Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 08:12

Pour varier les plaisirs nous sommes allés vers une plage avant d'aborder la visite de Caen, capitale régionale. Nous avons choisi Courseulles-sur-Mer qui nous semblait un peu à l'écart des plages du débarquement et de tout l'aspect commémoratif.

Pour ça ou pour d'autres raisons les camping-caristes sont plus nombreux à vouloir s'y arrêter qu'il n'y a de place auprès de la grande croix de Lorraine, entre la dune et la rivière après le pont de Nottingham. Nous avons eu de la chance, une se dégageait lorsque nous sommes arrivés.

Mais nous sommes à Juno Beach, un des points du débarquement de l'armée canadienne et de Winston Churchill le 12 juin 1944, du général de Gaulle le 14 et de sa Majesté George VI le 16.rd12 08 07 1189

Au moment où nous arrivons des militaires canadiens ont rompu les rangs et reviennent vers le musée canadien qui rend hommage à la participation de sa marine, des troupes et à son effort industriel. Il y a même un mémorial inuit. Voilà de quoi nous ouvrir l'esprit et le souvenir.

Je vais oser dire ce que je pense : les souvenirs sont mis en scène, et beaucoup de restes de cette époque ont été ressortis pour entretenir ce souvenir et l'afflux des visiteurs qui ont dû permettre le développement d'un certain tourisme sur toute la région. La dune le long du passage que nous empruntons, à côté du blockhaus "Cosy's pillbox" (ainsi nommé en hommage au sergent Cosy qui le prit le 6 juin 1944 après une rude bataille et la perte de nombreux hommes)rd12 08 07 448 est retenue par des plaques métalliques sur lesquelles des silhouettes de soldats avancent, fusil à la main.

Nous sommes allés sur la plage à marée basse, ( nous avons trouvé que le pull marin et le coupe-vent étaient de rigueur)rd12 08 07 1180avons pu nous installer à l'abri du vent, observer l'activité des CRS qui surveillent que personne n'amène son chien, et celles des sauveteurs en mer qui jalonnent la plage, à pied et en bateau avant de prendre nos livres. Il y a beaucoup de monde pour assurer la sécurité des plagistes, et observer que personne ne dérange la multitude d'insectes et de petites araignées qui grouillent dans la végétation.

Nous sommes tout près de l'avant-port où des filets sèchent sur les pontons.rd12 08 07 456

Sur l'autre rive des étals fleuris (c'était la fête des pêcheurs dimanche) proposent la pêche de la nuit précédente. C'est tellement beau que nous allons rester 24 heures de plus pour faire une cure de poissons !rd12 08 07 457 Le mardi est jour de marché. On y passe la matinée à chercher à se frayer un chemin entre la foule qui piétine tout au long des rues jusqu'à l'église. Les légumes sont à un prix scandaleux : 6 €uros le kilo de haricots verts gros et fanés, et celui des tomates produites à quelques pas ; on profite bien des touristes ! Mais nous avons acheté du teurgoule, une spécialité régionale de riz au lait et à la cannelle traditionnellement cuit pendant des heures dans le four qui refroidit petit à petit.

Courseulles est une belle étape pour camping-car, à retenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens