Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 18:10

La Chapelle 00

Le plateau du Vercors, c'est une bonne idée pour une chaude journée de juillet. La Chapelle est à environ 900 mètres d'altitude et ce sera notre point de départ pour aller par le plateau jusqu'au belvédère de Révolat.

Voici donc le projet que nous n'avons pas réalisé.
Journée pleine d'anxiété et de déception. Un goût de pas achevé, mais aussi la perspective de revenir dans de meilleures conditions. Un jour où Michel n'aura pas d'intoxication médicamenteuse et ne sera pas obligé de rentrer précipitamment avec Serge.

Nous étions partis depuis l'église, chapelle au 12ème siècle sur un haut plateau du diocèse de Die autour de laquelle le village se regroupa à partir du 14ème siècle. Seul le clocher roman alpin est de cette époque. La Chapelle 01La nef a été reconstruite au 19ème à la suite d'un incendie et après les bombardements allemands de la deuxième guerre mondiale dont toute La Chapelle garde le douloureux souvenir.

Assez rapidement nous avons été rejoints par un grand gaillard belge avec lequel nous avons discuté dans la bonne humeur. Il nous a assuré qu'il "ne marchait pas pour perdre des kilos, mais plutôt pour pouvoir continuer à ripailler" ! 

Dans une clairière dix neuf adolescents bouchonnaient leurs chevaux sous l'oel de moniteurs. Sympa comme colonie de vacances une traversée équestre du Vercors.La Chapelle 02

De temps en temps le belvédère de Révolat apparaît au fond du paysage, plus ou moins couvert de brumes. Mais Il doit faire beau cet après-midi, nous pourrons voir la gorge et la vallée de la Vernaison.La Chapelle 03Pour le moment l'eau s'écoule dans les chemins en pente et fait des mares dans les bas-fonds. Il est tombé 80 millimètres de pluie ces derniers jours d'orage ... Je ne sens pas l'odeur de champignons qui commence à embaumer les sousbois, je me suis enrhumée à coucher dans des courants d'air depuis huit jours, mais Serge a même trouvé quelques girolles.

La Chapelle 06La Chapelle 05

Les nombreuses fermes du  plateau semblent presque neuves et pourtant elles  possèdent  le four à pain et les greniers éclairés par des oeils-de-boeuf tout ronds doivent faire partie du patrimoine local ;

La Chapelle 08La Chapelle 07

et des profusions de fleurs, rosiers grimpants capucines, tabacs ... et parfois un groupe de génisses avec des toupets de poils fous au dessus du front.

Nous marchons rarement dans des endroits aussi habités où il y a tant de routes. Mais aujourd'hui ça tombe bien car maintenant Michel ne peut plus avancer et Régine a requisitionné une voiture qui passait pour le ramener jusqu'à la Chapelle, accompagné de Serge qui le descendra chez lui.

Depuis cette halte les kilomètres sont plus longs, les mètres de dénivelés plus hauts, les chaussures plus lourdes et les coeurs gros en attendant des nouvelles que Claudie ne manquera pas de nous téléphoner.

Est-ce à cause de ça que je n'ai pas vu "le discret sentier" qui montait entre deux haies ? Que nous avons ensuite pris le chemin qui montait plutôt que celui qui descendait ? De temps en temps nous pouvions apercevoir entre les buis et les genèvriers les sommets au-dessus de Villard de Lans. Neige ou pas neige tout ce blanc sur les pentes et aux sommets ? Les paris sont pris.La Chapelle 09Lorsque nous sommes enfin arrivées au chemin de la Croix de Chatelard au belvédère une bonne partie de l'équipe frolait l'épuisement. Pique-nique et retour vers la Chapelle par la Croix. On renonce au belvédère en se promettant de revenir un jour où tout le monde sera en forme, nous passerons par le nord et les Baraques, ce hameau qui nous a semblé l'ombre de lui-même ce matin. La route traditionnelle des Grands Goulets est totalement fermée, l'hôtel-restaurant aussi. Il n'y a plus de voitures arrêtées et les visiteurs ne peuvent plus voir ce site emblématique de la Drôme. J'en suis toute dépitée pour les professionnels du tourisme de la région et pour les vacanciers.

Michel malade, les Grands Goulets fermés, le belvédère raté, il nous faut nous tourner vers des valeurs sûres : la flore et la faune. Mais il faudra rester très modestes et renoncer aux chamois et aux lagopèdes qui fréquentent cet endroit. A neuf nous faisons beaucoup trop de bruit, et ce ne doit plus être l'heure. La toile ce soir et oiseaux.net nous montreront cet oiseau et ses moeurs.

07 Juillet centaurée alpestre - La Chapelle en Vercors

Mes camarades m'appellent pour me montrer une centaurée alpestre assaillie par des insectes pollinisateurs ! Au moins cinq de deux espèces différentes. Je n'ose pas penser au nom qu'on pourrait donner à cette pollinisation-party !

Certaines fleurs doivent avoir tellement plus d'attraits que d'autres. Jugeons-en : sont-ce ses gros capitules et ses appendices de bractées longuement frangées qui attirent ?

Alors que "l'appendice décurrent des bractées de l'involucre aux longs cils de couleur noire" de la centaurée scabieuse dissuaderait les courtisans ?07 Juillet centaurée scabieuse - La Chapelle en Vercors

Finalement je ne suis pas sûre de ne pas m'être trompée dans l'identification de ces deux plantes. Je disais récemment que j'adorais le vocabulaire abscons des botanistes ... voilà bien un exemple, bien que j'aie pris mon dictionnaire pour voir la définition de chaque mot, je ne comprends rien et mélange tout.

A La Chapelle en Vercors Danielle a pris le volant de la voiture automatique de Michel. Bravo, ce n'était pas évident sur cette route de montagne.La Chapelle 11 Nous nous sommes un peu embrouillées entre les ordres de Josette et les volontés des unes et des autres.

Nous attendons toutes des nouvelles de Michel dans les jours prochains et Josette et moi partirons demain à la recherche de nos chaussures qui sont redescendues sans nous.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens