Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 02:26

Mardi 29 Juillet 2008

Les Français désignent l'ensemble de l'archipel sous le vocable d"îles Lofoten". les Norvégiens sous celui d"îles Vesteralen" ; mais ils les divisent en deux parties, les Vesteralen au nord, les Lofoten au sud. Nos guides nous disent clairement que les îles sud ont beaucoup plus de charme que celles du nord.

Le pont relie le continent à l'île Hinnoya où se trouve la capitale, Harstad . Un coup d'oeil à cette ville importante nous paraît obligatoire.

Mais avant nous profitons du paysage, cabanes à bateau,

et exposition d'oeuvres d'art contemporain le long de la côte. Ici les "Sept points magiques" de Martti Aiha, artiste finlandais.


Harstad fut un point stratégique depuis toujours, et le reste même après la fin de la guerre froide. Et nombreux sont les souvenirs militaires, les effigies d'officiers valeureux et héroïques. Le kiosque de la musique de l'armée sur une place publique, les canons d'Adolphe, les plus gros du monde,  installés par l'armée allemande pendant la guerre de 1939-45 dans une enceinte militaire ne nous attirent pas plus que ça.
Passage par une poissonnerie pour le ravitaillement. Nous y découvrons parmi les denrées sous vide des paquets de chair noire ... de la baleine. La Norvége et le Japon sont les deux seuls pays au monde à n'avoir pas signé les accords internationaux de protection de ces mammifères marins, les estimant indispensables à leur nourriture, et pas en danger de disparition. Ils disposent d'un quota annuel de pêche qu'ils sont loin d'atteindre. Devons-nous supposer qu'elles sont moins nombreuses que ce qu'ils prétendent ?
L'église de Trondene du 13ème siécle (en pierres) est fermée.

Le cimetière qui l'entoure est très fleuri et nous remarquons que les tilleuls, les cytises, les lilas, les marguerites et les pensées fleurissent tous en même temps ! Les étés sont ainsi éclatants de couleurs.
Finalement Harstad ne nous retient pas plus longtemps que nécessaire et nous filons vers des villages plus accueillants.

Par la route 83 nous avons gagné le Kvefjord où nous arrêtons à Elda pour la salade de midi. (La base de la salade est constituée régulièrement de chou chinois que nous trouvons dans toutes les supérettes). Tout petit port artisanal au premier plan, puis le fjord aux eaux vertes ou bleues, et les collines de l'autre rive.C'est superbe.

Des plages de sable alternent avec des plages de galets, puis des roches rondes ou plates leur succèdent. De vieilles fermes isolées entourées d'arbres sont dispersées au milieu des champs et des prairies.

Nous arrivons au petit port de Hemmestad avec ses construcions traditionnelles, puis à Revsnes où nous devons prendre un ferry pour continuer la route sur l'autre rive du Gullesfjord, toujours sur l'île Hinnoya. Les montagnes nous y semblent un peu plus hautes, boisées en bas, couvertes de lande plus haut. Au sud-est  un glacier n'a pas complètement "pelé" la montagne, il y reste suffisamment de terre pour que la végétation en couvre les rondeurs.
Une route s'offre à nous comme une surprise, elle ne figure sur aucune des cartes que nous avons. Aussi bien celles achetées en France que celles remises par les offices de tourisme locaux. Il semblerait que ce tronçon avec tunnel simplifie et raccourcisse beaucoup la route vers les îles Lofoten.


Nous nous arrêtons pour la nuit sur une grande esplanade avant ce nouveau tunnel. La lande autour de nous offre une riche palette de verts, quelques fleurs dont des linaigrettes protégées, attention à ne pas y toucher, et aussi des baies des marais polaires : des cranberries qui sont encore très acides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Camping-car
commenter cet article

commentaires