Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 19:07

Saragosse 000

Musulmane, c'est simple : du début du 8ème siècle jusqu'en 1118 le pouvoir était exercé à Saragosse comme dans la plus grande partie de l'Espagne par des arabes assistés de Berbères. La ville musulmane est ce qui reste des monuments élevés pendant cette période.

Mudéjare, c'est une notion presque exclusivement espagnole. Un mudéjar était un Maure qui avait décidé "librement" de rester dans l'Espagne reconquise,  par les rois catholiques, à Saragosse en 1118, et qui y avait été autorisé.

Le style mudéjar s'inspire de l'art islamique, de son savoir-faire et de ses techniques pour construire des bâtiments civils et religieux, églises, mosquées et synagogues. Dans chaque région ce style a ses particularités locales. La tendance aragonaise a été reconnue patrimoine mondiale de l'Humanité par l'Unesco et le palais de l'Aljaferia (intéressant à prononcer ... ) en est la meilleure illustration.

Nous le gardons pour la fin et allons maintenant reprendre notre visite en quittant la plaza del Pilar vers la plaza san Bruno.Saragosse 08 Nous longeons ce qui reste de la mosquée qui avait été élevée à l'emplacement d'une église wisigothe et qui fut ensuite transformée en cathédrale romane, puis gothique avec quelque ajouts baroques.

Revenons au mur nord : briques et carreaux de faïences colorés, deux éléments dans lesquels les bâtisseurs maures excellaient. Saragosse 09

Et voici le clocher baroque où nous avons aperçu des cigognes à moins que ce soit plutôt au sommet du minaret transformé en tour lanterne.Saragosse 35Nous passons devant un palais Renaissance où la brique est largement utilisée,Saragosse 37

puis par l'Arco del Dean qui reliait le palais épiscopal à la cathédrale, mudéjar et gothique.Saragosse 36

C'est juste avant de rejoindre le Coro, le boulevard qui ceinture la vieille ville, que nous trouvons l'église Santa Magdalena, sécularisée mais qui n'en demeure pas moins superbement mudéjare malgré sa porte classique.Saragosse 34

En continuant le long du Coso voici le palais Condes de Morata, de style Renaissance où des services du ministère de la justice siègent.Saragosse 20

Son grand et beau patio (colonnes, balcon sculpté, avancée du toit) est tristement devenu parking, mais comment résister aux contraintes de la circulation dans une capitale ?Saragosse 21Et nous voici arrivés au palais de l'Aljaferia (en bus où des dames étaient ravies de nous aider et ont bien ri à nos tentatives de prononcer le nom du plais !) 

C'est une vraie forteresse moyenâgeuse à l'aspect sévère. Les premières salles et patios sont tout aussi peu accueillants. Saragosse 19

Mais une fois franchis ces barrages nous entrons dans le patio de Santa Isabel, Saragosse 17ancienne cour centrale du palais et commence ici l'éblouissement !Saragosse 10Autour du jardin des salles ouvertes sont une forêt de piliers qui soutiennent l'étage et les caissons du plafond.

On a l'impression que le motif des entrelacs se renouvelle à chaque série de voûtes. Saragosse 18

Les ouvertures des portes du salon d'or et de marbre sont richement décorées (on ne pouvait faire moins) Saragosse 11Saragosse 12

Une des spécialités des artistes mudéjars était le travail du bois et la réalisation de plafonds fastueux.Au premier étage ils représentent à l'infini les blasons des rois catholiques, Ferdinand et IsabelSaragosse 15Saragosse 16

Nous n'avons pas eu droit à toutes les anecdotes que racontent les guides : à cette saison les visites guidées ne le sont qu'en espagnol. Nous avons essayé de glaner quelques commentaires auprès des accompagnateurs d'un groupe de jeunes étudiants français, mais n'avons pu nous imposer tout au long du parcours des salles ...

Une partie du palais accueille maintenant les Cortes d' Aragon, le parlement aragonais. Beau symbole de longévité dans l'accueil du pouvoir pour ce palais.

Un dernier "clic" vers les voutes autour du patio avant de quitter le palais.Saragosse 18bOn se croirait dans un palais marocain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens