luxe pour les uns, des centres culturels pour les autres. Quant au théâtre inauguré la semaine dernière avec "Une flûte enchantée" de Peter Brook dont nous venons voir une représentation il sent encore le goudron, la peinture et la colle !Marseille 37

Le mur du fond de la salle d'accueil est occupé par une biblothèque qui semble disponible pour les spectateurs en attente de spectacle, un vrai plaisir !

La mise en scène de Peter Brook et les transformations qu'il a apportées au dernier opéra de Mozart sont bien connues, ce spectacle créé il y a trois ans au théâtre des Bouffes du Nord a reçu d'excellentes critiques, a été distingué et tourne depuis dans le monde entier. Marseille 38Certains n'aiment pas le décor minimaliste de bambous nus qui constituent le seul décor, ce soir ils ont rempli leur rôle et se sont substitués aux palais, à la prison, à la forêt, à la chambre au gré des scènes. L'ensemble de la salle, plutôt jeune, a beaucoup apprécié cette flûte qui a fait l'unanimité parmi nous : nous avons aimé ces jeunes artistes, le magicien et la simplification de l'oeuvre dont nous avons retrouvé tous les grands airs en allemand, et les textes en français ! Nous avons bien fait de la choisir, Georgette pour spectacle de notre sortie !

Christiane, chargée de choisir les restaurants et ce que nous y mangerions nous a ensuite guidés depuis la belle place Sadi Carnot aux immeubles à pans coupés jusqu'au Vieux PortMarseille 41à "Une table, au Sud", tenue par un jeune couple, Ludovic et Karine Turac. Nourriture délicieuse présentée de façon originale.

Rentrer à pied jusqu'à l'hôtel nous a permis une toute petite promenade digestive. A demain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Les Copains d'Accord
commenter cet article

commentaires