Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 07:44
28 Février 2008

Aujourd'hui sera encore une belle journée nature. L'excursion à l'île de la Magdalena doit nous permettre de voir beaucoup de petits manchots de Magallanes, ceux qui ont une tache rose autour des yeux, la gorge noire et des alternances de noir et de blanc sur la poitrine. Ils sont les plus nombreux en Amérique du Sud, et  la population ici est estimée à 62 000.
Cette île déclarée "patrimoine forestier de la 12ème région de Magellan et de l'Antartique chilien" est un "monument naturel" dédié à ces oiseaux. A 40 km de Punta Artenas, au milieu du détroit, à 16 km des côtes, l'accès par ferry va prendre du temps ! Nous devons partir vers 7h30 pour revenir dans l'après-midi.
Pendant les deux heures que dure la traversée nous avons tout notre temps pour regarder les oiseaux qui pêchent dans le détroit, essayons de voir quelques petits dauphins appelés ici "toninas", en vain. Et nous nous sentons un peu loin de l'esprit des grands navigateurs tels que Sir Francis Drake ou Charles Darwin qui ont beaucoup fréquenté ces eaux ...

De loin nous apercevons le phare qui domine l'île, puis la silhouette d'un autre bateau qui a déjà déposé son quota de touristes.
Beaucoup d'oiseaux volent autour de l'île que les manchots partagent donc avec d'autres espèces parmi lesquelles des cormorans impériaux, ceux des Malouines et ceux du détroit de Magellan, des goelands communs ou autrals (?). L'espèce "touristes" est sévèrement priée de rester dans ses strictes limites marquées par un chemin longé d'un fil : chacun a sa place. Mais quelques manchots téméraires ont presque creusé leurs terriers dans ce chemin, ou si près qu'il
s'effrite sous tant de pas.
Il y a quantité de manchots partout  autour de nous. Et ici ou là quelques goélands, grands nettoyeurs des mers qui doivent aussi apprécier de "nettoyer" ce lieu de nidification de tout poussin sans surveillance ou de tout oiseau un peu faible. Ils semblent faire un cordon assez serré le long de la plage. Comment ça se passe au moment où les manchots vont à la pêche ? Pas de réponse, ce n'est pas la bonne heure.

A cette période de l'année les poussins sont déjà grands, mais leur plumage d'adulte imperméable n'est pas constitué, ils sont encore couverts de duvet qui ne leur permet pas d'aller à l'eau (t° d'à peine 10° dans le détroit).
Calins avec les parents, promenades, baisers d'amour et cour amoureuse. Nous avons sous nos yeux de voyeurs un bien beau spectacle.
Nous n'avons pas le temps de parcourir tout le sentier, et n'arrivons que jusqu'au phare. Trop tard pour aller de l'autre côté de l'île où il y a si peu de promeneurs, et aussi une densité bien moindre de manchots.
Un groupe de quatre manchots nous raccompagne le long de la plage jusqu'à l'embarcadère comme des maîtres de maison raccompagnent leurs invités en fin de visite. Magnifique non ?

Il semble que nous ayons une particularité française là encore, et que nous soyons les seuls à faire la distiction entre les manchots et les pingouins. Ce que Céline ne rate jamais de nous rappeler si nous l'oublions ! Elle nous recommande de consulter le site suivant  très interessant link



Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Amérique du Sud
commenter cet article

commentaires

angèla 06/05/2008 08:38

MAIS OU SONT LES PHOTOS?
JE VEUX DES PHOTOS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
A+

Recherche

Liens