Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 13:23

frise121124 2 Tayfun nous a dit plusieurs fois que nous n'étions pas en vacances, mais en circuit ... Alors à 6 heures nous étions dans le car en partance pour la Cappadoce. Plus de 500 kilomètres à parcourir dans des conditions plutôt confortables, des arrêts toutes les deux heures pour des raisons de sécurité et de bien être, et une route large, même en passant le col à 1825 mètres d'altitude qui nous permet de passer sur le plateau anatolien.

Ça donne à Tayfun beaucoup de temps pour nous parler de bien des sujets, d' Ataturk, des meilleures pistaches du monde, de Saint Paul venu évangeliser les Juifs de la region, des Dervishes tourneurs et de Konya.rd121124 02Mais d'abord je vais reprendre l'histoire de la Turquie là où je l'avais laissée ; au moment du grand Empire romain d'Orient.

En 312 avec la conversion de l'empereur Constantin l'empire devient chrétien. Sa puissance politique poursuit sa progression et atteint son apogée sous Justinien le Grand.

A sa mort (novembre 565) l'empire fut attaqué par les Perses. Puis l'Islam naissant et le monde arabe étendirent leur influence et déstabilisèrent Byzance (636-718).

Au début du 11ème siècle "de redoutables cavaliers", descendants des Tu Kin, peuple nomade venant des régions de Samarkand et Boukhara envahirent la Perse, l'Irak, la Syrie et la Palestine où ils se convertirent à l'islam. Ils envahirent ensuite l'empire byzantin jusqu'à la mer Marmara. C'étaient les Turcs appelés aussi Seldjoukides.

Ils convertirent les chrétiens à l'islam, par la persuasion et la force. Une partie de la population s'enfuit l'autre intégra les nouveaux venus.

En 1067 ils occupent l'Anatolie et choisissent Konya pour capitale. Combattants redoutables, monarques éclairés ils créent un remarquable système social d'entraide pour les plus démunis.rd121124 05Ils développent une architecture particulière dont la tombe de Mevlana, fondateur de l'ordre des Derviches tourneurs, est un parfait exemple : mausolée cylindrique  posé sur un socle carré, coiffé d'un toit conique inspiré de la forme des yourtes des nomades.

... Ils furent aussi de grands bâtisseurs de ponts de pierres, souvent à une seule arche en ogive. Certains prétendent que les Occidentaux revenant des Croisades s'en seraient inspirés pour créer l'ogive gothique ...

Nous faisons étape à Konya pour visiter le deuxième plus important musée de Turquie, le monastère Mevlana.rd121124 09Mevlana (Jalâl ud Dîn Rûmî dit Mevlana), philosophe, poête (Goethe se serait inspiré de son oeuvre) et mystique. La théorie sur laquelle le mouvement qu'il créa, le soufisme, était basé est l'amour entre dieu et ses fidèles (3ème partie du lien Melvana) et non plus la crainte et la peur.

Les membres de l'ordre soufi sont plus connus sous le nom de derviches tourneurs. Cette danse représente le mouvement universel de rotation autour de Dieu et en dansant ainsi l'homme participe à cette rotation ... Il vaut mieux lire le lien que mes mots pour savoir le contenu de sa pensée. Encore mieux quelques uns des livres écrits au 20ème siècle par Mme Eva de Vitray Meyerovitch, chercheuse au CNRS et disciple de Mevlana.rd121124 04Le Maître est enterré dans le premier monastère soufi, sous un mausolée très impressionnant, entouré de ses disciples les plus proches. Le jardin aussi est occupé par de nombreuses tombes près de la fontaine aux ablutions. Mma Eva de Vitray Meyerovitch y repose aussi depuis fin 2008.rd121124 06bIl est interdit de photographier dans le musée. Car le sanctuaire a été transformé après qu'Ataturk ait aboli tous les ordres religieux en 1920. Il contient quelques trésors du soufisme : des reliques, une robe, du mobilier et quelques manuscrits ayant appartenu à Mevlana, quelques autres manuscrits richement décorés de miniatures très colorées. Magnifique ce musée, mais très fréquenté, alors il faut suivre le rythme général devant les vitirnes très faiblement éclairées (ça je comprend compte tenu de la nature des pièces exposées).rd121124 10

rd121124 11

rd121124 12Autour de la cour, sur les autres côtés nous pouvons visiter la cuisine où des scènes de la vie quotidienne sont présentées, et les cellules où les disciples priaient, méditaient, vivaient ...

Une fontaine de marbre riche en symboles de division et de réunion occupe un autre côté de la cour.rd1121124 07Il y a foule absolument partout, même sur les toits où des ouvriers recouvrent les coupoles où il semble y avoir là aussi des inscriptions.

Les derviches et leur danse sont très mystérieux. C'est avec beaucoup de curiosité que nous avons pu assister un soir en Cappadice à un de leurs rituels.

D'abord on nous a remis un document qui explique la cérémonie, "le sémâ", sa spiritualité et son déroulement en sept phases.

Les musiciens, le maître de cérémonie habillé en noir et les sept danseurs habillés d'une grande robe blanche, linceul de l'ego et coiffé d'un haut bonnet de feutre, pierre tombale de l'ego sont arrivés au centre de la pièce sombre, les curieux tout autour sur des bancs.

Nous n'avions plus qu'à écouter, à regarder et à nous laisser porter par la musique, le mouvement envoûtant de danseurs qui tournaient, yeux fermés, la main droite tournée vers le ciel pour recevoir les dons divins, l'autre vers le sol pour les disperser sur le peuple. Ils tournoient doucemment autour de la salle en passant par le centre. C'est très calme, serein, grâcieux et équilibré, très empreint de spiritualité. 

Nous n'avons pas eu le droit de photographier la cérémonie. Lorsqu'elle est terminée deux Derviches reviennent et reprennent sous le crépitement des flashes leur tournoiement spécialement pour les photos !rd121124 14Le mouvement amplifié par la grande robe est superbe !rd121124 15Salutations. C'est fini.

Un verre de boisson chaude nous a été offert à la sortie : cannelle, safran, girofle et gingembre sont un bon mélange pour soutenir l'ambiance après la fin de la cérémonie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Moyen Orient
commenter cet article

commentaires