Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 13:37

frise121123 02Pour nous plonger dans l'ambiance turque Tayfun, notre guide a commencé la journée en nous demandant si "notre pavot avait bien éclaté" ... Surprise générale, un éclaircissement est nécessaire !

C'est une allusion à une pratique du début du 20ème siècle, lorsque les hommes avaient l'habitude de ne pas fumer que du tabac dans leur narguilé. Pour passer les longues journées de privation du ramadan ils absorbaient avant l'aube une capsule de graines de pavot enfermée dans de l'intestin de mouton. Au bout d'un certain temps elle éclatait et rendait la bonne humeur au fumeur en manque !

Alors oui, notre pavot a bien éclaté !

 

Avant de visiter les monuments d'Aspendos il est nécessaire de faire un peu d'histoire de la Turquie.

On a découvert dans la région de Konya les vestiges de ce qui est considéré comme la première cité de l'âge de pierre.  Catal Hüyük aurait été fondé vers 7000 avant JC. Impressionnant ! Grâce aux objets trouvés lors des fouilles la vie de ses habitants a été partiellement dévoilée. La description qui est faite du site dans le lien donne grande envie d'y aller voir, mais ce n'est pas au programme de ce voyage ... rd dieux hittites

Les Hittites furent le deuxième grand peuple qui occupa de 1900 à 1300 avant JC la Turquie actuelle. Nous les avons déjà croisés au bord du Nil où ils disputaient à Ramses II le titre de première puissance. C'étaient sûrement des sages puisqu'ils finirent par signer vers 1270 av. JC le premier accord de paix connu à ce jour.Et des mariages furent conclus entre les deux familles. (photo d'une sculpture des 12 dieux hittites retrouvée dans l'immense capitale de Hattusas, dans la région d'Ankara.)

Les Grecs colonisèrent les côtes de la mer Egée après la chute de Troye grâce au célèbre cheval (1250 av. JC) et de 1200 à 700 av. JC des royaumes apparaissent le long de cette côte parmi lesquels la Pamphylie qui furent conquis en 546 av. JC par les Perses.

Deux siècles plus tard Alexandre le Grand chasse les Perses et installe ses hommes en Anatolie et le long de la Méditerranée. La culture hellénistique reprend le dessus jusqu'en 130 av. JC lorsque cette région devint une province du vaste empire romain. Et ce sont quelques témoignages de cette longue période de paix et de prospérité que nous allons visiter.

D'abord Aspendos, entre Perge à l'ouest et Side à l'est. Parmi toutes c'était sûrement la plus florissante. Au bord du fleuve Eurymédon s'étendaient le port fluvial, les établissements commerciaux où s'échangeaient les céréales, olives, fruits, sel, étoffes de laine et coton, vins, moutons et les chevaux des élevages locaux (si célèbres qu'en son temps Alexandre le Grand avait imposé une taxe annuelle à la région de 4000 chevaux par an).

Les quartiers résidentiels devaient se trouver également dans la ville basse.

Sur le plateau tout proche l'Acropole et ses bâtiments officiels et de prestige, basilique, fontaines étaient le centre de la vie publique. De la plaine on aperçoit de nombreux pans de murs.rd121123 18dont la fouille resterait à faire.

Le théâtre s'appuie sur la colline, transition entre les deux parties de la ville. C'est entre 161 et 181 après JC que l'architecte Zeno le conçut et qu'il fut construit par les frères Curtius Crispinus et Curtius Auspicatus.

Ce serait le mieux préservé des théâtres antiques d'Asie Mineure et aussi le plus beau monument romain de la région de Pamphyre. Il marque en tous cas l'apogée du concept architectural en matière de représentation théâtrale.rd121123 13

Le mur de scène à deux étages était la partie la plus élaborée. En marbre, avec un plafond, quarante colonnes se dressaient sur les deux étages, et des divinités occupaient les niches.rd121123 15Ce théâtre est dédié à Dyonisos, fils de Jupiter et de Sémélé, jeune mortelle. Belle histoire de l'expression "sortir de la cuisse de Jupiter" ! Les représentations théâtrales étaient des fêtes et c'est normalement qu'on y associe le dieu du vin !rd121123 12

Les objets retrouvés sont au musée d'Antalya.

Il pouvait accueillir 15 000 personnes. L'acoustique en est toujours exceptionnelle, et les spectateurs sur le dernier rang entendent tout aussi parfaitement que ceux du premier.rd121123 10Des vases en bronze disposés dans les niches de la galerie supérieure auraient assuré cette qualité.rd121123 14Nous avons attentivement écouté Tayfun nous raconter l'histoire et les légendes attachées à ce magnifique théâtre où des concerts étaient encore récemment donnés. Mais les vibrations des bases sapent ici comme ailleurs les fondations et les concerts sont maintenant donnés dans des lieux à l'abri de ce problème.

L'état de conservation est en partie due à la transformation en caravansérail sous les Seldjoukides.

C'est ensuite un peu à l'est que nous sommes allés voir les restes de l'aqueduc et surtout les deux tours-siphons exceptionnelles qui permettaient la filtration de l'eau amenée depuis les hauteurs du nord-ouest.rd121123 17L'aqueduc traverse la plaine sur près d'un kilomètre de long. Il a été détruit lors du tremblement de terre de mai 363, en même temps que le pont. rd121123 16Tout autour de la tour les femmes du village vendent les objets qu'elles fabriquent, des jus de grenade (c'est délicieux et bien rafraîchissant, très différent de la grenadine que nous connaissons !), des brins de coton dont on fait la troisième récolte de l'année en automne.rd121123 19Puis nous sommes allés déjeuner au bord du fleuve, sur une terrasse ombragée (nous sommes le 23 novembre !) où l'on nous a servi après le buffet de mezze, une truite grillée délicieuse.

Dernière image d'Aspendos en repartant, celle de la basilique sur l'Acropole et à l'horizon un sommet du Taurus.rd121123 20Et nous sommes partis pour Side.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Moyen Orient
commenter cet article

commentaires