Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:35

JM 0Nous sommes adhérents France Passion, un réseau d'accueil de camping-caristes à la ferme. C'est souvent sympathique et  même parfois inoubliable.

C'est à cette dernière catégorie qu'appartient notre étape chez Jean Michel Armagnague et sa famille.JM 8

C'est à Idaux-Mendy, village de la vallée du Saison, aux confins orientaux du Pays Basque que Jean Michel est éleveur d'ovins et de bovins,  producteur de fromage AOP Ossau-Iraty, producteur d'agneaux de lait des Pyrénées et à ce titre président régional du syndicat (à moins que ce ne soit président du syndicat régional ) des producteurs de ces agneaux. Et il a pu dégager un peu de temps pour nous recevoir, nous parler de son métier et nous présenter les personnes qui pouvaient satisfaire notre curiosité et répondre à nos questions.

Nous l'avons trouvé à la bergerie en lisière du village où il venait de terminer la traite, et nous a invités à assister à la prochaine à partir de cinq heures et demie le lendemain matin ...

Histoire de nous provoquer un peu, de nous jauger ! Après quelques minutes nous avions la possibilité d'arriver un peu plus tard, puis de suivre la fabrication des fromages ...

JM 1Nous avons passé la soirée à la table familiale où il s'est plu à nous parler de son travail, de ses quatre cents brebis, de son engagement syndical, et son pays.

Nous avons remarqué à la traite du matin qu'il connait ses bêtes et leur caractère. Il les identifie à leur comportement, et peut dire que c'est la 80040 qui a mené le groupe. Eh oui, elles n'ont plus un nom mais un numéro ...JM 5Et il pourrait dire lesquelles sont les bagarreuses, dans ce monde fait seulement de brebis basco-béarnaises au nez busqué. Le cheptel des Pyrénées atlantiques est constitué de 120 000 têtes dont 70 000 font partie du "schéma de sélection", ce qui permet la diffusion des caractères génétiques de la race : conformation, production laitière et richesse du lait. En mai elles donnent environ un litre de lait par jour, et la traite sera interrompue en estive vers mi-juin. La production annuelle est de l'ordre de 180 litres par brebis.

Elles sont bagarreuses et craintives ; j'ai failli provoquer un grand mouvement de panique seulement en approchant une main pour voir comment est leur toison.

C'est Jean Michel qui m'a renseigné : la laine dont chaque brebis produit deux kilos par an est longue et rêche, inutilisable pour la fabrication de vêtements mais parfaite pour celle d'isolants thermiques. Ce procédé est couvert par un brevet déposé en 2005. 

Quant aux agneaux IGP Iparra élevés sous la mère, ils naissent à partir du mois de novembre et sont surtout vendus en Espagne.

Jean Michel ne nous a quittés qu'après nous avoir "impérativement" recommandé la visite du plateau d'Iguizentia, d'Iraty, des gorges d'Holzarte et de celles de Kakouetta et un peu plus tard quelques fêtes de transhumance ...

Mais voici "Guillemette la fromagère" qui arrive pendant que le chien attend son maître parmi les brebis retardataires ...JM 7

Chacun va de son côté, nous c'est vers la laiterie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Camping-car
commenter cet article

commentaires