Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 16:12

Omblèze-Chaffal 00Nous sommes vraiment passés à l'heure de printemps, c'est maintenant à 8 H que nous nous retrouvons sur le champ de foire de Montmeyran. Le ciel est très gris au-dessus de la Raye, mais nous allons au-delà. Nous avons remonté la vallée de la Drôme, passé Crest puis Aouste et ensuite suivi au nord la vallée de la Gervanne jusqu'aux Gorges d'Omblèze.

Paysage grandiose que cette étroite faille entre de grandes falaises grises, ocre, crème et même vertes !Omblèze-Chaffal 01J'ai beau avoir déjà souvent lu des explications sur leur formation tellement simple à formuler, je n'arrive pas à y croire complètement., incrédule que je suis en voyant ces impressions résultats !

Un tableau me l'explique encore une fois, enfin l'explique à tous les curieux.

C'est une chimie toute simple qui est à l'origine de nos paysages drômois : la dissolution du calcaire dans l'eau tout aussi naturellement que celle du sucre ou du sel, et ceci pendant des millions d'années. L'eau s'infiltre dans la roche emportant à chaque passage un peu de calcaire. Elle forme ainsi des rivières souterraines, des grottes, des falaises abruptes, des canyons.

Omblèze-Chaffal 03Omblèze-Chaffal 02

Puis ce calcaire dissous est libéré dans des cascades. Les mousses se plaisent dans cette eau. Elles y sont peu à peu pétrifiées en créant une roche aérée, poreuse et légère, le tuf. Là le résultat est spectaculairement plus rapide : plusieurs mètres cubes sont ainsi créés chaque année. A constater sur la Petite Pissoire, à gauche. A droite, la Grande Pissoire.

Nous avons suivi la route jusqu'au panneau "Cascades de tuf - 594 mètres" et avons emprunté le grand chemin cimenté qui monte à gauche vers la ferme du Pescher. Il fait froid et les gants que nous avons rangés nous manquent. La pente est raide et surplombe verticalement la route. Josette se rappelle que du temps où elle faisait du vélo il fallait la descendre très prudemment.Omblèze-Chaffal 04Du haut du plateau nous apercevons la sortie de la Gorge qui s'ouvre sur la cuvette d'Omblèze, au pied du col de la Bataille où le ciel est très gris;

A la ferme nous faisons notre marché : la production est proposée aux randonneurs dans une petite cabane de bois.
En échange des confitures, sirops, charcuterie et picodons que nous choisissons il faut en déposer l'argent dans un petit tiroir qui contient aussi de la monnaie. Comme à la ferme Terrail il y a quelques décennies.Omblèze-Chaffal 07Nous avons traversé une prairie et continuer dans la forêt aux feuillages vert tendre des feuillus, foncé des épineux.

La flore est variée. S'ajoutent aux coucoux et violettes que nous rencontrons depuis quelques semaines des orchis sureau, jaune pâle et grenat, de petites pervenches, quelques gentianes acaules, un muflier dont la graine a dû s'enfuir d'un jardin, et des sceaux de Salomon.Omblèze-Chaffal 06(Pour les planches précédemment énoncées, il faut aller les voir dans les albums photos "Flore de la Drôme" ou "Les orchidées de nos rando".

L'itinéraire d'aujourd'hui contourne largement le canyon des Gueulards, connu des randonneurs, beaucoup trop glissant pour nous par le temps humide que nous avons actuellement.

Après un long chemin en pente douce nous apercevons une ferme au sud de la Vacherie, hameau de la commune du Chaffal, nous tournons alors vers l'ouest, et vers la route du Paradis.

C'est le moment choisi pour la photo de groupe, entre les deux arbres qui sont marqués "Ferme du Pescher" à gauche et "Chemin du Paradis" à droite, juste derrière Norbert, Jeannette et Claudette. Nous sommes tous fortement imprégnés de la culture reçue pendant notre enfance ... mais résistons et prenons le troisième chemin, celui vers le GR 9.Omblèze-Chaffal 08Presque au sommet le ruisseau de Comberoufle, qui doit prendre sa source à Léoncel, coule dans un paysage idyllique de sapins et clairière.Omblèze-Chaffal 10La faim commence à nous tenailler et nous nous hâtons vers le point culminant (1021 mètres) les ruines du village du Chaffal, ancien bourg qui a ici disparu. On y comptait 352 habitants en 1806, 162 en 1911 et seulement 49 en 2011, maintenant rassemblés au lieu dit la Vacherie.Omblèze-Chaffal 11Il y eut un château dont il reste quelques pans de murs et en face une église enterrée. L'était-elle lorsqu'elle accueillait des fidèles ?Omblèze-Chaffal 12Nous avons trouvé un endroit bien à l'abri du vent du nord tout à fait propice à un pique-nique au soleil qui a enfin réussi à percer.

Après la troussepinette que Mado nous propose accompagnée de figatellis, le saucisson de Maguy, les deux flacons que Michel a apportés pour célébrer la double béatification papale et nos pique-niques, qu'il a été bon de se reposer dans la douce chaleur retrouvée en face des sommets bien connus.Omblèze-Chaffal 13Complètement à gauche (nord) la Tête de la Dame est dans les nuages, le premier téton en face de nous est le Bec Pointu , dont certains gardent le souvenir de pentes vertigineuses. Et tout au fond, encore enneigés c'est le haut plateau du Glandasse que nous apercevons.

Norbert qui a fait aujourd'hui son grand retour est  impatient de repartir. Nous prenons le chemin de retour à la Côte 999 où un panneau indique "accès aux Gorges d'Omblèze formellement déconseillé aux cavaliers et VTT".

Nous admirons les prairies fleuries de pissenlits et de bouton-d'or, les taillis d'aubepine aux fleurs blanches, Omblèze-Chaffal 14les éboulis d'orchis bouffon pourpre et de globulaires bleu clair, et même de quelques orchis singe, les bien nommées.04 Avril Orchis singe Omblèze

et même de quelques gesses printanières au douces couleures bleues et violines.04 Avril Gesse printanière Omblèze

Quelques lacets en épingles à cheveux sont les obstacles difficiles à franchir les cavaliers et les cyclistes, pas pour les randonneurs bien ventilés et abreuvés.Omblèze-Chaffal 15

L'itinéraire de retour est beaucoup plus rapide que celui que nous avons suivi ce matin, et pas seulement parce qu'il descend. Il est aussi beaucoup plus court et arrive sur la route juste en dessous de la Baume Noire.

Sur la carte de Josette il est représenté en jaune, 3ème trait en partant de gauche, fait une boucle juste en dehors, en haut et revient pour le sentier rouge qu'elle n'a pas encore surligné !

Nous sommes à nouveau dans les gorges d'Omblèze. La partie humide de la falaise tout en haut, brille au soleil. C'est le moment de la gâterie proposée par Claudie cette semaine, un gâteau avec des billes de chocolat et des amandes, tout simplement délicieux ! Omblèze-Chaffal 16

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens