Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 04:59
Eglise de Glandage, Haut Diois

En traversant le village de Glandage pour aller vers le Jocou j'avais remarqué quelques reliefs sur le portail de l'église qui devaient nécessiter un arrêt intéressant.

Merci à nos chauffeurs qui ont bien voulu s'arrêter lorsque nous revenions.

Eglise de Glandage, Haut Diois

L'église, dédiée à Saint Pierre et saint Paul faisait partie d'un prieuré dépendant d'une abbaye proche de Châtillon en Diois. En 1242 elle devint dépendante de l'abbaye d'Aurillac (surprenant, mais c'est bien ce qu'indique la plaque posée sur le mur).

Elle fut ruinée par les guerres de religions et reconstruite aux 17ème et 18ème siècles. Le portail roman tardif a pu être réemployé lors de cette réédification.

L'archivolte est superbe. Elle est composée de trois voussures en plein cintre en quart de cercle. Les deux voussures internes reposent sur des colonnettes surmontées de chapiteaux à crochets, la voussure externe sur des corbeaux ornés de têtes humaines et à gauche aussi d'un petit singe prêt à l'escalader

Juste à l'embrasement de la porte deux corbeaux sculptés (des lions ?) devaient supporter un tympan disparu.

Eglise de Glandage, Haut Diois

La porte de la mairie, qui doit occuper à droite une partie des bâtiments de l'ancien prieuré, présente elle aussi des éléments de réemploi. La naïveté de la sculpture, la facture plus grossière permettent de dire qu'ils sont plus anciens que le portail de l'église.

Eglise de Glandage, Haut Diois

Ce sont les dédicataires de l'église. A gauche Saint Pierre et sa clef, à droite Saint Paul et son épée encadrent le Christ en majesté, tenant une bible de la main gauche et accordant sa main gauche.

Il faudrait avoir un peu plus de temps pour flâner dans le village bien actif en été. Il y a de belles demeures dont le passé doit être passionnant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires