Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 17:42

Randonner sur les flancs du synclinal perché de Saoû, le plus grand d'Europe, est toujours un grand plaisir, et il y a souvent moyen de trouver une variante qui permet d'emprunter des sentiers par lesquels nous ne sommes pas encore passés !

Nous sommes partis de la place de l'Église de Saoû vers la Poupoune, en passant par le quartier de Chabret. Entre les arbres qui bordent la route le massif des Aiguilles s'élance vers le ciel.rd12 10 09 002Le soleil brille sur le monument des Insurgés et déportés de décembre 1851 . En essayant de nous rappeler le soulèvement populaire, la répression et les lieux de déportation (nous avions bien pensé à Cayenne, mais pas à l'Algérie ...) qui ont suivi le coup d'état de Napoléon III, nous nous défaisons de nos vestes.rd12 10 09 006Car il fait très bon sur le chemin qui conduit les grimpeurs à quelques uns des 750 sites d'escalade que le Club Alpin Français a aménagés sur les falaises de Saoû et les randonneurs au contournement du rocher de la Poupoune qui est d'ailleurs juste au-dessus de nos têtes après un long cheminement dans la forêt.rd12 10 09 011Drôle de nom Poupoune pour un rocher aussi phallique !

Et maintenant il faut escalader les rochers du Maupas. Il y a souvent des marches plus ou moins hautes, même parfois très hautes, que l'on franchit comme on peut, avec l'aide de Guy ou celle des mains !rd12 10 09 015

rd12 10 09 017Au plaisir que l'on éprouve à découvrir la plaine de la Vèbre, Saoû et le Roc du Château, se mêle une pointe de fierté d'être là.rd12 10 09 022Vers le sud le vent pousse des lambeaux de brume au détour de Rochecolombe. Ah, le mistral a pris la place du vent du sud, nous allons avoir du beau temps toute la journée ! Mais il y a encore du brouillard au-dessus du Rhône vers les Tourrettes.rd12 10 09 019Nous n'avons pas tout à fait vue sur le sommet de la Poupoune, 784 mètres, que les plus intrépides peuvent escalader, mais notre objectif est de l'autre côté, le sommet de Rochecolombe à 884 mètres. C'est l'altitude au banc,rd12 10 09 028parfait pour la photo de groupe, d'un peu près car il y a peu de recul possible.

Et la cuvette du synclinal commence à se révéler. Nous avons poursuivi jusqu'à une clairière propice au pique-nique. Elle s'étend en amphithéâtre vers le vallon en formant des marches. Idéal pour la contemplation pendant la pause ! Car le spectacle est grandiose,rd12 10 09 030de l'énorme Pommerole au pan coupé par le Perthuis, jusqu'aux sommets des Trois Becs que nous ne pourrons pas voir : des nuages s'y accrochent, sont poussés, mais remplacés immédiatement. rd12 10 09 031Michel apporte à chaque randonnée non seulement une bouteille de vin à partager, mais aussi le café. Nous sommes deux ou trois à fournir le chocolat qui va bien avec.

Nous sommes repartis trop vite. Trop car nous serions bien restés encore un peu à contempler le paysage, mais aussi car la pente pour rejoindre le pas de l'Echelette à seulement 711 mètres d'altitude, est rude.rd12 10 09 034Avec un passage étroit à côté d'un rocher où il y a heureusement quelques arbres auxquels d'accrocher.rd12 10 09 035

Et lorsque nous y arrivons, au Pas de l'Echelette, nous découvrons quelque chose qui ressemble à un gouffre !rd12 10 09 039Le sentier passe largement à droite pour arriver au creux d'une grotte au fond couvert par du sable rouge,rd12 10 09 040mais le rocher à franchir ensuite est bien haut. Heureusement Guy et Michel nous ont donné un heureux coup de main pour le franchir, avec les mains et sur les fesses !rd12 10 09 042C'était ça la nouveauté du jour pour Claudette et moi qui étions déjà venues à Rochecolombe avec le GREB. Et c'était vraiment bien de passer par là.

Ensuite le sentier parcourt la forêt où gisent de part et d'autre d'assez nombreux arbres probablement arrachés par une tempête, mais dégagés par les forestiers. C'est facile, la forêt nous cache souvent le paysage jusqu'à ce que nous en sortions. Le sommet de Rochecolombe est à nouveau au-dessus de nos têtes, avec la Poupoune à sa droite. Au fond, à l'est le soleil déclinant illumine les Pommerolles, le Grand Delmas et la montagne de Couspeau.rd12 10 09 055Belle image pour une fin de randonnée dont on peut consulter la carte (et bien d'autres en attendant le chargement) sur le site que voici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens