Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 11:23

Il a fallu quitter bien tôt l'immense lit (2.40 mètres de large) de notre immense suite (une centaine de mètres carrés) du 18ème étage de l'hôtel Muong Thanh d'Hanoï ce matin.

Mais l'idée d'aller à Halong aurait pu nous faire lever encore plus tôt !

La route est longue pour y arriver. Enfin, ce n'est pas exactement ça : il n'y a que 150 km mais il faut bien plus de trois heures pour les parcourir car l'état de cette grande artère Hanoï-Haïphong que nous prenons, et celui de notre car, ne permettent pas de faire mieux.

C'est donc l'occasion pour Quang, notre guide de nous présenter quelques aspects de la vie du pays suivant les endroits que nous traversons.

D'abord Hanoï, ville en plein développement qui attire de nombreux investissements étrangers provenant de Malaisie, de Corée, du Japon. "Le plan" (voici bien une notion communiste) prévoit une augmentation de la popuation qui devrait passer de 4 millions actuellement à 12 millions d'ici quelques années. C'est un cabinet d'architectes bordelais qui est chargé de dessiner la nouvelle ville. Le développement se fera sur la rive du Fleuve Rouge. De trois ponts actuellement il y en aura alors 15 ... Quang nous jette quelques chiffres, valeurs des terrains, beaucoup de millions de dollars, quelques milliards ... de quoi nous donner des vertiges.

Pendant ce temps nous voyons des petits marchands sur le bord de la route. Ici des fruits,Nord marchandes de pommeslà des pains qui sont des friandises, comme chez nous des bonbons, destinées aux enfants.

Entre les nombreux villages il y a des rizières, où l'on procède aux labours, le plus souvent avec des charrues tirées par des buffles et dejà au repiquage.Rizières labour 2L'approche des ateliers artisanaux des handicapés de Daï Viet est l'occasion de parler des pierres précieuses tirés des gisements vietnamiens, le jade vert, mais aussi rose, violet, jaune et le célèbre rubis étoilé ....Nord star-ruby-gemet surtout du personnel de ces ateliers, dont le handicap est souvent une conséquence des intoxications liées aux produits utilisés par l'armée américaine pendant la quinzaine d'années que dura le conflit bien plus présent dans nos têtes que dans celles des Vietnamiens résolument tournées vers l'avenir. Travailler dans ces ateliers leur assure un bon revenu. Nord, brodeuses

La partie de ces ateliers qui nous est accessible est beaucoup plus un immense supermarché de produits souvent très beaux et assez tentants. Des soiries simples, des velours très brodés, pailletés, très exotiques travaillés en tuniques, des objets de bois laqué, de la maroquinerie et des bijoux ... J'en oublie, c'est trop grand ! Mais une jeune vendeuse parlant suffisamment de français pour nous diriger nous a pris en charge, Camille et moi, et ne nous quitte plus jusqu'à la caisse ! Il en est de même pour chacun ... Il y a aussi un café où l'on peut se rafraîchir s'il nous reste un petit moment avant de reprendre la route ! Parfaitement organisé pour que chacun joue son rôle.Nord--tuniques.jpg

Nous passons des villes industrielles, des rivières où des péniches sont aux quais de chargement de charbon car il y a des mines dans des montagnes proches cachées par la brume et le brouillard.

Une partie est exportée, l'autre alimente les centrales thermiques que nous longeons, construites par les Russes pour la plus ancienne et la plus noire, par les Japonais pour la plus récente et la plus colorée. Qu'on se le dise, les Russes et les Chinois ne semblent pas jouir de l'affection de Quang !Nord, centrale thermiqueIl y a aussi dans la mer de Chine du pétrole que revendiquent aussi la Malaisie et la Chine. A cause de cette situation délicate c'est en Russie qu'il est raffiné.

Les maisons des villages sont en général très étroites, avec plusieurs étages afin que toute la famille ( trois ou quatre générations, avec les oncles, les tantes et les cousins) puisse y vivre. Peu de fenêtres, mais un puits de lumière dont le dome domine la construction.

Nous avons suivi une des rares voies de chemin de fer qui desservent le pays, et voici même un des trains de marchandises et voyageurs.Nord,Train Hanoi-Halong

Nous approchons de la côte. Les rizières cèdent du terrain aux bassins d'élevage de poissons et de crevettes entourés de barbelés. Nous longeons un des bras du delta  du Fleuve Rouge où l'on voit des cabanes de pêcheurs avec de grands carrelets, des parcs d'élevage d'huîtres ... Après plus de quatre heures de route nous sommes fin prêts pour un repas de fruits de mer !Nord Cabane pêcheursA tout à l'heure dès que nous aurons embarqué.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens