Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 10:43

Hué M. Tu Duc 00Hué a été la capitale des empereurs Nguyen de 1802 à 1945. Parmi les monuments qu'il faut absolument visiter quelques uns des tombeaux qu'ils firent édifier pour assurer le confort de leur vie éternelle figurent en bonne place car

le mot "tombeaux"  ne permet pas d'imaginer ces vastes ensembles dont l'emplacement a été soigneusement choisi  suivant des principes de géomancie et construits à si grands frais qu'il fallut parfois augmenter les impots de façon substancielle pour les financer.

Nous nous sommes d'abord rendu au mausolée de Tu Duc qui régna de 1848 à 1883. Il comprend une cinquantaine de bâtiments qui furent construits de 1864 à 1867 sur une terrain d'une douzaine d'hectares. Avant d'être un tombeau se fut une résidence secondaire où le monarque tentait d'oublier les difficultés du règne en composant des vers.

Le pavillon sur pilotis du lac Luu Khiem était un de ses endroits préférés. Hue-M.-Tu-Duc-pavillon-sur-pilotis.jpgJe dois la photo à Wikipédia car il était entièrement baché pour travaux de rénovation quand nous sommes passés.

Il faut franchir des murs d'enceinte, des portes

Hué M. Tu Duc 01superbement décorées de céramiques vernissées

Hué M. Tu Duc 03Hué M. Tu Duc 02

avant d'arriver dans la cour des Salutations où les mandarins, et les animaux sacrés attendent éternellement  leur maître sous les frangipaniers dénudés par l'hiver.

Hué M. Tu Duc 07Hué M. Tu Duc 08

Dans la cour suivante, sur la Stèle du pavillon également en cours de rénovation lors de notre visite,  Hue M. Tu Duc pavillon de la stèleon peut lire (enfin, c'est en calligraphie presque chinoise) l'autobiographie de l'empereur (photo Wikipédia).

Et nous voici devant la tombe, finalement toute simple et presque nue.

La construction de l'ensemble a été dirigée par deux mandarins qui ont fait travailler dans des conditions complètement inhumaines 6000 ouvriers. Une révolte des ouvriers a été réprimée dans un tel  bain de sang que le projet n'a pu être mené à son terme et vaut à cet ensemble la réputation d'avoir été construit avec le sang et les os du peuple.Hué M. Tu Duc 06L'empereur ne reposerait pas dans la tombe. En effet craignant que son corps ne soit profané par ses ennemis il se serait fait enterré dans un endroit secret par dix personnes auxquelles un banquet empoisonné a été offert après ces funérailles. Le secret de la sépulture aurait ainsi été gardé.

 

A quelques kilomètres le mausolée de Khai Dinh, empereur de 1916 à 1925 est encore plus surprenant. Régnant sous la colonisation française il devait avoir du temps disponible (!) qu'il consacra presque exclusivement à cette construction. Pöur financer le luxe de cette tombe les mandarins demandèrent au gouverneur français l'autorisation d'augmenter les impots de 30 % qui fut accordée !

Cet empereur fut le père adoptif de Bao Daï, dernier empereur vietnamien qui abdiqua en 1943 ; mort à la Réunion il est enterré plus modestement au Père Lachaise.

En haut d'une double volée de marches Hué M. Khai Dinhil faut franchir un pavillon de gardes.Hué M. Khai Dinh 02 pour arriver dans la cour des Salutations où les mandarins, les soldats et les animaux gardent le tombeauHué M. Khai Dinh 03Le grand palais construit suivant l'idée que les Vietnamiens se faisaient des chateaux français

Hué M. Khai Dinh 04 est composé de trois pièces abondament décorées. Les peintures et les mosaïques de porcelaine, céramqiue et verroterie recouvrent entièrement les murs et plafonds.Hué M. Khai Dinh 09Hué M. Khai Dinh 08

 

Des oiseaux sont perchés sur des végétaux  le long des murs

 

Hué M. Khai Dinh 06

alors qu'au plafond neuf dragons sont cachés dans les nuages.

Au centre le sanctuaire avec la statue du monarque en bronze doré fondue à Marseille en 1922.Hué M. Khai Dinh 05Etourdissant, n'est-ce pas ces monuments d'autocélébration ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires