Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 14:23

Hué, la citadelle 04Ce sont les grands principes feng shui (vent et eau) qui ont présidé au choix de l'emplacement de la cité impériale fondée par l'empereur Gia Long au début du 19ème siècle.

Science Feng shui ? Cet art taoïste consiste à révéler et harmoniser les énergies d'un lieu afin de procurer richesse et plénitude à ses occupants. Il a influencé l'architecture et l'orientation des palais fastueux des souverains, celles des modestes maisons paysanes sur pilotis aussi bien que celles des tombeaux (guide Evasion Hachette).

Mais en ce qui concerne la construction de la citadelle que nolus allons visiter aujourd'hui quelques principes de l'architecture militaire française ont été ajoutés à ceux du yin et du yang. Des remparts à la Vauban avec fossés, canaux et bastions font une première enceinte carrée percée de 10 portes avec tours de guet.Hué, la citadelle 01

Les remparts franchis nous sommes sur une vaste esplanade, au pied de la tour du drapeaude où de nombreux groupes para-militaires, armés ou non, défilent au pas cadencé. Les uniformes ressemblent plus à des tenues de travail qu'à celles de soldats. Ce sont des milices privées chargées de la garde de la citadelle.Hué, la citadelle 03

De part et d'autre de cette place les "canons sacrés" (frise), fondus avec le métal des armes prises aux Tây Son en 1803 symbolisent les cinq éléments, terre, eau, feu, métal et bois, les quatre saisons et le pouvoir des souverains (ça c'est plus facile à comprendre pour tous).

Nous passons la deuxième enceinte par la porte du Midi entièrement dissimulée derrière les bâches qui cachent le chantier de sa rénovation. C'était le principal accès à la cité impériale, qui s'ouvre sur le pont d'Or et sur l'esplanade des Grandes-Salutations où il y a foule de visiteurs. Nous sommes juste devant le palais de la Suprême Harmonie au toit de tuiles jaunes, couleur de l'empereur et vertes, couleur des mandarins.Hué, la citadelle 05

Ce bâtiment dont le toit est soutenu par 80 colonnes de teck, le plus grand de la cité impériale, était la salle du trône. Cette salle nue hormis le siège royal sur une estrade surmonté d'un baldaquin pouvait accueillir une nombreuse foule lors des audiences royales et les grandes cérémonies officielles. Tout est vermillon, avec des incrustations et des sculptures dorées; des dragons et des poêmes sur les murs, également dorés. Photos interdites.Hué, la citadelle 06

Par contre celles de la maquette de la cité impériale ne le sont pas, mais les reflets sur la vitrine les rendent difficiles.

Mais elles sont utiles pour essayer de comprendre l'organisation des lieux. Nous étions du côté du temple de la Résurrection, du temple dynastique et du pavillon de la Splendeur, principaux bâtiments du grand carré à droite. Cette partie de la cité impériale qui entourait la cité interdite est l'endroit  où se trouvaient aussi les ateliers de tous les fournisseurs du palais ainsi que les salles de travail des musiciens et des poètes. la Cité pourpre interdite est derrière la double enceinte noire au centre à gauche.

Nous allons y arriver dès que nous aurons franchi la cour où deux grands chaudrons symbolisent encore le pouvoir de vie et de mort que l'empereur pouvait exercer sur ses sujets.Hué, la citadelle 07En fait, il reste bien peu de choses de cette cité interdite que les bombardements de l'offensive du Tet en 1968 ont ravagée.Hué, la citadelle 08Quelques fondations et beaucoup d'herbe sont les souvenirs de l'ensemble résidentiel privé de la famille impériale, exclusivement accessible à l'empereur, la reine, ses concubines, ses enfants et les eunuques. Mais le classement de la citadelle au patrimoine mondial de l'Unesco permet l'afflux d'aides étrangères pour une reconstitution minutieuse de bâtiments. Elles ont déjà fait des miracles.Hué, la citadelle 09Je n'ai pas noté ce qu'était ce bâtiment dont la peinture sèche. Peut-être la bibliothèque royale ? Vermillon et or, les deux couleurs royales, avec des dragons qui symbolisent la puissance de l'empereur et du Vietnam.Hué, la citadelle 12 On le retrouvait partout dans les cours, les jardins et sur les vêtements, la vaisselle et le mobilier. Il continue aujourd'hui à représenter celle du pays.

Hué, la citadelle 10

Au théâtre parfaitement reconstitué on redonne des spectacles.Hué, la citadelle 11Ce joli pavillon aux couleurs tendres me semblent un peu petit pour avoir abrité le trésor royal où étaient entreposés les objets de valeur.

Nous sommes arrivés à la somptueuse porte de l'Humanité, porte de sortie de la cité interdite pour les visiteurs.Hué, la citadelle 13 Dans l'enceinte de la cité impériale le palais Long An abrite le musée des Antiquités royales.Hué, la citadelle 14Dans le beau et grand jardin des statues de mandarins, des stelles et des canons. A l'intérieur du mobilier dont un trône, quelques pièces incrustées de nacre, de la céramique,de la porcelaine française offerte par le gouverneur, de la vaisselle pour les sacrifices effectués par la dynastie des Nguyen, des instruments de musique, des costumes d'apparat, des robes, tuniques et chaussures impériales, des brûle-parfum, une chaise à porteur, des armes, des animaux de bronze et,  je n'ai pas eu le temps de tout voir ...

Devant le bâtiment à un seul niveau des bonzaïs dans de belles poteries, une cloche dont l'anse est un superbe dragon.Hué, la citadelle 15A regarder un bonzaï de près on voit qu'il a fallu beaucoup travailler et contraindre cet arbre pour le miniaturiser.Hué, la citadelle 16Il me fait penser aux pieds martyrisés des chinoises, mais nous sommes dans un autre pays et je n'ai plus le temps d'échafauder des hypothèses, il me faut rejoindre les cyclo-pousse qui vont nous promener dans la citadelle, ses canaux, ses lacs et à l'extérieur jusqu'au restaurant où nous déjeunerons.Hué, la citadelle 17

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens