Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:43

frise 13 2011 Marrakech 164

Je dois avouer que j'ai assez peu préparé notre séjour à Marrakech, j'avais à tourner la page de notre séjour à Salzbourg avant de repartir, et ça m'a laissé juste assez de temps pour refaire les valises. Camille avait bien consulté le guide Voir sur le Maroc, mais il était comme moi, tout à fait d'accord de suivre Zohra là où elle pensait devoir conduire des néophytes.

Donc nous avons quitté la place Jemaa el Fna pour rejoindre le palais de la Bahia, de la Belle, vers le cimetière musulman (intra-muros).

Et surprise ! nous avons découvert un vrai palais arabo-andalou, alors même que nous franchissions l'entrée.

rd 2011 Marrakech 132Un riche jardin, la partie supérieure des murs et des plafonds très travaillés,

rd 2011 Marrakech 130

des cours de marbre, avec bassin et fontaine, en enfilade,rd 2011 Marrakech 134ça fait beaucoup penser à Séville ! Ce n'est pas tellement ça la surprise car les Musulmans chassés d'Espagne à la fin du 15ème siècle sont partis pour le Maroc avec leur culture et leur savoir-faire, c'est que ce palais a été édifié à la fin du 19ème siècle par le grand vizir (premier ministre) Si Moussa qui en fit sa résidence privée, très agrandie par son fils Ba Hmed ! Les agrandissements ont été faits par acquisitions successives de terrains voisins. On ne visite qu'une partie des huit hectares du palais, presque entièrement de plain-pied (Ba Ahmed obèse ne pouvait pas monter d'escaliers).

Il voulut sa demeure somptueuse, et elle l'est encore. Même après le passage de l'armée française ! car le général Lyautey la choisit comme résidence pour lui-même et ses officiers.

En voici quelques images :

rd 2011 Marrakech 137Haut de mur de stuc,

rd 2011 Marrakech 151

rd 2011 Marrakech 150

zelliges de Tétouan dont sont recouverts les sols et le bas des murs, stucs qui recouvrent chaque passage, comportant souvent des hommage à Allah,

rd 2011 Marrakech 153plafonds de stucs en demi-coupoles au-dessus de niches,

rd 2011 Marrakech 156plafond de cèdre plats richement peints dans les petites salles,

rd 2011 Marrakech 184ou en coupoles de cèdre dans les appartements privés du maître de maison,

rd 2011 Marrakech C 074immenses coupoles rectangulaires, de cèdre peint dans les salles de réception, qui nous font nous tordre le cou dans tous les sens pour les admirer !

rd 2011 Marrakech 173rd 2011 Marrakech 159et les portes jamais nues, grandes ou petites toujours décorées, plus ou moins richement.

Des images somptueuses, nous en avons ramenées beaucoup, mais nous craignons de lasser le lecteur ... Par contre, soyez sûrs que le visiteur ne se lasse pas d'admirer le travail des artisans marocains, les peintures, les sculptures des plafonds réalisées en place pour loger toute la famille du vizir. Quatre épouses et vingt quatre favorites, le nombre d'enfants n'est pas précisé ... Les quatre épouses, (c'était le nombre maximum autorisé par le Coran, par les coutumes ?), munies de contrats de mariage, les autres femmes du harem pouvaient être répudiées n'importe quand. Alors la "Belle", la "Favorite"qui a donné son nom au palais, quelle était elle ? Peut-être jamais bien longtemps la même ?

Allez, pas de question malvenue sur le passé et écoutons les Marocaines nous parler des progrès du statut de la femme sous l'influence du roi Mohamed VI grâce à qui la bigamie (limitée à deux épouses) ne peut se pratiquer qu'avec le consentement écrit de la première ... et dirigeons nos pas vers le palais El-Badi juste derrière la place des Ferblantiers.rd 2011 Marrakech 198Nous passons les remparts qui entourent la Kasba où de nombreuses cigognes ont élu domicile. Certaines construisent ou renforcent leurs nids, d'autres claquent du bec et échangent des caresses de cous. Les noces et leurs danses se pratiquent-elles avant ou après l'édification du nid ? A voir plus tard.rd 2011 Marrakech C 104 Et nous entrons dans ce qui reste du palais de Ahmed el-Mansour, Ahmed le Victorieux des armées portugaises, dont la fortune fut immense et qui voulut le faire savoir en construisant un palais fastueux pour recevoir les représentations étrangères. Des marbres d'Italie, du granit d'Irlande, de l'onyx d'Inde, des revêtements à la feuille d'or (provenant du Soudan ?), rien ne reste du palais construit au 16ème siècle par un des plus grands souverains saadiens.rd 2011 Marrakech 205Le 17ème siècle voit la décadence saadienne, et la prise de pouvoir par les Alaouites dont la capitale est Meknès. En 1683 Moulay Ismaïl, (souverain de 1672 à 1727) fait raser le palais d'Ahmed el-Mansour et transporter tous les matériaux pour les utiliser dans l'édification de son propre palais de Meknès.rd 2011 Marrakech C 100Il ne reste presque plus que les fondations du pavillon de Cristal, le grand bassin occupant le centre de l'espace alors que quelques orangers indiquent l'emplacement des jardins. Il nous faudra aller à Meknès pour voir le reste !

Et pour le moment un gardien pousse de grands cris et gesticule pour rassembler l'ensemble des visiteurs dispersés sur les quelques hectares du palais, c'est le moment de la fermeture.

Retour au riad en passant devant la Koutoubia et son célèbre minaret si semblable à la Giralda de Séville.

rd 2011 Marrakech 222La nuit tombe, les rues s'animent. Beaucoup de passants se pressent sur les trottoirs, les grands carrefours (il y en a dans la médina !) seront bientôt embouteillés et la variété des bruits est impressionnante : les moteurs, des klaxons, des sonnettes, des chants, des cris, l'appel du muezzin : toute la vie du soir se fait entendre.

Et bien sûr tout au long de la journée nous avons senti les odeurs de Marrakech, les épices, les parfums, les pierres d'ambre, le thé à la menthe, les fleurs d'oranger ... Qui a dit le crottin des ânes ? Non, les harnais sont munis de sacs qui récupèrent ce qui fera un excellent engrais !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

marie-josé 24/02/2011 17:39


merci pour ces belles photos, et cet air d'orient qui vient délicatement chatouiller nos narines et nous faire envie.
Vous avez l'air heureux, bonne continuation pour ce voyage et profitez-en bien. Amicalement
On vous embrasse Marie-Jo et Jacqueline