Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 19:25
19 Juin 2008
C'est René, l'Ardèchois, qui mène la randonnée aujourd'hui. Aussi partons-nous pour la vallée de l'Eyrieux, jusqu'au Pont de Chervil.
Ce n'est qu'un regroupement des 19 participants, et l'occasion de voir passer quelques cyclistes de l'Ardèchoise. La célèbre course a un tel succès qu'elle est maintenant organisé sur trois jours, de ce jeudi, jusqu'à samedi. Suivant leurs possibilités les 15 000 compétiteurs s'inscrivent pour la durée qu'ils souhaitent, de 1 à 3 jours. L'Ardèche a revêtu son costume de fête tout au long du parcours : jaune et violet, cow-boys et indiens.

Nous poursuivons notre route dans les montagnes ardéchoises et à Saint Christol nous avons atteint la Haute Ardèche. C'était sûrement un gros bourg, avec son temple qui fut avant l'Empire Napoléonien une église romane, son ex-bureau de Postes immense, et son école qui le reste encore. C'est maintenant un petit village de 92 habitants,construit le long du Talaron, rivière bien claire qui chante en descendant les marches de pierres de son lit. Au fond, un grand atelier de moulinage a été transformé en maison d'hôtes.  Plusieurs chemins de randonnées traversent le village, et René a prévu que nous commencerons par le circuit des Pizes et rejoindrons ensuite lecircuit des Chaumets qui suit partiellement le chemin des Cinq Sens.

Nous atteignons un bois de chataîgniers et sapins qui protège notre montée vers le col des Pizes. Quelques genets, et beaucoup de digitales fleurissent le sousbois. Le chemin est bordé de murs de pierres sèches, et au Col des Pizes des andènes en amphithéâtre entourent une vieille ferme et sa prairie. A Vergnes nous empruntons un sentier plein de pierres qui nous permettra d'arriver au hameau de Talaron à travers les montagnes.

Quelques gués à traverser avant de nous installer au dessus d'une prairie pour le pique-nique. Un moment de repos nous permettra d'avoir moins chaud avant le repas, et de laisser partir les mouches qui nous assaillent. Les troupeaux sont sortis et les mouches revenues ...


Le dépliant de l'office de tourisme qualifie ce circuit de difficile ; ce doit être à cause des nombreuses pierres du sentier, car le dénivelé n'est pas important et se franchit sans effort. Retour à Saint Christol, traversée de la rivière et départ sur le chemin d'art qu'est le "chemin des cinq sens". link
Illustration du passé, du présent et du futur. Des figures de terre cuite au sommet de piquets de bois. Et des souches ou des branches organisés autour laissent comme toujours les uns perplexes, d'autres dubitatifs, et certains enthousiastes ... Il y a même un grand chemin desservant une chataîgneraie bordée de nombreux cairns bien serrés : pas moyen de se perdre !

Nous avons même dû traverser un chantier forestier où une équipe de bucherons abattaient des sapins immenses. Bruits de tronçonneuses et craquements des géants qui s'effondrent ... Et nous qui devons escalader les couches de branchages superposées, ou nous prendre pour des funambules
sur les troncs couchés ! Enfin ce sont quand même de gros fils, et nos chaussures sont antidérapantes !

 Il paraît qu'on peut tout faire au GREB, en voici une petite illustration. Débat sur l'itinéraire de retour à la sortie du bois ... Nous passons enfin par le Fau, et c'est le bon chemin.
 
Il est un peu tard quand nous revenons aux voitures ; les cow-boys et les indiens de l'Ardèchoise ont délaissé leurs postes ; et je vais arriver en retard à ma réunion à La Voulte ! Mais j'ai enfin découvert une partie des Boutières !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens