Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 21:49
Mercredi 18 Novembre 2009
Oh ! les montagnes autour de Paro sont couvertes de neige ! Pendant qu'il pleuvait sur Taktsang, il neigeait plus haut ! Non, c'est tombé cette nuit ... Qu'importe, la première neige est là ce matin sur les sommets de 5000 mètres !
rd09 11 18 C 2 537
Et nous avons une bien belle trouée à travers les nuages poussés par le vent. Drôle de lumière, n'est-ce pas ?
A 8h nous sommes prêts pour les adieux très formels. Tsering aidé du chauffeur nous remet en signe de bonne chance notre dernière kata, ornée des huit signes auspicieux.

rd09 11 18 C 2 540b


Il nous gratifie d'un discours presque officiel sur la difficulté de recevoir ses touristes pour le Bhoutan qui commence juste à s'ouvrir, qui doit acquérir de l'expérience et améliorer ses structures ...
rd09 11 18 C 2 539A l'aéroport le Rinpoché dont nous avons croisé la route depuis notre arrivée dans le pays repart lui aussi. Mais pour Bangkok et il a bien de la chance, car notre Airbus 319 (Drukair, la compagnie nationale en a trois) pour Delhi partira avec 4 heures de retard. Nous ne savons pas pourquoi !
Un décollage de l'aéroport de Paro est une grande expérience ! Dans cette haute vallée (2300 m) la piste n'est pas très longue, et les montagnes autour culminent à 4 et 5000 mètres ! Il paraît que c'est l'aéroport le plus délicat et que seuls huit pilotes au monde sont habilités à le pratiquer ...
L'avion tangue lorsqu'il s'arrache du tarmak. Il doit suivre un angle d'envol à la limite de la rupture de l'équilibre en recherchant le mouvement d'air le meilleur entre les vallées qui s'ouvrent devant. Ça oscille vraiment beaucoup, avec les montagnes qui sont juste en dessous de nous, on voit les fermes, les derniers chörtens, la vallée de la rivière Paro et enfin on vire sur l'aile gauche pour prendre la direction de l'ouest.
Ça devient plus calme, et commence un extraordinaire voyage au-dessus des Himalayas ! La chaîne bhoutanaise que nous n'avons pas pu voir depuis le col de Dochula,
rd09 11 18 C 2 583
puis le massif de Kanchenjunga qui veille sur le Sikkim, ennuagé vers Gangtok,
rd09 11 18 C 2 591
et enfin le Maccalu puis l'Everest  (photo Eric Pradel) ... Impossible d'imaginer mieux. Un passager habitué de la ligne nous assure que la visibilité aujourd'hui est exceptionnelle.
Décidément nous avons eu un karma très favorable tout au long de ce voyage. Que de souvenirs tout à fait hors du commun !

19 Novembre 2009
Nous sommes arrivés à Delhi trop tard pour aller au musée ; nous avons juste eu le temps de faire quelques achats à l'emporium, le magasin d'état qui réunit de bons artisans.
Dernier dîner au Park Hotel. Christian et Maïthé nous ont fait une surprise de taille : du saucisson de leur production. Après quinze jours de nourriture himalyenne (excellente) c'était une merveille ! Merci encore.
Remerciements aussi à Stéphane pour ce voyage difficile et passionnant.
Mes remerciements personnels vont à Renée et Marie Thérèse qui ont relu et corrigé mes notes ...
A 23 heures après si peu de sommeil (1 ou 2 heures ? ) nous sommes partis pour l'aéroport.
Nous avons échangé quelques mots avec des gens remarquables comme cette dame de Briançon qui a monté presque seule une ONG qui apporte aux femmes d'un village népalais des techniques d'hygiène, de savoir-faire et une aide à l'apprentissage de la lecture. Dany aussi fait un travail extraordinaire avec son association qui apporte un soutien et une aide logistique à une école africaine démunie de tout ... Le voyage est passé trop vite, et quels sont les autres prétextes pour lesquels nous ne nous sommes pas mieux découverts ?
A 3 heures nous étions prêts dans nos fauyteuils pour l'envol de 3h30 ... mais l'engin qui amène les bagages à l'avion avait abimé le fuselage autour de la porte ... Il a fallu attendre le jour pour envoyer à Londres LA photo qui permettrait de donner ou pas l'autorisation de partir. Nous avons décollé avec 4 ou 5 heures de retard, pas très rassurés. Des contraintes syndicales ont empéché le personnel de bord de nous servir un repas avant 11 heures (de Londres, 16 heures de Delhi). Oh, comme ces longs courriers nous réservent des surprises !
Et nous avons réussi à prendre le train prévu pour rentrer à Valence où Roland et Marie nous attendaient ... Comme on est bien à Montmeyran aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens