Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 14:37

frise12 05 15 414Majorque a séduit beaucoup de monde et nombreux sont les artistes visiteurs ou résidents qui ont laissé une trace ou plusieurs de leurs passages. Je vous emmène visiter quelques endroits où l'on peut en trouver des témoignages ?

Joan Miro a beaucoup vécu ici. Au Parc de la Mar une grande fresque de Joan Miro tourne le dos à la mer et le petit bonhomme regarde vers Ramon Llull dont je vous parlerai prochainement. Nous irons visiter une autre année la Fondacio Pilar i Joan Miro qui se trouve à des kilomètres à l'ouest .  Nous longeons le grand bassin, passons à côté de cette statuerd12 05 15 425et montons quelques marches pour rejoindre la cathédrale juste au-dessus. Dès 10 heures les visiteurs arrivent nombreux, à pied ou en calèche pour admirer une des plus grandes cathédrales d'Europe.rd12 05 15 066Il faut entrer par le cloître pour acquitter son droit de visite et pénétrer sous les voûtes immenses rd12 05 15 106colorées par cinq grandes rosaces et de nombreux vitraux. Les seize chapelles latérales réunissent de nombreuses oeuvres gothiques et baroques. La chapelle royale a été réaménagée par Gaudi, oui il est aussi passé par là le célèbre architecte catalan, mais c'est la chapelle Sant Pere que je veux montrer. Sa restauration a été confiée en 2001 à un enfant de Majorque, Miquel Barcelo (je ne peux pas mettre les accents sur les o ni les tildes sur les n ...) qui a décoré les murs de scènes d'eucharistie.rd12 05 15 107Voici la scène de la multiplication des pains et des poissons. Il a également refait les vitraux qui m'ont fait penser à ceux de Soulage à Conques, par les couleurs, mais pas du tout par les traits.rd12 05 15 108

Tout près de là, calle Consquitador le palais March nous réserve plus d'une surprise.rd12 05 15 055Une congrégation religieuse était installée à cet emplacement jusqu'à sa dissolution par l'ordonnance royale de 1835 ( cet épisode de l'histoire espagnole est tellement à l'opposé de ce que je croyais savoir sur la puissance de l'Eglise catholique jusqu'à une période récente que j'aimerais trouver plus d'informations sur cet épisode mais je ne trouve rien sur le net en français) ... et entre 1939 et 1945 la célèbre famille March (de la banque March) a remplacé le couvent par un palais Renaissance dont la cour fait écrin à de nombreuses oeuvres de célèbres sculpteurs. Ne citer que Chillida, Moore ou Rodin prouve que j'ai beaucoup de progrès à faire pour me familiariser avec les sculpteurs !rd12 05 15 057Vue de la cathédrale depuis la galerie à fines colonnes qui met la cour un peu à l'ombre,rd12 05 15 059ou à l'opposé vue sur le château Belver au milieu de sa forêt très au loin..

Une grande crèche napolitaine occupe plusieurs salles du palais ... Ce n'est pas ma tasse de thé. Je préfère la collection impressionnante de lithos de Dali ou les cartes du 16ème siècle sur vélin "le cou à l'ouest" ! Ça devait être une particularité de la célèbre école de cartographie de Majorque de l'époque car tous les cartouches le mentionnent . rd12 05 15 063Je suis toujours surprise de la précision de ces cartes. Celle-ci présentée sous le titre de "mers Méditerranée, Noire et d'Azov" ressemble beaucoup à celles d'aujourd'hui. Quelles techniques étaient utilisées en 1525 pour obtenir un ensemble si cohérent sans GPS, sans vue aérienne ?

Les autres pièces présentent un intérieur bourgeois du 19ème siècle.

 

Nous traversons le Passeig Born pour aller à l'office de Tourisme qui occupe une belle maison, la Casal Solleric. Une grande partie de ce palais est consacré à des expositions temporaires. En ce moment des oeuvres de Naco Fabré, peintre minimaliste né à Palma (c'est moi qui lui donne ce qualificatif) sont présentées sous un titre que je traduis par "Etendues vides" ... Voici des lettres tracées sur une toile blanche.rd12 05 15 082C'est un contraste saisissant avec celle de Yago Hortal, peintre catalan dont les toiles dégoulinent presque de peinture aux couleurs très vives. Profusion de matière et de teintes !rd12 05 15 087

Et pour finir notre tour 2012 de l'art contemporain à Palma  voici le musée Es Baluard qui occupe un ancien bastion militaire. Il revient de loin ! Je n'ai pas trouvé l'histoire de ce musée en français, le site que l'on obtient en cliquant ici est en catalan, en espagnol et en anglais. Il vaut l'effort ! Il ne manque que le nom de l'architecte qui en a fait la restauration et le réaménagement. On accède gratuitement à la grande terrasse où l'on peut prendre un bon café installés dans de profonds fauteuils en compagnie de sculptures contemporaines.

rd12 05 15 754Miro est à l'honneur ici aussi. La pièce que je préfère est un livre de poèmes de Rafael Alberti illustré de lithographies. Un vrai rêve !rd12 05 15 141En plus de toiles il y a des vases et des céramiques tauromachiques ,rd12 05 15 732rd12 05 15 734

je croyais qu'il n'y en avait qu'à Céret ... deux immenses toiles  de Miquel Barcelo encore quasiment en relief !rd12 05 15 147et beaucoup d' artistes  espagnols que nous découvrons.

Une terrasse permet de faire le tour des remparts et des échauguettes, d'admirer  le port de plaisance et la perspective sur la vieille ville en même temps que d'autres oeuvres exposées. rd12 05 15 420Confidentiellement, c'est l'endroit idéal pour trouver un peu de tranquilité quand trois navires de croisières et des dizaines d'autobus ont laissé échappé leurs passagers dans la ville. Il y a bien peu de visiteurs encore dans ce type de musée !rd12 05 15 418A bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires