Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 19:34

                                                   H comme ...

 

Halte

Le joli hameau du Puy de la Salle avec ses ravissantes maisons de pierre aux balcons de bois, d'anciennes bergeries rénovées couvertes de fleurs est une halte idéale lors des grandes randonnées, et peut-être aussi un but pour une balade plus courte. Nous avons pique-niquer sur la terrasse de celle qui s'appelle le "petit paradis". Le propriétaire pouvait-il trouver un plus juste nom ?

Halte Puy la Salle

 

 

Harde

Un groupe d'animaux sauvages est une harde et non pas une famille. Nous en avons rencontré une à la Roche Robert que j'ai appelé "famille bouquetin" ...

 

Herbes sauvages

Ne pas revenir au chalet les mains vides !

Donc nous avons aussi ramené des herbes sauvages : de l'oseille géante pour faire la sauce verte ; nous avions oublié les orties qui auraient très fait l'affaire aussi ; de la menthe pour le taboulé des pique-niques.

La sauge que nous avons vue était très tentante, mais nous avions déjà fait cuire la viande blanche qu'elle aurait bien parfumé.

sauge

Et le plantin ? Marianne m'a bien dit qu'on pouvait consommer les feuilles en salade, mais comment ?herbes sauvages plantin J'ai enfin trouvé une recette :

    pour 1 à 2 portions

    ingrédients:

  • une grosse poignée de feuilles de plaintain bien lavées
  • une tomate bien mûre
  • 2 dattes
  • environ 1 cuillerée à soupe (15 ml) d’oignon haché
  • 1 petite gousse d’ail pressée (ou 1/2 gousse)
  • le jus d’un demi citron (à ajuster au goût)
  • un filet d’huile d’olive (optionnel)
  • une pincée de sel
  • un peu de poivre fraîchement moulu
  1. Dans le saladier, mélanger le sel, le poivre, le jus de citron, l’huile d’olive et l’ail.
  2. Tailler les feuilles de plantain en chiffonade et les  ajouter au saladier en brassant bien et en “massant” même avec les mains au besoin pour bien enrober le plantain de marinade.  Laisser en attente.
  3. Couper la tomate en petits dés et hacher les dattes avant de les ajouter au saladier.
  4. Mélanger délicatement et goûter, ajuster le sel et le citron au besoin.
  5. Déguster immédiatement ou laisser reposer quelques heures pour une salade plus “détendue”.

Lorsque nous essayerons nous prendrons la version "détendue" car ça a l'air d'être un peu dur. Et des dattes, il y en a au chalet ?

 

 

Heurtoirs

Les portes anciennes de la vieille ville de Briançon ont des heurtoirs qui doivent avoir le même âge qu'elles ...

 

heurtoir

Heurtoir 2

 

 

 

 

 

On pourrait partir à la recherche des plus beaux !                                                   

                                                    I comme ...

Image d'Epinal

Eh oui, des chalets beaux comme une image d'Epinal ou de catalogue de promoteur, il y en a plein dans la vallée, avec la boite aux lettres juste à côté de la porte et la voiture qui peut arriver jusque dans le garage du sous-sol !Image d'Epinal d'un chalet briançonnais

 

Idyllique 

Mais être une image d'Epinal, ce n'est pas vraiment être idyllique ! OK au Bessey la boite aux lettres est bien loin en bas dans la vallée et la voiture à quelques centaines de mètres de la maison, mais quelle tranquilité. on est à peine dérangées par le bruit des engins de construction qui ajoutent quelques nouveaux immeubles à Villeneuve la Salle et grignottent la montagne. 

 

Impassible et intrépide  

ce sont bien les qualités du bouquetin qui est venu si près de nous en nous examinant droit dans les yeux pendant presque une demi-heure, sûrement pour voir qui nous étions.Intrépide et impassaible bouquetin 

 

Impétueux 

Ce sont les torrents au printemps, à la fonte des neiges. Impressionnants !Impétueux ruisseau 

 

 

                                                J comme ....

 

Jardins

Voici les jardins suspendus de Briançon, au-dessus de la Durance, en bas du mur de fortifications. Ils sont découpés en petites plates bandes carrées, entourées de caissons. Ravissants. Mais nous avons eu l'impression qu'ils n'étaient pas ouverts au public. Peut-être que c'etait seulement parce que nous y étions en pleine saison creuse et un peu trop tard ?Jardins de Briançon

 

Joubarbe

Nous en avons vu partout des joubarbes sur les terrasses autour du chalet. Elles ne seront en fleus que beaucop plus tard,Joubarbe

pour le moment elles sont blotties aux creux des cailloux et cachent un peu leur identité. Joubarbe des montagnes ou joubarbe des toits ? La joubarbe toile d'araignée est plus facile à reconnaître avec tous les fils blancs qu'elle "tisse" au-dessus des rosettes de feuilles.

 

 

                                                   K Comme ...

 

Kayak

 Depuis la prairie derrière le chalet nous avons vu des kayaks filer comme des flèches sur l'eau verte et transparente de la Guisane.

Serre Chavalier est un centre de sports de montagne en tous genres. Et particulièrement Villeneuve la Salle avec son club méditerranée et son centre UCPA.

 

Kilomètres

Nous avons dû en faire pas mal des kilomètres lors de nos deux grandes randonnées de fin de séjour. Mais nous n'avons pas compté. C'était tellement exaltant de marcher en haute montagne que nos performances exactes étaient le moindre de nos soucis. Nous avions une idée de l'altitude, de 1600 à 2300 mètres, mais pas de la distance, et pas d'instrument pour la mesurer.

 

Kuepfer (renoncules de)

En arrivant sur un plateau au dessus du bois des Siyèes la pelouse était couverte de ces jolies renoncules diaphanes et longilignes.Renoncule de Kuepfer

Les premières étaient un peu flétries, mais plus haut elles étaient bien fraîches. On ne la trouve qu'en altitude (de 1500 à 2800 mètres et elle apparaît dès la fonte des neiges.

Donc nous avons eu de la chance que le printemps soit si tardif cette année !

 

 

                                                       L comme ....

 

Lacs                     

Il y en a beaucoup un peu partout dans la montagne. Mais nous ne sommes pas allées assez haut pour les trouver. Nous ferons des projets de randonnées jusqu'à des lacs pour les prochains printmeps, n'est-ce pas Marianne ?

La photo vient du blog alpes photos.com qui en regorge, vrai catalogue avec l'embarras du choix.

 

Lautaret Lautaret.jpg

Le col du Lautaret est tout au fond de la photo, au dessus du V de la vallée. Grand rendez-vous des cyclistes à 2058 mètres. Bien sûr on peut être fier d'y être arrivé ... Mais ce n'est vraiment pas mon truc depuis bien longtems.

Donc le col du Lautaret est le point de passage entre l'Oisans et le Briançonnais, et pour nous (Camille et Pierrette) vers l'Italie. Je me rappelle le plaisir que nous avons eu en rentrant de Grèce du nord où il faisait si chaud de remonter la vallée de la GuisaneLautaret-2.jpg et de faire une pause au col et au jardin alpin. La visite virtuelle du jardin est passionnante, avec une collection de photos qui me fait rêver. Je viens d'ajouter la page d'accès à mon "fast dial".

 

Lecture

Comment avons-nous trouvé le temps de lire ? Qu'importe nous l'avons fait ! Et de A à Z : Marianne Jane Austen, moi Alice Zéniter, deux dames parfaitement de leur temps et de leur monde. Fin du 18ème siècle dans le gentry anglaise, début du 21ème pour cette jeune auteure qui vient de recevoir le prix des Lecteurs de France Inter : les antipodes quoi ! A lire absolument toutes les deux.

 

 

Lessive

Il est passé le temps où chacun des enfants du chalet allait laver son linge sur la rive de la Pisse. Maintenant il y a tout le confort moderne au chalet, électricité, eau courante, téléphone qui passe parfaitement.

J'essaie d'imaginer la façon dont la machine à laver ou le gros chauffe-eau sont arrivés jusque là ! La brouette devait à peine être assez grande et il devait y avoir tous les enfants pour maintenir le gros paquet en équilibre tout le long du sentier plein de pierres.

Mais peut-être ont-ils vite regretter le temps du torrent où il devait y avoir bien des éclaboussures, cris, interjections et rires !

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 10:33

                                                  E comme ....

 

Eau sauvage

Un torrent coule abondamment près du chalet et lui fournit l'eau courante. Quel plaisir des yeux et des papilles cette eau si pure, si fraîche qui descend d'une source voisine en bondissant de pierres en pierres. Elle effraie un peu certains randonneurs qui préfèrent demander de l'eau du robinet plutôt que d'emplir leur gourde sous le pont de bois, et qui s'obstinent même lorsqu'il leur est dit que c'est la même. Randonneurs de ville qui ne savent plus que l'eau vient des sources  ...Eau courante la Pisse

En ce moment de fonte des neiges, l'eau court dans chaque repli de montagne, dans les cailloux et les prairies.

 

 

Eboulis

Nous sommes redescendues vers le chalet lors de notre grande randonnée sous la montagne du Petit Aréa suivant notre sens de l'orientation, à travers prairies et forêts. Mais pas à travers les éboulis dont mon amie ne connait pas leur stabilité. Là, nous avons fait un grand détour et avons vu une marmotte qui se jouait des pierres et des cailloux.Eboulis

 

Escalade

Ce n'est plus pour nous l'escalade ... Nous nous sommes contentées de regarder les rochers que mon amie et son mari escaladèrent il y a longtemps au LauzetVia-ferrata-et-rochers-d-escalade-au-Lauzet.jpg

Ils y avaient rencontré sur une plateforme un bouquetin qui fut tout aussi surpris qu'eux et il lui fallut quelques minutes avant de prendre la décision de sauter dans le vide plutôt que de prendre la pomme dans la main tendue vers lui.

 

 

Estive

Malgré le retard de la végétation les troupeaux ont gagné la montagne. C'est le début de l'estive.

Je suis passée à côté d'un enclos en rentrant d'une petite randonnée. Mon amie connaît bien cette bergerie et son berger qui emmène ses brebis paître aussi autour du chalet. Après leur passage il ne reste plus rien, le terrain est bien nettoyé. Et c'est ainsi qu'ils montent un peu plus alors que l'été s'avance.Estive

Nous avons rencontré des brebis dimanche et mercredi. Les voici de l'autre côté du torrent. Deux bergers et quelques chiens les surveillent dans ces prairies qui se terminent par un aplomb bordant le torrent pour les ramener si elles s'en approchent de trop près.

Etoiles

Elles sont difficiles à voir les étoiles depuis la terrasse du chalet. A notre arrivée les nuages leur faisaient écran. Mais par les nuits de beau temps les lumières de la vallée sont si nombreuses et si vives et leur lueurs montent si haut qu'elles gènent la contemplation du ciel. Dommage car avec un pull et une des chemises de bucherons qui restent toujours au chalet, on aurait grand plaisir à les regarder !

 

Euphorbes

 Euphorbe petit-cyprès

Les euphorbes petit cyprès sont extrèmement nombreuses dans la prairie autour du chalet. Le premier jour elles étaient accompagnées seulement de plantin et de quelques joubarbes. J'ai eu peur qu'il soit trop tôt pour les autres fleurs. C'était une question d'heures : 48 heures plus tard j'avais l'embarras du choix !

 

 

 

                                                     F comme ....

 

Famille

Je ne serai pas plus indiscrète pour la famille qui passe ses vacances dans ce chalet. Celle que j'ai choisie ne saura pas que je parle d'elle, nous l'avons vue sur les hauteurs de la Roche Robert. Au dessus des chalets qui ouvraient pour la saison estivale, cinq bouquetins paisaient et se reposaient sous les arbres. Merci aux deux personnes qui les avaient repérés grâce à leurs jumelles ! Les miennes sont encore dans un tiroir à la maison, à l'abri des efforts inconsidérés et des accidents de randonnées ...Famille de bouquetins

Mais j'ai enfin la confirmation que l'optique de mon appareil photo est très bonne, on voit même un cabri à côté de sa mère allongée en dessous du grand rocher que l'on ne voyait pas aux jumelles ...

 

Ficaire fausse renoncule

Voici une belle renonculacée dont l'intensité du jaune des fleurs et les feuillages sombres illuminent les prairies humides où elle pousse. Nous avons de la chance, c'est presque partout pourvu que le terrain soit humide, là c'est après le bachat du Puy la Salle.Ficaires dans un bachat

 

 

Flore

J'ai donc craint qu'il soit trop tôt pour voir des fleurs intéressantes. Quelle erreur ! Les prairies étaient multicolores et différentes à chaque étage de la montagne et à chaque exposition. Un festival !Flore.jpg

 

 

Fontaines

Les fontaines des rues de Briançon datent du Moyen-Age. Elles servaient à combattre les incendies et font aujourd'hui partie du patrimoine de la ville. Voici le Fontaine François Ier qui porte le nom du roi de France qui aurait financé sa construction.Fontaine Briançon

Elle alimente la Gargouille qui descend la rue principale.

 

Fortifications

 

Pour protéger la frontière avec l'Italie, un pays lié aux ennemis du royaume français, Vauban fit ériger tout un vaste système de fortifications autour de la ville de Briançon et sur tous les sommets alentour afin de verrouiller le passage. Il sera complété par  Fortifications

ses successeurs. En 2008 cet ensemble a été déclaré patrimoine de l'Humanité. Ceux qui préfèrent l'architecture militaire à la randonnée en montagne peuvent visiter les nombreux forts qui entourent et dominent la ville. A moins de choisir les deux !

 

 

                                                G comme ...

 

Gargouilles, grande et petite

 

Gargouille (petite)

Deux petites canalisations à ciel ouvert, construites au Moyen Age descendent les rues principales de Briançon entre les vénérables maisons aux crépis colorés suivant l'influence italienne. Elles participaient à la lutte contre les incendies. La grande est à l'origine du surnom de la rue principale de Briançon, la Gargouille.

 

 

Générosité

Je ne vais pas développer ce point, mais j'ai souvent pensé à "généreux" et "générosité" pendant mon séjour au chalet.

 

 

Gentiane (printanière)

 

Gentianes (petites)Dauphinoise ou printanière ? Je ne sais pas, je n'ai pas assez bien regardé les feuilles. Mais quel plaisir quand on la trouve enfin au retour de beaux jours. Et j'en ai vu en fin de matinée ce dimanche alors que je croyais devoir me satisfaire des euphorbes, du plantin et des joubarbes ...

 

Goutte de sang

C'est une belle légende que celle de cette plante qui s'appelle aussi Adonis d'été. Chaque goutte du sang d'Adonis tué par un sanglier fut transformée en fleur par la déesse Aphrodite.Goutte de Sang

Nous l'avons trouvée le long du sentier qui descend à La Salle.

 

 

Granges et chalets

Lors de ma première promenade en solitaire j'ai pensé que je pouvais monter légèrement au nord du chalet et qu'ensuite en continuant un peu vers le sud j'allais tomber sur la route. Je n'ai pas trouvé de route par contre je suis arrivée au joli hameau des Grangettes.

 

Grangettes (les)

La vie devait être très organisée dans ces chalets Donc en prenant le sentier bien marqué j'allais la trouver, la route ! Oui, mais ça a été assez long. De quoi décourager les visites fréquentes des propriétaires, car on n'accède pas à ces chalets en voiture. Il faut les laisser sur une plateforme et continuer à pied avec dans les bras ou des brouettes, les bébés, l'épicerie ou les matériaux !

 

 

Graphite

Au début du 21ème siècle le Petit Robert donne pour graphite la définition suivante : "variété naturelle de carbone cristallisé formé de carbone presque pur. Le graphite est employé dans la fabrication des crayons. Electrodes de graphite. Lubrifiant au graphite. Modérateur de neutrons en graphite."

Mais au 19ème et au début du 20ème siècles ce minerai rare qui résulte de la transformation du charbon sous l'effet de pressions et de chaleur provoquées par des intrusions de lave entrait dans la fabrication des obus.

C'est la raison pour laquelle l'exploitation du gisement du Chardonnet, à 2800 mètres d'altitude, dans le massif au dessus du Pont de l'Alpe changea radicalement à partir de 1907. Depuis 1829 cette mine était exploitée artisanalement par des habitants du Monetier qui venaient y travailler tous les jours à pied, dans des conditions exceptionnellement difficiles. En 1907 pour accroître le rendement le site fut électrifié et des baraquement furent construits pour y loger les mineurs. La production passa ainsi de 70 à 2500 tonnes par an.

Cependant le seul gisement de graphite exploité en France fut abandonné en 1930 en raison des grandes difficultés d'accès au site.Graphite - mines

Avant d'arriver au hameau de la Roche Robert un tableau explique très bien tout ça.

On peut atteindre les mines, mais ce jour là notre objectif était le Grand Lac où nous ne sommes pas arrivées, les névés coupaient encore le passage.

 

Gué

GuéNous avons eu un peu de mal, enfin surtout moi, à passer le torrent de la Salle entre Puy Chirouzan et Puy la Salle. Pour des querelles de clocher ou d'autres raisons le gué n'est pas entretenu. Marianne qui a de grandes jambes est passée et m'a aidée à traverser. Puis nous avons choisi parmi les pierres nombreuses sur l'autre rive pour refaire le passage afin que nos copains puissent passer la semaine prochaine ...

 

 

Guisane (la)

C'est le torrent du fond de la vallée. Elle prend sa source au col du Lautaret et se jette dans la Durance en aval de Briançon.

Lorsque nous sommes arrivées ses eaux étaient vives, parfaitement claires, vertes, superbes.Guisane

 

La voici qui traverse le village de la Salle, bordées de vieilles maisons aux balcons de bois.

Huit jours plus tard, elle était devenue laiteuse et opaque. C'est l'effet de la fonte des neiges.

Nous avons eu de la chance, cet effet n'est pas immédiat et nous avons donc vu la Guisane au flot impétueux de printemps et aux eaux transparentes sous le ciel bleu et le soleil.

 

 

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 18:47

                                             A  comme ...

Amitié

Amitié 2

Partager une semaine presque en tête à tête, en respectant le fonctionnement et l'autonomie de l'autre, en partageant et échangeant avec plaisir, ça peut marcher ?

Ça a marché !

 

Anémone : pulsatille des Alpes

Anemones

De la famille des Renonculacées, on la rencontre dans les pelouses et les sous-bois entre 1000 et 2700 mètres. Nous l'avons trouvée sur les pentes qui dominent le Torrent Chevalier à l'ouest en abondance. Superbe !

 

Aréa - Grand et Petit

Area

Le Grand Aréa est la montagne qui domine le chalet au nord-est du haut de ses 2869 mètres. C'est une montagne mythique que tous les enfants du chalet arrivés à l'adolescence ont dû grimper depuis le chalet. C'est la randonnée initiatique de la famille. Le Petit, c'est la croupe devant où nous nous sommes arrêtées !

 

Asfeld - pont d'

Asfeld (pont)Ce pont vertigineux et audacieux enjambe la Durance entre la ville de Briançon et le fort des Têtes. Vauban en 1700 avait préconisé l'occupation de la montagne des Têtes et la construction d'un pont pour s'y rendre. Ce n'est qu'en 1720 que son successeur, le marquis d'Asfeld projeta la construction d'un pont en maçonnerie. La décision fut prise en 1729 et la construction entreprise. Il fut inauguré en 1734.

Remarquable : il n'y a pas en d'accident pendant l'exécution de la maçonnerie. Malgré cela les habitants l'ont surnommé "pont du diable".

 

 

                                                   B comme ...

Bachat

Bachat du Puy la Salle

Tous les randonneurs qui ont marché dans les Alpes savent ce qu'est un bachat : un tronc évidé en réservoir dans lequel les sources se déversent pour abreuver les troupeaux et leurs bergers. Dans d'autres régions c'est une auge à cochons, ailleurs encore un bassin pour les papetiers.

Mais ici il ne faut pas croire Coco-le-dico qui prétend qu'il s'agit de la troisième personne du singulier de l'imparfait du subjonctif du verbe bâcher (ah oui, celui-ci a un accent circonflexe !)

 

 

Bleu

Bel échantillonnage de bleus autour du chalet du Bessey !

Beaucoup de fleurs bleues parmi lesquelles des myosotis éclatantsbleu

et des petites gentianes dont la couleur est à peine plus intense que celle du cielbleu les gentianes et le ciel au-dessus du bouquetinau-dessus du mont Aréa. Pureté de l'air ?

Le ciel est ainsi 300 jours par an ! La vallée de la Guisane est l'une des plus ensoleillées de France avec 2500 heures de soleil par an.

 

 

Bouquetin

Après notre pique nique au-dessus du Torrent Chevalier nous nous sommes tenues immobiles pour voir des marmottes. Seules notre tête bougeaient, et encore doucement et en silence. Et subitement en bas, au pied d'un névé j'ai vu une énorme bête, si grosse que j'ai pensé un instant à un cheval. Mais non, elle avait des cornes immenses. J'ai murmuré "UN BOUQUETIN !" à Marianne et nous ne l'avons plus quitté des yeux.Bouquetin Il a mis quelques minutes à nous voir et nous a alors observées avec attention surpris sans doute de voir deux femmes immobiles et silencieuses (enfin surtout moi !). Il a avancé en broutant, relevant régulièrement la tête pour nous regarder, s'est assis pour mieuxprendre son temps puis a continué en s'avançant vers nous. Il nous a approchées à presque 20 mètres. Nous n'en croyions pas nos yeux ! Un vieux mâle qui n'avait pas encore perdu sa toison hivernale et qui nous vient de si près. Il a disparu derrière un rocher, est réapparu de l'autre côté, a continué sa quête de nourriture en poursuivant son chemin vers le haut de la montagne et en nous négligeant. Après une demi-heure de contemplation nous commencions à avoir des fourmis dans les pieds. Il était temps de repartir essayer de voir des marmottes !

Je l'ai beaucoup filmé, mais je n'arrive pas à mettre en ligne ces vidéos comme je le faisais il y a quelques mois. Il me faut travailler de ce côté là ... Chapitre bouquetin à suivre !

 

 

Briançon

Briançon est la ville la plus proche du chalet du Bessey à laquelle on se rend seulement s'il y a de bonnes raisons.La visiter en est une car elle a un riche patrimoine.

Vauban y a fait construire quelques forteresses qui protégeaient la proche frontière italienne, et la vieille ville qui est entièrement ceinturée de remparts. Les fortifications ont été inscrites au patrimoine mondial par l'Unesco. 

Briançon

 

 

                                                   C comme ...

 

Cadrans solaires

Le soleil abondant sert aussi à donner l'heure. On trouve dans les villes et les villages de jolis cadrans solaires qu'on arrive à lire en s'appliquant. Ceux de Briançon sont particulièrement beaux et bien entretenus.Cadran SolaireLa région voisine du Champsaur est également réputée pour ses cacrans solaires.

 

 

Chalet

Le chalet est un ancien chalet d'alpage, construit sur une des terrasses qui domine de 200 mètres la vallée. Dans les années 50 la vie en montagne a commencé à changer et les bergers se sont débarrassés de ces bergeries qui tombaient en ruines. Aubaine pour des citadins courageux qui voulaient que leurs enfants passent leurs vacances au bon air de la montagne ! Le chalet a été remonté par tous les membres de la famille, parents et enfants, tour à tour maçons, menuisiers, porteurs. Depuis plus de 60 ans la famille qui s'est beaucoup agrandie revient se ressourcer ici, souvent accompagnée par des amis.Chalet

 

 

Chapelles

Il y a vraiment beaucoup de chapelles dispersées partout dans les villages, un peu à l'écart, dans les hameaux et isolées dans la montagne. Elles étaient toutes très fréquentées et l'été toutes avaient leur pèlerinage ou procession le jour de la fête du saint auquel elles sont dédiées. Elles sont généralement en bon état et fermées.Chapelle de Villeneuve la Salle

Seule celle juste avant la "Maison de la Cime" est en très mauvais état, mais nous avons constaté qu'elle est en cours de restauration : une bétonneuse y a été montée ainsi que des matériaux et on aperçoit que la voute a été consolidée.

 

Chaussures de montagne

Surprise ! J'ai découvert que mes grosses chaussures de randonnées que j'enlève d'habitude très rapidement sont confortables, chaudes, légères et isolantes ... Sûrement comme toutes celles de la famille qui sont parfaitement alignées et que les enfants se transmettent de cousin en cousin !Chaussures de montagne

 

 

 

                                              D comme ...

Dame de onze heures

fleur blanche de la famille des asparagaceae qu'il est très difficile de différencier de l'ornithogale à feuilles étroites, autrement que par la racine. Dames de onze heures

Deux raisons de la mettre là : je n'ai pas arraché de cette plante toxique pour voir ses racines et j'ai besoin d'elle à la lettre D !

 

Devant la cheminée !

Dès notre arrivée nous avons allumé la cheminée pour réchauffer le chalet dont la température était tombée bien bas pendant les quelques semaines où il était resté fermé.

C'est incroyable comme la cheminée dévore les buches dont nous voulons bien la garnir et je comprends maintenant pourquoi un grand week-end de début d'automne est absolument nécessaire au bon fonctionnement du chalet.

Nous avons dîné devant le feu, lu, discuté, joué au scrabble, autrement dit nous y avons passé beaucoup de temps en brulant beaucoup de bois ! Et ça se renouvelle toute l'année car à 1600 mètres d'altitude une flambée chaque soir est bienvenue.

 

Dîners sauvages

Nous avions nos provisions ramenées de la ville ou du supermarché. Mais qu'il est agréable de préparer les champignons que nous avons trouvés au cours de notre randonnée ou de faire une belle sauce verte acidulée avec le persil qui risquerait de se faner et les immenses feuilles d'oseille sauvage que nous avons trouvées dans la vallée. Jamais vu ça, elles faisaient plus de 50 cm de long ! Nous avions assez d'une douzaine de feuilles pour notre sauce.Diner

Le dessert que nous avons préparé pour notre dernier dîner avait une autre forme de "sauvagerie" ! Nos voisins nous avaient invitées à condition que nous apportions une tarte. Et nous n'avons vu l'invitation et ses conditions qu'à notre retour de la longue randonnée vers Pont de l'Alp. Improvisation avec ce qu'il reste ! De la farine, des oeufs, des yaourths, de l'huile, du lait, du sucre et enfin des brugnons. Eh bien ,elle n'avait pas si mauvaise mise notre tarte qui fit fort bien l'affaire pour l'appétit de ceux qui avaient travaillé et celles qui avaient randonné toute la journée !

 

 

Doubleaux (arcs)

Se dit des arcs qui renforcent la voute en berceau d'une église et à Briançon de la collégiale construite au début du 18ème siècle.Doubleaux (arcs renforçant la voute en berceau en plein ci

 

 

Durance

La Durance prend sa source près du Mont Genèvre et n'est qu'un petit torrent au fond d'une gorge boisée lorsqu'elle traverse Briançon après être passée sous le pont d'Asfeld. Durance

 

A bientôt pour le deuxième chapitr! Maintenant il me faut aller randonner.

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 15:06

festival 2013

 

Il y a beaucoup d'animation au premier étage de l'Oiseau sur sa branche qui rouvre après de substantielles rénovations, nous ne nous sommes pas vus depuis quelques jours (participants au voyage de Budapest dont nous ne faisions pas partie), quelques semaines (précédente AG de mars) ou quelques mois ( festival 2012).

Nous sommes beaucoup plus nombreux que prévu et la salle à la déco " tendance recyclage" ne suffit pas !

rd13 05 811

il a fallu également occuper le salon rouge à la déco très "fin de 19ème".rd13 05 808

Les 180 membres de l'association étaient fortement représentés, rd13 05 821ce qui a impressionné Mathilde, dernière arrivée à Saoû chante Mozart, dont le sourire conquiert tout le monde. rd13 05 815Elle sera l'interlocutrice principale de tous ceux qui appelleront le 04 75 76 02 02 pour toute question de billetterie qui pourrait se poser après avoir consulté le site du festival riche de nombreuses informations : http://www.saouchantemozart.com/

Elle sera également à l'accueil de tous les concerts dès le 22 juin dans la forêt.

Le festival 2014, vingt cinquième de l'histoire de Saoû chante Mozart est en bonne voie. Le thème en sera "Mozart en son temps".

André Barlatier n'a pas une fonction facile, le trésorier parle surtout de chiffres !

Anne Fuoc, aidée des présidents André Sordet et Henry Fuoc (honoraire) nous ont rappelé les tâches de chacun avant, pendant et après les concerts.

Et maintenant c'est le moment pour tous de distribuer les affiches et les livrets programmes dans toute la Drôme.

Rendez-vous dès le 22 juin à Saoû pour le lancement du festival 2013.

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 17:04

clochers calvaires 00

Dans la vallée de la Soule plusieurs églises ont de curieux clochers ; au sommet du mur de la façade trois tourelles, trois pointes surmontées chacune d'une croix. Celle de Mendy est particulièment séduisante juchée sur sa colline d'où elle domine sûrement toute sa paroisse.clochers calvaires 1

Il faut absolument aller la voir de près ! Le cimetière la jouxte. Je n'y vois pas de stèles discoïdales qui sont les monuments funéraires basques les plus anciens. J'ai remarqué dans un petit escalier certains de ceux qui les ont remplacés utilisés en marches ... Et déjà les lourdes croix trapézoïdales qui sont arrivées ensuite cèdent la place à ces horribles stèles contemporaines.clochers calvaires 4Je fais le tour de la petite église aux rares fenêtres très étroites. Il doit falloir la flammes de nombreux cierges pour faire briller les ors du retable baroque que je ne verrai pas : la porte est fermée.clochers calvaires 3Un porche abrite la porte occidentale à côté de laquelle une tour recouverte de bardeaux enferme l'escalier d'accès au clocher proprement dit. Elles sont installées dans ce qui ressemble à l'ouest à une cage, à l'est à un balcon qui s'ouvre sur le toit de la nef recouvert d'ardoises comme tous les bâtiments de la région.clochers calvaires 2C'est vraiment dommage qu'elle soit fermée !

Tout comme d'ailleurs celle d'Idaux que nous sommes allés voir à notre retour chez la famille Armagnague.clochers calvaires 6La date de construction du porche est inscrite sur une pierre au dessus de la porte, 1718. Au dessus de la porte d'entrée de l'église on lit 1609. Mais pourtant certains éléments semblent beaucoup plus vieux.clochers calvaires 5

Du haut du plateau d'Iguizentia on voit encore quelques clochers semblables. J'en suis redescendue avec quelques questions.
Aimée, l'épouse de Jean Michel nous a répondu que les "clochers trinitaires" sont bien une particularité régionale mais n'a pu nous en dire plus.

Donc nous allions poser nos questions à Jean Michel lorsqu'il nous a conduit chez son ami Philippe Etchegoyen, ancien professeur de maths, voyageur infatigable et maintenant retraité revenu dans sur les lieux de son enfance pour y travailler l'histoire et recueillir les témoignages des derniers acteurs d'une civilisation en voie de disparition.clochers calvaires 0Il sait conter son pays et captiver son auditoire ! Quel plaisir de l'écouter et de partager quelques expériences.

S'il est intarissable sur les bergers et  les cayolars, bergeries des montagnes, les églises de la vallée de la Soule avec leur clochers-calvaires n'est pas sa spécialité. "Clocher-calvaire" voici déjà une piste : ils représentent le mont Golgotha avec les croix de Jésus au centre, à peine plus haute que celle des deux larrons. Voici un hommage inattendu à Dimas le bon larron et Gestas, le mauvais ...

Par contre l'histoire de la vallée est un de ses sujets favoris. Cette vallée de la Soule qui n'avait ni évêque ou prince puissant mais était cernée par la Navarre au sud et le Béarn au nord servit souvent de champ de bataille aux familles adverses qui soutenaient les deux royaumes voisins, la famille Gramont prenant partie pour la couronne française alors que la famille Luxe Beaumont bataillait pour celle de Castille-Aragon.

La vallée fut ainsi ravagée, les églises brûlées pendant près de deux siècles. C'est Arnaud de Maytie, grand évêque parmi les évêques d'Oloron Sainte Marie qui les fit reconstruire, en général sur les bases romanes, au début du 17ème siècle.

C'est un peu plus tard que les retables baroques dorés y furent installés.

Ces églises ont, comme toutes les églises basques une ou deux galeries qui dominent la nef. C'est de ces galeries que les hommes assistent aux offices. Les femmes, gardiennes des tombes de la famille, y assistent avec les enfants d'en bas, assises au-dessus des stèles simplement numérotées qui occupent l'ensemble du sol de la nef. Le passage pour un jeune garçon du sol à la galerie etait un vrai voyage initiatique. Cette tradition se perd en grande partie en raison de l'itinérance des cérémonies dans les différentes églises de la région.

Philippe Etchegoyhen a écrit deux ouvrages Mémoires souletines tome 1, "Villages de la vallée" et tome 2,"Bergers et Cayolars, gestion de l'estive" faciles à trouver bien au-delà des Pyrénées avec le net.

A lire avant que nous revenions car nous reviendrons sans aucun doute voir et entendre ces personnes de caractère que sont Jean Michel Armagnague et sa famille, Guillemette Spies et Philippe Etchegoyhen et peut-être quelques autres amoureux de leur vallée de la Soule !

 

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Camping-car
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 14:07

JM 0Le prix à payer pour faire étape chez Jean Michel Armagnague c'est de ne pas se contenter de dire merci, c'est regarder comment se passent les choses chez cet éleveur de bovins, de brebis basco-béarnaises également producteur de fromages Ossau-Iraty.

Ce matin là pas de marché à Bordeaux où il livre ses commandes de viande de boeuf, mais la traite des brebis à laquelle nous avons assisté (ok, seulement à partir de 7 heures, 5 heures c'est trop tôt pour nous !) et voici le moment de passer à la laiterie pour voir la fabrication des fromages.

La fromagère, Guillemette, a pour mission de faire les fromages, d'en faire goûter la pâte à toutes les étapes de la fabrication, de tout nous montrer, de sourire quand Camille prend les photos et de répondre à nos questions qui seront nombreuses. Moi, je prends des notes !

fromage 1

Les 636 litres de lait obtenus en deux jours ont été stockés dans la cuve réfrigérée en attendant le jour de la fabrication. Il faut tout d'abord enlever la matière grasse qui flotte à la surface et qui ferait des grumeaux. Les doubles parois du tank sont équipées d'un système de réfrigération et de chauffe qui est maintenant mis en marche alors qu'un bras mélangeur homogénéise le contenu. A 32° il faut ajouter la présure dont le dosage est choisi en fonction du temps de prise souhaité.fromage 2

Le temps de nettoyer les moules, le lait est pris, il se casse nettement lorsque Guillemette y plonge la main. Elle met en marche le "tranche-caillé" qui a remplacé l'hélice au moment où elle a versé la présure dans la cuve. Le petit lait remonte entre ces tranches qui deviennent rapidement des grumeaux.

Guillemette nous dit qu'une machine s'apprivoise, et que son travail n'est pas le même que celui d'une autre préparatrice. Chaque couple fromagèr(e)-machine donne un produit différent. La nourriture du bétail influence la qualité de la matière grasse, la fabrication du fromage celle de son grain et l'affinage l'évolution de la matière protéique : chaque étape joue sur le produit obtenu, ce qui explique toutes les nuances gustatives de ces fromages de la région. fromage 3Elle surveille manuellement que les parois et le fond ne retiennent rien. Lorsque le caillé a un grain régulier elle remet en chauffe pour atteindre 38°.

Pendant ce temps elle prépare les marques qui permettront l'identification des fromages que Jean Michel apposera sur les fromages après le trempage dans la saumure.fromage 4OAA identifie la ferme ; la tête de brebis bleue garantit le respect des normes alimentaires : les bêtes doivent être nourries avec des herbes récoltées dans l'aire géographique, la lettre F à la place du nez indique une production fermière ; et enfin le numéro indique le jour de production.

 

 

Guillemette ne s'arrête jamais. En attendant que la température souhaitée soit atteinte, et tout en nous racontant la fabrication de l'Ossau Iraty elle sort les fromages des jours précédents de la saumure fromage 5Ceux de 5 kilos doivent y rester pendant 50 heures, ceux de 2.5 kilos pendant 30 heures. La saumure riche en bactéries sert plusieurs fois, trop jeune elle n'aurait pas toutes les qualités de conservation souhaitées. Les fromages très compacts et fagiles ne doivent pas se toucher, ils se colleraient et risqueraient de se casser.

Sortis de la saumure les fromages sont recouverts de sel qui pénètrerala pâte lorsque le petit lait résiduel s'évacuera.

 

La cuve contient maintenant du petit lait d'une belle couleur de beurre fondu et des grains blancs faits de matière grasse et de matière protéique qu'il faut séparer.

C'est avec le petit lait que sera fabriqué le greuil, vraie gourmandise que nous avons dégustée hier soir au cours du repas avec la famille. C'est au fromage pyrénéen ce que le bruccio est au fromage corse ou la ricotte au parmesan. Mais chez Jean Michel il est surtout destiné à l'alimentation des porcs qu'il élève et transforme en jambons et plats cuisinés. Eux aussi l'apprécient beaucoup !

Guillemette pose des cloisons mobiles percées qui vont permettre la séparation des deux éléments et met en route la pompe d'évacuation du petit lait. Il reste le caillé réduit en grains blancs dont il faut un cube de 20cm x  20cm pour faire un fromage de 5 kilos (soit environ 30 litres de lait).fromage 6

Dans son équipement elle a donc une petite règle de 40 cm, une grande pour découper régulièrement les blocs et un gros couteau. C'est très physique le travail de fromagère car pour le moment chaque masse qu'il faut sortir de la cuve pèse beaucoup plus de 5 kilos.fromage 7Elles sont déposées dans des moules tapissés de mousselines mouillées de peti lait, leur poids apprécié et éventuellement complétées.fromage 8

Les moules sont alors mis sous presse, chauds pour avoir de bien beaux fromages. fromage 9Ils y resteront 2heures et demi. C'est Jean Michel qui les sortira cet après-midi, les enlèvera des moules et des mousselines, leur posera les trois marques qui s'imprègneront dans la masse et les mettra en chambre froide en attendant de les mettre demain matin dans la saumure.

Il est midi ; Guillemette a fait 26 fromages, des petits et des gros ; nous avons goûté la pâte au fur et à mesure de leur élaboration, nous n'avons plus très faim ; nous allons partir découvrir la montagne de Jean Michel, vers Ahusquy !

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Camping-car
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:35

JM 0Nous sommes adhérents France Passion, un réseau d'accueil de camping-caristes à la ferme. C'est souvent sympathique et  même parfois inoubliable.

C'est à cette dernière catégorie qu'appartient notre étape chez Jean Michel Armagnague et sa famille.JM 8

C'est à Idaux-Mendy, village de la vallée du Saison, aux confins orientaux du Pays Basque que Jean Michel est éleveur d'ovins et de bovins,  producteur de fromage AOP Ossau-Iraty, producteur d'agneaux de lait des Pyrénées et à ce titre président régional du syndicat (à moins que ce ne soit président du syndicat régional ) des producteurs de ces agneaux. Et il a pu dégager un peu de temps pour nous recevoir, nous parler de son métier et nous présenter les personnes qui pouvaient satisfaire notre curiosité et répondre à nos questions.

Nous l'avons trouvé à la bergerie en lisière du village où il venait de terminer la traite, et nous a invités à assister à la prochaine à partir de cinq heures et demie le lendemain matin ...

Histoire de nous provoquer un peu, de nous jauger ! Après quelques minutes nous avions la possibilité d'arriver un peu plus tard, puis de suivre la fabrication des fromages ...

JM 1Nous avons passé la soirée à la table familiale où il s'est plu à nous parler de son travail, de ses quatre cents brebis, de son engagement syndical, et son pays.

Nous avons remarqué à la traite du matin qu'il connait ses bêtes et leur caractère. Il les identifie à leur comportement, et peut dire que c'est la 80040 qui a mené le groupe. Eh oui, elles n'ont plus un nom mais un numéro ...JM 5Et il pourrait dire lesquelles sont les bagarreuses, dans ce monde fait seulement de brebis basco-béarnaises au nez busqué. Le cheptel des Pyrénées atlantiques est constitué de 120 000 têtes dont 70 000 font partie du "schéma de sélection", ce qui permet la diffusion des caractères génétiques de la race : conformation, production laitière et richesse du lait. En mai elles donnent environ un litre de lait par jour, et la traite sera interrompue en estive vers mi-juin. La production annuelle est de l'ordre de 180 litres par brebis.

Elles sont bagarreuses et craintives ; j'ai failli provoquer un grand mouvement de panique seulement en approchant une main pour voir comment est leur toison.

C'est Jean Michel qui m'a renseigné : la laine dont chaque brebis produit deux kilos par an est longue et rêche, inutilisable pour la fabrication de vêtements mais parfaite pour celle d'isolants thermiques. Ce procédé est couvert par un brevet déposé en 2005. 

Quant aux agneaux IGP Iparra élevés sous la mère, ils naissent à partir du mois de novembre et sont surtout vendus en Espagne.

Jean Michel ne nous a quittés qu'après nous avoir "impérativement" recommandé la visite du plateau d'Iguizentia, d'Iraty, des gorges d'Holzarte et de celles de Kakouetta et un peu plus tard quelques fêtes de transhumance ...

Mais voici "Guillemette la fromagère" qui arrive pendant que le chien attend son maître parmi les brebis retardataires ...JM 7

Chacun va de son côté, nous c'est vers la laiterie.

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Camping-car
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 19:44

Finir notre voyage par la grotte d'Altamira c'est vraiment la meilleure idée que nous avons eue. Il y a là tout ce que j'ai appris à vénérer pendant mon enfance : le mystère de la culture de nos lointains ancêtres, et le plus total respect pour ce que nous ne comprenons pas.Altamira 01

Voici quelques unes des images que nous avons pu faire dans le musée attenant à la reproduction de la grotte. Des dizaines de grands bisons rouges, soulignés de noir, Altamira 02des contours juste tracés sur les voutes, ici ou là un cheval,Altamira 03et ces echelles que sont-elles ? Ne sont*-elles pas encore plus difficiles à comprendre que les animaux ?Altamira 04Quels artistes étaient ces hommes qui ont vécudans la Préhistoire, sans nous laisser d'indice accessible pour que nous puissions approcher leur état d'âme et leurs motivations.

Je crois qu'il n'y a pas beaucoup plus d'un siècle que hommes ont tenté de percer quelques uns des secrets de ces messages, et il m'a bien plu qu'une mention importante soit faite de l'apport de l'abbé Breuil, une des personnalités qui a rempli de ces mystères mon enfance en Périgord, dans mon pays voisin de Montignac.800px-Bisonte de AltamiraVoici un des relevés qu'il avait fait lors d'une de ses visites à Altamira.

 

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 18:18

Aguilar 00Lorsque nous sommes arrivés à Aguilar il neigeait ... Finalement la personne du musée de Burgos ne plaisantait pas, la neige a mis 48 heures pour arriver. Et nous sommes le 29 avril !

Nous avons décidé de nous arrêter ici jusqu'à ce que le mauvais temps passe. Aguilar est une petite ville avec tous les commerces et les sourires dont nous avons besoin pour attendre le retour de conditions plus agréables au pied de la Cordillère Cantabrie.

Pas question de se garer à l'intérieur des murs de la ville, les camping-cars ne passent pas les portes médiévales fortifiées.Aguila 04C'est à l'extérieur, à côté du collège que nous avons trouvé l'air de services. La campagne commence tout de suite après, ponctuée de rochers de grés rose. Sur la route vers la ville les restes de l'église romane Saint André ont été transportés du sommet de la colline, où elle faisait partie d'un monastère du 12ème siècle détruit et reconstitués à l'échelle 1. Chevet en cul de four, chapiteaux sculptés et après un espace vide de la longueur de la nef la porte décorée de billettes et de chevrons est superbe. C'est curieux et émouvant.Aguila 01Il faut traverser la rivière Pisuerga sur le pont médiéval del Portazgo, et la muraille de la même époque par une porte  à redécorée au temps de l'art baroque.Aguila 02Nous sommes alorsAguilar 05 rapidement arrivés sur la plaza de España entourée de maisons dont une partie est de tradition castillane alors que les autres, avec leurs pans de bois ressemblent aux maisons des pêcheurs de Cantabrie.Aguilar 06Des maisons nobiliaires en grosses pierres de taille portent avec beaucoup de fierté au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage les blasons des familles auxquelles elles ont appartenu.Aguila 03A ce moment là les faucilles semblaient être des indices de richesse (cf la frise), elles se portaient bien avec les fleurs de lis !

Nous avons fait quelques courses, mangé dans un restau sympa où la télévision montrait beaucoup de photos sur la surprenante tempête de neige. Les remparts d'Avila entièrement sous la neige nous faisaient apprécier d'être à Aguilar ! Que je serai bien avec les grosses chaussettes de laine de cocooning que je viens d'acheter pour jouer aux dames dans le camping-car !

Mardi matin le temps s'est un peu levé. Nous avons fait un tour au marché où nous avons vu des cerises si chères que personne ne voulait y goûter malgré l'invitation du marchand, puis au tout nouvel office de tourisme construit au bord de la rivière, au-dessus de fondations du rempart d'origine de la ville pour avoir une carte de la route de l'Art Roman dont nous regarderons quelques fleurons avant de nous diriger vers Alta mira qui sera, venons-nous de décider, le point final de ce périple en Espagne.

Nous sommes revenus un peu au sud jusqu'à Santa Maria de Mave. L'église de grés rouge fait partie d'un monastère converti en hôtel fermé. Nous en avons fait le tour extérieur.Aguilar 10Les trois absides en cul-de-four correspondent aux trois nefs,  la charpente est soutenue par des modillons et une frise de feuillages et de dessins géométriques souligne les toits.

Aguilar 11Aguilar 12

 

Pour visiter la petite église rupestre d'Olleros de Pisuerga il faut trouver le patron du restaurant-bureau de tabac-bistrot qui détient la clef et qui confie sa boutique à sa femme de confiance pour nous accompagner.Aguilar 13

L'église a été taillée dans le grés rouge et veiné de jaune au 12ème siècle, à la place d'un ermitage. Une entrée abritée a été ajoutée quelques siècles plus tard.Aguilar 14C'est depuis la tribune on a une vue est la meilleure du plan d'ensemble de cette curieuse église.

Dernier arrêt à Cervatos où une très belle église romane domine le village.Aguilar 15La porte est une merveille d'abstraction, entrelacs et dentellesAguilar 16avec cependant des animaux qui occupent les chapiteaux, et quelques personnages sur les côtés de la porte.

Les modillons sont superbes, et j'aime tout particulièrement le joueur de lyre. Quant à la Vierge à l'enfant sur le côté gauche de la porte, elle semble très primitive.

Aguilar 19Aguilar 18

Pas une explication ni dans ma documentation, ni dans les environs. Juste un papier où figure un numéro de téléphone à appeler si l'on veut visiter. Mais comment téléphoner alors que j'ai déjà tellement de mal à m'exprimer de visu ? Il me faudra prendre des cours d'espagnol dès que possible ...

Mais pas besoin de cours pour parier que les personnages de part et d'autre de cette fenêtre sont la représentation d'un des péchés capitaux : la luxure !Aguilar 17Que pensez-vous des archivoltes de la fenêtre ? Vous n'avez pas vu et n'avez d'yeux que pour les personnages ? Oh !

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 13:50

Palencia 00Nous n'avons pas envie d'arriver trop vite à Valladolid et faisons étape à Palencia.

Beaucoup de clochers se dessinent dans le ciel de la vieille ville. Avec en-dessous une église remplie de fidèles en ce dimanche matin. Leurs yeux brillent des lumières et des ors des nefs : tout ça n'est pas propice aux visites ! Nous allons donc voir plus loin.Palencia 04

Nous arrivons enfin après la messe à la cathédrale gothique. Elle fut originellement romane, lorsque l'évêque Bernard la fit construire après que les musulmans ont été repoussés au sud.

C'est Palencia qui fut choisie au début du 13ème siècle comme siège de la première université d'Espagne. Mais cet honneur lui fut retiré et elle fut déplacée à Salamanque lors des dures sanctions prises contre elle pour avoir participé à la "révolte des villes de Castille" en 1520 contre Charles Quint.Palencia 01

La cathédrale a subi des transformations et les voutes et les arcades romanes ont disparu pour faire place aux ouvertures ogivales, et aux chapelles gothiques et plateresques.Palencia 02

J'aime beaucoup les chantres coiffés de turbans qui soutiennent le buffet d'orgue ...Palencia 09

Nous avons fait comme les personnes rencontrées, sommes allés à une pâtisserie acheter les gâteaux  du dimanche matin, mais avons continué notre visite dans les rues centrales ensoleillées mais ventées : le palais Villandrando à la façade modernista (qu'il y a longtemps que nous n'en avions pas vues !) néo-gothique,Palencia 03celle du palais de la Diputacion provincial, neo classiques ?Palencia 06celle du cloître de Saint François derrière lequel est cachée l'entrée de l'église de la Soledad,Palencia 05et sommes revenus le long du rio Carrion par l'église San Miguel dont la grande tour-clocher crénelée devait guider les pèlerins

Palencia 07qui empruntaient le pont Puentecillas pour traverser la rivière où des cigognes cherchent leurs proies à cette heure-ci.

Il doit être le seul monument de Palencia à avoir conservé son caractère roman ! Il a même échappé à l'adaptation à la circulation au 20ème siècle pour continuer à être réservé aux pèlerins. Quant aux jardiniers qui l'empruntaient pour aller dans leurs jardins sur l'autre rive, ils doivent maintenant préférer y aller par d'autres voies.Palencia 08Il était plus de trois heures quand nous sommes revenus au camping-car pour notre repas. Ça y est, nous sommes au point pour nos horaires de repas !

Et à l'heure de repartir nous avons trouvé que Valladolid faisait naître des mots, des noms, des images si noires dans nos esprits que nous avons préféré ne pas prendre la route du sud où devaient nous attendre l'inquisition et l'horrible Torquemada (qui la mena de façon implacable ainsi que la conscience des "rois catholiques" Isabelle et Ferdinand II pendant bien trop d'années) et la difficile Controverse de Valladolid (1550-1551) où Bartolomé de las Casas eut tant de mal à defaire les arguties de Juan Ginés de Sepúlveda.

Allez, fuyons ces pages d'histoire et filons vers le nord et Aguilar de Campo !

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Ponts du monde
commenter cet article

Recherche

Liens