Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 20:33

frise 19 09 (8)Ça y est ! Nous sommes installés à Bucarest, "Casa Capsa" pour visiter cette ville un peu mystérieuse, capitale d'un pays au passé divers, tumultueux, en un mot : riche. Et pour écouter quelques concerts du festival Enesco. C'est un musicien que nous allons découvrir Camille et moi. Nous ne savions même pas à quelle époque il appartenait, c'est dire ! Quelques clics sur internet et un bon dictionnaire de la musique nous ont permis d'arriver ici un peu moins ignorants ! Voici ses dates : né en 1881 en Roumanie et mort en 1955 en France.

 

Le festival est une grande affaire. Plusieurs voyagistes proposent un tour de Roumanie à cette période en y incluant des concerts. Et nombreuses sont les affiches à l'aéroport où nous arrivons à 20h15.rd 19 09 (3)Nous retrouvons nos amis de Paris arrivés quelques minutes avant nous dans cet aéroport flambant neuf.

rd 19 09 (4)C'est un groupe de 38 personnes qu' Henry et Anne Fuoc ont rassemblé pour ce voyage, comprenant de

nouveaux participants que nous avons autant de plaisir à accueillir qu'à retrouver nos compagnons et amis connus depuis longtemps.

Des oriflammes aux couleurs du festival sont accrochés tout au long de la route qui gagne le centre de Bucarest. Notre guide, Eugenia commence à nous signaler des artères, des palais et des théâtres. Je retrouve quelques noms lus dans le "Bucarest" de Paul Morand alors qu'il y était ambassadeur, en 1935 : calea Victoriei, Athénée, et enfin Casa Capsa qu'il présente ainsi : "Bucarest, chef lieu Capsa". C'est le prestigieux hôtel choisit pour notre séjour.

Le poids des potins et des grandes décisions du 19ème siècle et du début du 20ème se fait-il encore sentir sous tous les ors et les cristaux des plafonds, les tentures, les marbres et les boiseries des murs ?rd 19 09 (9)Un repas trop riche mais délicieux nous attendait. Pas de concert ce soir. Nous avons rejoint nos chambres aux couleurs un peu sombres. Les motifs de la moquette et des tentures ressemblent à des fleurs de lys. Ca fait très 19ème siècle tout ça ! J'apprécie beaucoup le confort des peignoirs moelleux. Tiens, les robinets d'or s'ouvrent bizarement, eau chaude à droite, eau froide à gauche. Est-ce le travail d'un plombier polonais ou d'un plombier roumain ?

Bon soir, à demain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages musicaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens