Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:31

Halong 00Quelle que soit l'image plus ou moins idéalisée que nous nous sommes faite de la baie d'Halong, la réalité de l'industrie du tourisme  nous accueille à l'embarcadère, après le chantier de construction du quai pour les gros paquebots de croisière ...

Il y a pléthore d'établissements touristiques ;des appartement, hôtels et résidences réalisés ou en construction et des bateaux par centaines ...  600 parait-il qui emploiraient  6000 personnes.halong 01

A l'embarcadère des chaloupes chargent les voyageurs pour les mener aux jonques les plus grosses mouillées au-delà du port. Le nombre de bateaux à quai est impressionnant, celui au mouillage encore plus !halong 02

Il faut franchir la barrière de bateaux pour aller vers le mur que semblent faire les îles devant nous.

La baie d'Ha Long, en deux mots en vietnamien qui veulent dire "descente du dragon", a été formée par une mère dragon et ses petits qui ont, en se battant contre des envahisseurs ou les mauvais esprits de l'eau, sculpté les roches par les battements de leur queue. Ne seraient-ce pas plutôt des pierres précieuses qu'ils auraient crachées sur leurs ennemis qui se sont transformées en roches ?

Il y a aussi une autre version de l'origine de cet endroit mythique. Le plus vaste ensemble karstique du monde comprend plus de 3000 îles et pitons, déserts et vierges pour la plupart, semés sur 1500 km2. Il y a plusieurs centaines de millions d'années cet endroit était une couche calcaire épaisse au fond de la mer. Elle s'est soulevée peu à peu au dessus de la mer et alors les pluies acides (déjà) et les couches d'eau souterraines ont creusé la roche jusqu'à obtenir le merveilleux paysage que nous avons sous les yeux, dont 1969 reliefs sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

halong 03

Je n'imaginais pas les jonques comme le Golden Cruise où nous embarquons. Bateau conçu pour 120 passagers et 60 membres d'équipage, les cabines dorées sont très confortables, surtout celles avec balcon au pont supérieur ...

Nous appareillons tout de suite au moteur moins aléatoire que les voiles pour réaliser les visites prévues dans le temps imparti. Le déjeuner nous est alors servi dans la salle à manger dorée et jaune : décor, fleurs, porcelaine et couverts. Tout cet or est surtout destiné à la clientèle chinoise qui y est attendue, et nous bénéficions de la crise du tourisme et du besoin de garnir ce bateau ...

Un temps de repos dans nos cabines durant lequel nous avons observé le paysage incroyable. Même rare impression que dans les sites tant attendus : nous étions dans le film que nous avions regardé de temps en temps sur nos écrans ...

Qu'il est bon de profiter juste du temps suspendu, du calme environnant, de la paix du moment ! Jumelles et coups de zoom pour voir la végétation de plus près.halong 04

Un aigle venu survoler les rochers autour de nous me fait remarquer qu'il y a bien peu d'oiseaux. Surprenant.Nous ne saurons pas pourquoi.

Cet après-midi comprend la visite de la Grotte du Tunnel. L'approche se fait par chaloupe qui nous dépose à un quai flottant pour poursuivre en "bateau bambou" plus petit, car le plafond du tunnel est très bas.halong 05Une fois passé ce couloir d'une centaine de mètres nous découvrons la Baignoire des Fées, un lac intérieur entouré de hauts murs presque verticaux. Halong 07En été on peut s'y baigner en essayant de trouver les fées. Aujourd'hui, en hiver ce sont des singes, des macaques mulatta. Ils attendent les bateliers qui leur jettent des bananes, leur façon a eux de profiter aussi du tourisme. On nous avait bien dit que ces singes ont un comportement très proche de celui des hommes ! halong 06

Après la Grotte du Tunnel Quang nous offre la possibilité de rentrer sur la jonque aux deux dragons dorés ou de poursuivre notre visite par l'île de Titop, celle qui est coiffée d'une construction à son sommet, repérée depuis longtemps.Halong 08Bien sûr nous n'hésitons pas une seconde, allons voir cette île dont on distingue le cordon doré d'une petite plage. En fait il faut reviser nos éléments d'évaluation à l'aune locale. C'est une grande plage de Halong sur laquelle Quang nous recommande de passer la demi-heure d'étape, et de ne pas penser à grimper au sommet de l'île. Mais nous ne pensons qu'à ça ! L'escalier taillé dans la roche est raide, mais ça en vaut la peine. Quel panorama de ce point haut !

Nous découvrons plusieurs lignes d'îles absolument invisibles depuis le bateau. Halong 09Et en plus les paysages sont ourlés de la végétation qui nous entoure !Halong 10Une dernière photo, celle pour montrer que je suis bien montée jusqu'au sommetHalong 11avant de redescendre très vite avec Gwen et Christian pour aller mettre les pieds dans la mer de Chine !Halong 12Il faut maintenant faire vite pour renfiler nos chaussures. Le sable est fin, parsemé de coquillages et de coraux fossilisés. Vite, vite c'est le moment de se rassembler sur la jetée et pas de lire le panneau qui décrit la biosphère de la baie.

Cet écosystème comprend des forêts tropicales humides, des mangroves, de la végétation marine, des barrières de corail, des grottes et des lagons, une flore très riche, une faune de 22 espèces animales, de 315 poissons, 545 invertébrés (dégustés à tous les repas), et de 76 oiseaux (donc j'ai mal vu ; me voilà rassurée) et parmi tout ça de nombreuses espèces endémiques.

Nous avons continué à faire connaissance des membres de notre groupe composé de 15 personnes autour d'un verre de vin. Camille et moi l'avons choisi blanc et vietnamien. Nous ne recommencerons pas ! Il est d'une acidité à faire grincer les dents.

C'est ainsi que l'heure du "cours de cuisine" est arrivé.

Pas trop compliqué, des rouleaux de printemps !

Halong 15Halong 14

Devant nous sont disposés des plats sur lesquels nous trouvons :

- des feuilles de salade verte découpée,

- des pates de riz cuites,

- des carottes rapées,

- du concombre également rapé et égoutté,

- du porc en lamelles,

- des graines de sésame grillées,

- de l'omelette finement découpée,

- des herbes ciselées : coriandre, basilic, aneth

- des crevettes délicatement tranchées.

Sur une crèpe de riz humidifiée il faut poser quelques pincées de chacun de ces éléments, les rouler et déposer juste sous la dernière couche de crèpe les lamelles de crevette.

Et nous avons pu goûter immédiatement le résultat de nos efforts. Délicieusement frais, avec un peu de sauce spéciale à laquelle sont ajoutées des morceaux de cacahuètes grossièrement pilées et un peu de piment. Nous saurons un peu plus tard que c'est un met que préparent les Vietnamiennes avec tous les restes qu'elles trouvent dans le frigo. Un seul impératif, la fraîcheur !

Ce qui nous a été servi pendant le repas était beaucoup plus élaboré.

D'abord de la soupe aux nids d'oiseaux de Nha Trang dans de jolis bols. Je n'ai pas trouvé de lien explicite sur cette soupe, mais sur celle assez voisine aux nids d'hirondelles. Elle m'a toujours intriguée et je me demande depuis longtemps ce que c'est, alors voilà !halong 31

et je ne vous dirai pas la côte de porc panée servie avec une huître cuite et du riz au lotus, ni le boeuf grillé avec des nouilles aux oeufs dorés car subitement la lumière a été coupée ... Mince, panne électrique dans la baie d'Halong, ça met du piment dans le voyage. Ne pensons pas aux naufrages précédents, notre bateau est un des plus modernes.

Des étincelles apparaissent à l'arrière, vers les cuisines ... heureusement accompagnées d'une musique que chacun connait "Happy birthday to you" !

C'est l'anniversaire de Louis ! Quelle organisatrice Martine, non seulement c'est leur voyage de noces, mais en plus lors de l'anniversaire du jeune marié ! Bravo !Halong 32Il assume parfaitement, souffle la bougie, nous remercie tous pour le choeur que nous avons improvisé et fait le tour de la salle où il est acclamé autant par les voyageurs tawaïnnais que par nous ! Joyeux anniversaire Louis !

Nous avons terminé cette journée par une partie de pêche aux calamars à l'arrière du bateau. Gros hameçon sans appat agité sous la lumière. C'est bizarre de penser attraper quelque chose ainsi.

Je n'avais pas bien compris. Il s'agit juste d'attirer des calamars qui sont aors attrapés avec une épuisette. Celui que nous avons pris est énorme, et jeté sur le pont il nous crache tout son encre qui est immédiatement lavée par un marin. Et j'apprends alors que ce n'est plus avec ça que l'on fait l'encre de Chine ; elle est synthétique elle aussi maintenant.

Nuit calme. Nous devons quitter la cabine avant le départ pour la Grotte de la Surprise. Donc ce n'est pas grasse matinée bercés par le ronronnement du moteur.

Dans tous ces rochers calcaires nombreuses sont les grottes. C'est la plus grande que nous visitons, la Grotte de la Surprise que l'on trouve après avoir grimpé une centaine de marches. Paysage toujours aussi impressionnant.Halong 16

C'est une grotte avec stalactites et stalacmites telles que nous les connaissons. J'ai été surprise de la voir sèche. Elle redevient humide à la saison des pluies. Autre surprise, son plafond alvéolé par endroit : c'est l'effet des vagues qui la façonnèrent alors qu'elles pouvaient encore l'atteindre.Halong 17Finalement elles ne sont jamais les mêmes, les grottes calcaires ! Et l'environnement de celle-ci est merveilleux.Halong 18

C'était la dernière visite de la croisière que les tours opérators définissent par "2 jours et une nuit". Moi, je dis 24 heures, mais je n'ai rien à vendre !

Il est temps d'aller s'installer sur le pont supérieur pour observer la vie dans la baie tout en regagnant la ville d'Halong.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens