Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 15:45

Il y a tant d'expositions simultanées au Mucem que nous en avons sûrement fait des visites bien différentes, les treize personnes de notre groupe !

Au rez-de-chaussée la galerie de la Méditerranée, exposition permanente, présente les caractéristiques qui ont fait de ce bassin un univers singulier. En voici quelques images.

L'invention de l'agriculture sur laquelle veillait la déesse Cérès (tiens, les Marseillais ont une affection particulière pour elle)expo 02rassemble la gestion de l'eau depuis les machines hydrauliques, les moyens de transport et de stockage ...expo 01l'élevage dont un relevé de peintures du Tassili n'Ajjer rappelle que le Sahara ne fut pas toujours un désert ;expo 03la culture des céréales avec des outils de moissonneurs, faux, doigtiers, gantelets, mais surtout une maquette de moissonneuse gauloise qui nous vient de l'entreprise Deering harvester C° de Chicago par l'intermédiaire du musée des Arts et Métiers ; puis la transformation en farine, pains et pâtisserie ;expo 04J'oublie l'olive, le commerce des produits agricoles, la symbolique du pain ... car il est temps de passer à l'évocation des religions, l'arrivée des religions monothéistesexpo 05aussi représentée par ce tableau grec du 18ème où  les mots (maux ?) du pêcheur de droite sont  des serpents qui lui sortent de la bouche et qui se tordent pour le mordre à nouveau ;

et Jérusalem, ville trois fois sainte.expo 06où nous avons vu Georgette et Jeany devant le Mur des Lamentations ...

Quelques gravures de Marc Chagall illustrent la vie de Moïse

expo 08expo 07

parmi lesquelles Moïse sauvé des eaux et Moïse brisant les tables de la Loi.

 

Trois masques funéraires du Fayoum sont exposés pour illustrer la citoyenneté,expo 09

mais ils me rappellent surtout le très beau livre de Jeanne Benameur, "Profanes". Dans ce même secteur il y aussi la prise de la Bastille, et une guillotine, une vraie construite en 1872 pour remplacer celle brûlée pendant la Commune. On peut aussi avoir des frissons en parcourant la Galerie de la Méditerranée ...expo 10

La façade du musée présente la vue insolite d'une artiste espagnole, costume de tauréador, chaussures de danseuse flamenca, une épée à la main droite, une cocotte minute sous le bras gauche. Elle illustre l'exposition  "Au bazar du genre, féminin/masculin en Méditerranée"que nous avons visitée, Marie Rose et moi avec le plus grand intérêt.

Vaste(s) sujet(s) classés en cinq thématiques. "Mon ventre m'appartient" illustré par des oeuvres de tous temps ; statuettes de l'Egypte antique et tableaux et sculptures de Louise Bourgeois ou Niki de Saint Phalle, mais aussi des réalisations très fortes d'une artiste de Bosnie Herzégovine, Sandra Dukià :

expo 11expo 12

"Marie toi" et "Enfante" : dramatiques !

Dans la thématique "Les chemins de l'égalité"  les photos de la campagne publicitaire de LG, producteur d'équipement électro-ménagerexpo 13 sont beaucoup plus légeres pour dénoncer la place des hommes dans l'exécution des tâches ménagères : "De la cueillette à la chasse, puis de la chasse aux courses, l'Homme dans son incroyable évolution vient de découvrir où ça se range". Il y a quatre affiches de la même veine, conçues par Laurent Sully Jaume de l'Agence V en 2004. Je ne me rappelle pas en avoir vu une seule dans les médias ...expo 14

"Vivre sa différence", "Mon prince viendra" et "Chacun son genre" sont des thèmes délicats autour du bassin méditerranéen et la façon de les traiter est forte et doit frapper les imaginations. A moins qu'elle ne fasse fuir les visiteurs qui se sauvent en disant "C'est vraiment le bazar ici !"

"Le Noir et le Bleu" évoque surtout les rapports nord-sud souvent douloureux autour de la Méditerranée, du moins c'est ce que j'en ai retenu. Mais le temps de notre rendez-vous pour prendre le déjeuner arrive, et nous n'avons plus de temps.

Nous n'avons rien vu de tout ce qui était présenté au Fort Saint Jean, dommage ...

L'après-midi est bien vite passée, il fallait rentrer, mais pas bredouille. Les plus sensibles à la culture du pâin et de la pizza ont ramené une palette de boulanger !expo 15

Notre intéressant voyage à Marseille tire à sa fin. Bientôt viendra le moment d'en tirer des conclusions et de faire de nouveaux projets. Pourront-ils encore ressembler à cette visite ou devrons-nous revoir complètement notre formule pour tenir compte de ceux qui ne se déplacent plus avec la même vitalité que nos deux Bernard qui font encore des compétitions de vitesse dans les escaliers de la gare Saint Charles ?expo 16

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Les Copains d'Accord
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens