Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 08:25

 

Entre deux visites purement autrichiennes je me suis accordée une visite à l'Albertina. Pas aux collections permanentes dont Romana nous avait dit que n'étaient exposées que des copies, mais pour voir une exposition temporaire, Matisse et les Fauves. Ça me semblait constituer une suite naturelle à celle que nous avions visitée à Marseille (Capitale européenne de la culture 2013) début octobre.

Les mêmes peintres ou presque, mais sur les années 1905 à 1908, la période Fauve finalement aussi brève qu'éclatante.

Le programme du musée de septembre à février 2014 a pour couverture le portrait qu'André Derain a fait de Matisse précurseur du Fauvisme.F-Derain-portrait-Matisse.jpg

L'introduction est très brève : rappel du scandale du salon d'Automne de 1905,  où les peintres Henri Matisse, André Derain, Maurice de Vlaminck, Henri Manguin, Charles Camoin et Albert Marquet furent comparés à des fauves. Rupture avec l'impressionisme et approche totalement nouvelle de la forme et de la couleur, le Fauvisme est représenté par 160  peintures, céramiques et dessins.

Des Matisse en grand nombre, de quoi satisfaire ma curiosité ! Photos interdites, j'ai pu récupérer sur internet quelques unes des toiles présentées.

Signac par le pointillisme avait inventé la juxtaposition des couleurs pures juste sorties des tubes qui influença Matisse dont  voici La fenêtre ouverte et Barbizon 

F Matisse Barbizon

F matisse la fenetre ouverte

et la nature morte à la nappe bleue,F matissenaturemortealanappebleuele Bonheur de vivre peint à Saint Tropez en 1904 où l'imagination prend le dessus sur l'évocation réaliste ,F matisse-le-bonheur-de-vivreet enfin le portrait de Derain à qui il a transmis le goût des couleurs pures lors de leur séjour commun à Collioure toujours en 1904.F Matise portrait de DerainTellement bien transmis que Derain devance Matisse et adopte avec fougue cette nouvelle technique et son économie de moyens et les applique aussi à Londres qu'il a éclairé de couleurs éclatantes.F Derain Big Ben Big Ben et Westminster ainsi que de nombreuses vues de la Tamise dont le Tower Bridge où le fleuve es ses rives semblent complètement enflammés. Couleurs dont Derain disait que les tubes étaient des cartouches de dynamite F Derain Tower Bridgeet ce London Bridge aux bleus et roses si surprenantes, F Derain London BridgeManguin préfère modérer ses effets, mais je n'ai trouvé aucun tableau disponible sur le réseau pour illustrer cette retenue.F Marquet le sergent de la coloniale 

Le Sergent de la Coloniale tout en nuances reflète le sens de la couleur et l'harmonie tonale de Marquet.

 Le  salon de 1905 a ouvert une voie, fait des émules et a ainsi converti Braque aux couleurs éclatantes. En 1906 il séjourne à Anvers d'où il ramène des toiles très coloréesF braque-paysage-anverspuis à l'Estaque qui l'est de façon très surprenante presque moins.F braque-estaqueIl fait comprendre à Dufy le "miracle de l'imagination introcuite dans le dessin et la couleur". Il peint des scènes de son époque, la plage de Sainte Adresse

F Dufy la plage Ste Adresseet les affiches à Trouville où il ajoute des dégradés aux couleurs brutes.F Dufy les affiches à TrouvilleC'est le Carroussel de Van Dongen que j'ai trouvé, bien qu'il ait peint beaucoup plus de portraits que de scènes de vie.F Van Dongen CarrousselAux portraits sans nuances de Vlaminck, Femme du Rat mort,F Vlaminck Femme au rat mortDès  je préfère le Pont de Chatou et ses paysages de l'ouest de la région parisienne, et des rives de la Seine qu'il a si souvent peintes.vlaminck-pont-de-chatou.jpg"Dès 1907-1908 le Fauvisme se termine. Braque, Derain et Dufy poursuivent leurs recherches dans le cubisme. Manguin et Marquet reviennent à un impressionniste tardif, van Dongen devient portraitiste à succès de la bonne société, Rouaux (dont j'ai trouvé les tableaux, clowns et nus très sombres) se tourne vers l'art religieux. Seul Matisse continue à défendre jusqu'au bout l'art de l'harmonie."

Magnifique exposition que je suis ravie d'avoir pu visiter !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens