Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 10:27
11 Mars 2008
Le soleil se lève sur le port de Santos qui se dévoile à nos regards encore ensommeillés lorsque nous ouvrons notre rideau. Et l'activité matinale est déjà intense. Les bacs qui transportent les habitants d'une rive à l'autre entrecroisent les narives qui se dirigent vers le port marchand.


Le petit déjeuner est rapide ce matin car nous devons libérer la cabine de bonne heure afin de la laisser au personnel qui doit préparer la prochaine croisière ... L'écoulement vers le quai est fluide, mais retrouver ses bagages à la gare maritime est un peu long ; on voit bien les expérimentés qui semblent plus efficaces que les notices dont nous sommes. Et atteindre le bus qui doit nous reconduire à l'aéroport de Sao Paulo semble enfantin car l'organisation est bien rodée, mais imaginez le nombre de bus pour les 2300 passagers ! Enfin nous y sommes, nous retrouvons nos compagnons Marie Pierre et Sylvain ainsi que Ruth et Dorly . Tous les passagers de ce bus semblent prendre la même avion pour Milan.

Traversée du port ; le plus important d'Amérique latine dont l'activité est essentiellement tournée vers l'exportation de produits agricoles : céréales, sucre et jus de fruits. Les silos sont colossaux, et certaines cours d'entrepôts sont surprenantes, avec des pieds de maîs un peu frèles, mais bien alignés ! Et nous reconnaissons les quartiers de la ville que nous avions traversés il y a trois semaines. Cette ville a été fondée dans la première moitié du 16ème siècle, et vit aujourd'hui de tourisme balnéaire, de pêche et de services. Elle n'a que 460 000 habitants et semble bien petite à côté de Sao Paulo, mégapôle de 11 millions d'habitants.

Nous reprenons l'autoroute la plus récente, construite dans les années 70 alors que nous étions descendus par l'ancienne construite dans les années 40 et que nous apercevons audessus de nos têtes. Les montagnes qui nous entourent font partie d'un parc national et la végétation est particulièrement protégée. Les fleurs de Carème sont beaucoup plus nombreuses que lors de notre premier passage.




Favelas (enfin communautés), places, espaces verts, monuments à la gloire des conquérants du 16ème siècle et des colons qui les suivirent, et même en souvenir du massacre des Arméniens par les Turcs, palais et couvents hispanisants nous accompagnent jusqu'à l'aeroport où nous devons attendre notre premier vol; Sao Paulo-Milan et où commencent une longue période pour rien. Je n'apprécie plus bien de prendre l'avion, et passer une nuit même à remonter vers l'est est un avatar nécessaire à supporter pour aller au bout du monde, mais dont je n'ai rien à dire de plus !

Voilà, c'est fini. Nous sommes revenus à la maison, contents de retrouver notre ami Roland qui est venu nous chercher à la gare, et Marie un peu plus tard qui nous accueille pour un agréable dîner amical  !

C'est vraiment bien les amis qui nous font nous sentir bien chez nous ! Un de ces jours nous allons faiire un grand voyage avec eux ... Mais c'est déjà un autre voyage !



Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Amérique du Sud
commenter cet article

commentaires

Pierrette 09/06/2008 16:58

OK Philippe ... Il peut s'écouler un certain temps entre le voyage raconté et le récit ! Oui bien sûr, je prends des notes sur un petit carnet. Avec les photos qui sont elles aussi des notes, ça me fait la matière de l'article. Il peut y avoir des documents glanés réels ou virtuels sur des sites dont je communique l'adresse en général.
Et je garde l'ensemble des documents réels dans un classeur ouvert pour chaque voyage ! Voilà toutes mes recettes ...

PA 09/06/2008 09:31

Merci Pierrette pour ce beau récit qui nous a fait voyager avec vous, c'était presque comme si le voyage était rédigé au jour le jour et que le matin nous voulions découvrir vos aventures de la veille (bon avec quelquefois des périodes plus espacées…
Les photos sont un apport précieux à ton récit! Qui a du nécessiter beaucoup de notes, sur on imagine un petit calepin…?
Et que deviennent ces notes? une fois sur le blog elles sont pour ainsi dire sauvées et tu peux alors t'en débarrasser ou bien les archives tu?

angèla 08/06/2008 10:33

j'ai adoré votre fabuleux voyage ,merci de m'avoir permis de le partager avec vous.
Pierrette tu as réellement du talent pour coucher les mots sur le papier (euh je veux dire sur le net)
encore merci...........

Recherche

Liens