Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 21:10

Ce sont les 360 km qui séparent Vinh de Hué que nous devons parcourir aujourd'hui ... Bien longue route pour laquelle  nous avons retrouvé notre bus initial, avec son chauffeur et son aide. Ils ont réussi à réparer un dimanche et à être en état de poursuivre le voyage le lundi matin. Nous n'aurons plus à supporter l'épouvantable klaxon à écho dont était si fier le chauffeur de remplacement !

Rizières, villages agricoles, élevages de buffles et de canards, Vinh à Hué 05 chantiers, villes et rivières tout au long de la route Vinh à Hué 01où nous cherchons les chargements insolites transportés par les vélos et motos. J'y reviendrai ...

A midi nous nous sommes arrêtés déjeuner dans une belle résidence pour touristes dont nous étions les seuls occupants. C'est aussi l'heure de pause pour le personnel.Vinh à Hué 06au pied du jardin somptueux à la végétation tropicale.Vinh à Hué 07Nous sommes allés jusqu'à la plage tâter du pied l'eau du golfe du Tonkin ... Encore un peu fraîche.

Et il était déjà temps de repartir par la Route Mandarine jusqu'au site de Vinh Moc, un ensemble de tunnels ou plutôt un village souterrain que les paysans ont creusé au début du conflit contre les Américains pour se protéger des attaques aériennes. C'est là que reviennent les terribles images d'Apocalyspe Now , celle des hélicoptères rugissant du Wagner en chassant les paysans le long de la plage ... Vinh à Hué 10

Pour se protéger de ces attaques et des bombes perforantes qui explosent à 6 mètres sous terre  un ensemble de tunnels de  2.6 km a été aménagé en 13 mois : trois boyaux à une profondeur de 12, 15 et 23 mètres où vécurent jour et nuit envion 300 personnes, chaque famille se voyant attribué une grotte de 2 m2 ... Vinh à Hué 11Cet ensemble comprend des salles communes, un hôpital, des sanitaires, enfin tout ce qui est nécessaire à une vie sociale organisée ...

Un musée rassemble des photos, des douilles d'armes, et une plaque commémorant l'héroïsme des gens qui aménagèrent cet endroit avec des moyens rudimentaires et y vécurent.Vinh à Hué 04Nous avons été accompagnés pendant notre visite par un monsieur qui porte les séquelles physiques et mentales des combats. Mais c'est avec fierté qu'il nous a montré pami les photos la sienne, celle d'un petit garçon ordinaire, qui transportait une arme destinée aux résistants qui occupaient une île proche ...

Pour détendre un peu l'ambiance nous avons pu marchander à la sortie du site où des marchandes attendent les visiteurs le poivre  qui est produit (1er producteur mondial) dans la région où la végétation a fini par repousser longtemps après la déversement des gaz défoliants.Vinh à Hué 03Si la pollution chimique a été en grande partie résorbée, le danger des munitions enfouies est encore bien présent et il nous est recommandé de rester dans les chemins, et pas seulement ici.

Les champs autour du village ont été déminés et nous pouvons jeter un coup d'oeil aux plantations d'hévéas dénudés par l'hiver, à celles de poivriers, plantes grimpant jusqu'en haut des arbres qui les supportent,Vinh à Hué 08et aux patates à grandes feuilles avec lesquelles les Vietnamiens font des nouilles.Vinh à Hué 09

Un peu plus au sud, au pont du 17ème parallèle nous avons continué dans le même registre. Le fleuve devant nous, le Ben Hai était la frontière naturelle qui séparait la République Socialiste du Vietnam (nord) de la République du Vietnam  (Sud).Vinh à Hué 14Le drapeau rouge à étoile d'or devait flotter haut sur la rive nord dès 1954, tout près du portique Vinh à Hué 13muni de dizaines de haut-parleurs qui devaient diffuser des messages d'endoctrinement ou de menace vers le sud.Vinh à Hué 15Le pont, seul passage entre les deux entités politiques n'était emprunté que par les observateurs internationaux en provenance du Canada, d'Autralie et d'Inde ...Vinh-a-Hue-17.jpg

Un no man's land de 5 km s'étendant de part et d'autre du fleuve était étroitement surveillé pr les armées des deux côtés.

Nous l'avons traversé à pied, ce pont maintenant ouvert à tous les piétons où nous attendent sur l'autre rive une veuve et une orpheline aux visages tristes.Vinh à Hué 16Quels sont les symboles qui les entourent ? Des arbes ou des armes ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Ponts du monde
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens