Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 19:33

Beaucoup trop de nuages cachent les sommets autour du col du Lautaret pour que nous envisagions d'aller par là. Aujourd'hui ce sera au sud, le lac des Cordes, dans la vallée suspendue des Fonts.

Il faut prendre la route du col de l'Izoard jusqu'à Cervières et là celle des Fonts. Assez aérienne, parfois piste, mais superbe, pour arriver au hameau de Bourgea, constitué d'ancien chalets de bois où vivent pendant la belle saison plusieurs familles.

Briançonnais : le lac des Cordes
Briançonnais : le lac des Cordes

Nous laissons là notre voiture, descendons vers le torrent autour duquel quelques poules grattent le sol, le traversons pour commencer presque tout de suite à monter sous les mélèzes par un sentier bordé de rhododendrons et de myrtilles qui ne me retiennent pas. Il n'y a plus de fleurs depuis longtemps, et les vacanciers ont fait main basse sur les fruits !

Et nous voici au pied d'un grand rocher assez lisse, bien incliné, équipé d'une main courante et de calles pour les premiers pas.

Briançonnais : le lac des Cordes

C'est d'en haut que nous regarderons le torrent qui coule à côté et franchit des marches encore bien plus hautes que nous !

Briançonnais : le lac des CordesBriançonnais : le lac des Cordes

Et lorsque nous sommes sur le replat nous nous conditionnons immédiatement en nous disant que vraiment, le lac ne peut être là, mais sûrement tout au fond, à l'étage supérieur, là où on devine le torrent franchissant un déversoir. Eh bien, nous avons bien fait car c'est ça !

Briançonnais : le lac des Cordes

Trois quarts d'heure plus tard nous franchissons les rochers du sommet. Au cours de notre approche quelques marcheurs qui n'avaient rien de retraités nous ont doublés. Et lorsque Francine qui est toujours tellement devant nous, leur a demandé s'ils avaient doublé quelques marcheurs ils lui ont dit "oui, quatre personnes âgées, un peu dans votre genre" sur un ton très condescendant et en allumant leurs cigarettes ... Et l'un(e) de nous a répondu "Ah, moi je croyais qu'ils montaient !" Montants ou descendants nous leur souhaitons à tous de faire dans quelques décennies ce que nous faisons maintenant.

Briançonnais : le lac des Cordes

Rions de tout ça et installons nous sur le banc si bien placé pour notre pique-nique. Il nous permet d'admirer le lac, ses reflets, ceux des rives et ceux des nuages et le cairn en face de nous. Quel cairn, nous n'avions jamais vu un tas de pierres si joliment dressées. Nous ferons le tour du lac pour aller le voir de très près.

Briançonnais : le lac des Cordes
Briançonnais : le lac des Cordes
Briançonnais : le lac des Cordes

Un tour complet de ce qui est beaucoup plus une oeuvre de land-art qu'un cairn (mais je n'ai pas trouvé d'information sur ce monument précisément) pour vérifier si quelques pierres ne pourraient pas cacher encore un message, mais non. Nous enfonçons un peu quelques unes de ces pierres si régulières, si judicieusement choisies et qui n'étaient pas bien alignées et fiers de notre contibution nous repartons vers le déversoir car des gouttes tombent !

Redescendre vers la vallée suspendue et ses chalets par le chemin le plus court ça veut dire passer par le point d'escalade ; ou plutôt maintenant de désescalade ... Encore une initiation. Le nez le long de la paroi, le dos au vide, on regarde entre ses jambes pour chercher les points d'appui, ceux des pieds, ceux des mains et on recule pied à pied ...

Super !

Et pour fêter tout ça on va prendre une boisson chaude au café de la Taque, l'un des beaux chalets du hameau.

Briançonnais : le lac des Cordes

Juste à côté de la cheminée où crépite un feu de bois allumé juste pour nous, nous avons bavardé pendant bien longtemps. L'amitié, le goût de l'effort commun, l'impression d'être presque à un bout du monde, nous n'avons pas vu le temps passé ni la pluie s'installer !

Quelques photos de ces chalets de bois croisé, dont certains sont classés et nous voici à la fromagerie.

Briançonnais : le lac des Cordes

Toute la famille passe la belle saison ici, avec tous les animaux de la ferme, troupeaux, cochons et les poules vues tout à l'heure. Tout ce monde repartira lorsqu'arriveront les froids, c'est à dire vers le octobre.

Briançonnais : le lac des Cordes

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Florence 18/09/2014 09:37

L'endroit est superbe, il faudrait que je me prévois une semaine à la montagne au printemps :)

Pierrette 30/09/2014 18:33

Vous avez raison. En juin la flore est l'occasion de s'emerveiller emcore un peu plus, et les gros animaux ne sont pas encore bien haut, cèst donc l'occasion de voir des chamois et des bouquetins.

Recherche

Liens