Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 18:24

Grane 00Le temps s'est levé, la pluie a cessé, c'est le moment de commencer à se débarrasser des scories des fêtes, cependant sans se brutaliser ! Un petit tour dans la campagne de Grâne est parfait pour ça.

Jacqueiline n'est pas là avec sa montre qui dit tout, donc pas de performances à annoncer. Quant à moi, je ne sais pas qui a frappé, fatigue des fêtes ou Alzheimer, j'ai oublié mon appareil photos : tout simplement incroyable ! Heureusement Martine a pris le sien, et je vais souvent lui dire, "Oh, Martine regarde la couleur de ces vieilles pierres ...". Elle comprend très bien, elle fait la même chose avec Gérard !

Nous avons donc laissé les voitures sur la place du temple à Grâne, et sommes partis vers l'est. Le chemin habituel est actuellement enfoui par des engins de terrassement, un lotissement est en construction autour de sa trace. Nous retrouvons dans la boue l'itinéraire 42 que nous allons suivre longtemps.Grane 01D'abord jusqu'au hameau de Coucourde puis par celui de Jacquemont qui est remarquablement préservé. Des maisons anciennes dont une ferme fortifiée aux pierres dorées et aux cours fermées par des portes de bois travaillé par les siècles. Superbes !

Il faut éviter les flaques assez nombreuses après les fortes pluies des derniers jours. Franchir une colline donne chaud par cette journée bizarrement douce.Grane 02Douce et grise, le vent du sud souffle et nous ramène son lot de nuages qui devraient passer sans se déverser. Nous redescendons toujours en suivant les flèches "42" vers le pont des Sansouzes. Oh, la belle flèche artisanale, immédiatement suivie d'une autre étrange, mais moins accueillante, presque menaçante : "tolérance précaire" késako ?Grane 04Grane-03.jpg

    Au pont des Sansouzes nous rejoignons des chemins connus, que Rachel nous a souvent fait prendre. Nous montons vers le Bois de la Dame où le talus du chemin fait un siège parfait pour le pique-nique. Photo de groupe.Grane 05Penchée ... Ce n'est pas encore l'effet des élixirs que nous avons partagés, mais celui du manque d'habitude.

Après le repos nous revenons vers Grâne et nous redescendons. Curieuse plaque posée sur un poteau : "les tontons atomiques", qui doit être le pseudo d'un personnage ou d'une équipe assez sympathique.

En apercevant le flot de la Grânette nous avons souhaité trouver un pont. Jamais nous ne l'avions vue ainsi, quelques rapides tourbillonnent et s'agitent en amont du pont caché par les taillis.Grane 06Sur les flancs de la combe voici la ferme de Plaisance, exceptionnelle ! une ferme fortifiée peu commune, avec des ouvertures qui font penser à un système de relevage de pont-levis, des tours à chaque angle : quelle allure que cette demeure qui a appartenu aux Poitiers, seigneurs du Dauphiné. Date-t'elle de la première période des Poitiers ou de celle de Diane à qui Grâne fut restitué en 1548 ?Grane 07C'est une simple passerelle un peu fléchie qui permet de poursuivre le chemin bordé de platanes énormes. Nous arrivons tout juste à en faire le tour à trois ! Sur l'autre rive du ruisseau maints arbres sont tombés (bouleaux ?), abattus par des castors dont nous ne voyons pas où ils ont installé leur hutte.Grane 08 Nous arrivons rapidement à Grâne que nous avons encore le temps de visiter. En passant le long d'une demeure très impressionnante, avec ses pavillons à toitures vernissées, son pont au-dessus de la route pour aller dans le parc,Grane 09et ses multiples cours. Quand la famille Grimaldi de Monaco l'a-t'elle fait construire ? Lorsqu'ils sont devenus seigneurs du Valentinois en 1642 ou plus tard ?

Nous laissons le beffroi et continuons par les calades du vieux village pour remonter jusqu'à l'époque féodale, celle de la construction d'une forteresse dont il ne semble plus rester grand chose. Là nous sommes bien dans la première période des Poitiers, avant qu'ils se soient dépossédés par l'évêque de Valence aidé du seigneur de Saint Vallier. Nous sommes restés dans le présent et avons surtout profité des paysages qui s'offrent d'ici aux curieux et aux habitants de ce quartier.Grane 10Le Glandasse enneigé, que les nuages évitent, est illuminé par le soleil. Tout comme le Grand Veymont qui se profile derrière le But de Saint Genis.Grane 11Marianne nous a chanté un bel air de Mozart et un autre de Fauré dans le théâtre de Verdure où des concerts sont donnés en été. Et Martine nous y a dansé la mort du cygne. Nos sorties sont divinement culturelles !

Derniere image de la journée : les Trois Becs pris dans un peu de brume.Grane 12A la semaine prochaine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens