Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 15:40

rd12 08 08 19

Après la rue Saint Pierre, au bout de la rue Ecuyère nous avons trouvé l'église de Saint Etienne le Vieux, tellement  endommagée pendant "les opérations de juin et juillet 1944" qu'elle n'a pas été reconstruite. Il ne reste qu'un mur de la nef, et la tour lanterne ... J'imagine qu'elle devait avoir fière allure.rd12 08 08 20

Mais elle n'aurait pas tenu la comparaison avec l'Abbaye-aux-Hommes qui se trouve en face, de l'autre côté de l'esplanade Louvel.rd12 08 08 21

Qui pourrait tenter de rivaliser avec cet ensemble qui porte harmonieusement les marques des époques traversées ?

C'est une des deux abbayes que Guillaume le Conquérant, ou plutôt en 1059, Guillaume duc de Normandie, dut faire construire en pénitence après avoir bravé l'opposition papale à son mariage avec sa lointaine cousine Mathilde de Flandre (la deuxième est l'Abbaye-aux-Dames à l'opposé dans la vieille ville). Lanfranc de Pavie abbé du Bec, dirigea les travaux de construction et en devint premier abbé.

En 1944, identifiée par l'immense croix rouge posée sur les toits elle fut épargnée et servit de refuge aux Caennais. Elle est devenue en 1965 un des plus beaux hôtels de ville de France.

Nous avons pu visiter librement une partie de l'ensemble :

rd12 08 08 22le cloître toscan reconstruit au 18ème siècle ; des couloirs ; l'escalier d'honneur deux fois plus large que l'escalier de matines ; à son pied une horloge et son grand tableau permettant au prieur d'organiser les activités de la communauté sur plusieurs semaines : le planning n'a pas été inventé dans l'industrie !rd12 08 08 23

Nous sommes allés jusqu'à l'église abbatiale dédiée à Saint Etienne dont la façade monumentale de style roman normand très austère a trois niveaux.rd12 08 08 24

Mais nous devrons revenir l'après-midi pour une visite commentée des bâtiments conventuels ... Elle commencera par la salle du Chapitre, celle où l'on délibèrait des affaires de l'abbaye devenue salle des mariages.rd12 08 08 25

Nous avons traversé des enfilades de salles d'apparat, d'antichambres aux décors superbes du 18ème siècle avec de grandes peintures classiques où se mêlent des scènes bibliques et historiques. Les boiseries sont l'oeuvre de François Poche qui passa 55 ans à les réaliser !

Au pied d'un escalier nous rencontrons Charlton Heston habillé d'une robe de Christian Dior ... mais non, c'est Guillaume le Conquérant, roi d'Angleterre et duc de Normandie !rd12 08 08 26

Nous avons fini la visite par l'abbatiale dont l'immense nef romane est très sobre. Le sarcophage de Guillaume est dans le choeur, mais il ne contiendrait plus qu'un fémur, ses autres ossements ayant été dispersés lors de guerre de religion. La grille de fer forgé est du début du 20ème.rd12 08 08 27Nous sommes rapidement, trop rapidement partis vers l'Abbaye-aux-Dames fondée par la duchesse Mathilde.rd12 08 08 28 La façade à trois niveaux de l'église abbatiale dédiée à la sainte Trinité est un peu moins austère que celle de Saint Etienne.rd12 08 08 31Des arcs en plein cintre dans croisement du transept se marient avec les arcs brisés du déambulatoire. La technique évoluait au fur et à mesure de l'avancement des travaux.

L'architecte a réussi a déjoué les interdits en se représentant accroché au-dessus d'une clef de voute : il a passé des siècles à voir ce qui se passait dans cette abbatiale de femmes !rd12 08 08 32

Les voûtes de la crypte reposent sur des piliers aux décors tellement naïfs qu'ils semblent sculptés par des enfants.rd12 08 08 30 Nous avons rejoint une visite commentée pour voir les bâtiments conventuels. Ils ont failli être rasés dans les années 70, mais heureusement la région en fit son siège en 1983.

Plusieurs expositions occupent les salles les plus grandes : des représentations de Normands célèbres de la reine Mathilderd12 08 08 34 à Pierre Mendès France par Emmanuel Chaunu,dessinateur de presse ;

et des toiles d'impressionnistes, d' Adolphe-Felix Cals, précurseur du mouvement que je découvre icird12 08 08 40avec ses "falaises de la région d'Etretat" ou de Pierre Dumont de l'école de Rouen et les "ramasseuses de moules" de Louis Alexandre Dubourg.rd12 08 08 37Je mélange tout pendant cette visite ! Et le cloître ? On en voit le jardin par les arc toscans (oui, oui, comme au cloître de l'Abbaye-aux Hommes ) vitrés derrière lesquels des statues contemporaines sont exposées. rd12 08 08 36

Nous sommes repartis en traversant un ancien quartier tout rénové où de nombreux restaurants sont ouverts. C'est juste à l'est du château que nous visiterons demain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens