Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 20:58

Après la visite de Konya nous avons repris la route pour la Cappadoce. Toute droite cette grande route à quatre voies à travers les steppes de la vaste plaine anatolienne qui ne s'arrête vers le nord qu'aux rives de la mer Noire.rd121124 03

Et pour tout dire un peu morne ! Il faut absolument tenir à ne rien manquer pour garder les yeux ouverts à cette heure favorable au repos digestif, ou avoir à lire un bon récit. Pour moi c'est la deuxième option. J'ai donc aperçu des bergers qui chevauchaient des mules auprès de leur troupeau de brebis, de rares villages dont les étables et les écuries aux murs et aux toits de terre sèche se distinguaient à peine des terres alentour, et au milieu de si peu de choses une énorme raffinerie de betteraves à sucrerd121124 20devant laquelle de nombreux camions attendaient pour déposer leur chargement. J'ai alors compris ce qu'étaient vraiment les tas de cailloux que j'avais vus : des betteraves rassemblées au bout des champs en attente du transport à l'usine.rd121124 21J'avoue que j'ai fini par m'endormir, d'autant qu'à 16h30 la nuit tombe. A Saratli, un des nombreux villages, parfois villes, souterrains de Cappadoce, tout le monde se réveille pour une visite surprenante.

Dans cette région si souvent traversée par des envahisseurs depuis la nuit des temps les populations ont du se protéger. Ici le sol de tuf leur a permis de mettre au point un moyen original : creuser de vrais villages souterrains. Cette technique aurait été mise au point par les Hittites.

A la surface les entrées et les aérations étaient dissimulées par des meules de basalte.rd121124 22 Elles fermaient aussi  l'accès aux couloirs et les passages au début des réseaux. Car il y avait des kilomètres de tunnels creusés sous et entre les villages ; il parait qu''un souterrain de 10 kilomètres relierait Saratli à l'agglomération la plus proche.

Ce n'est qu'à la fin du 20ème siècle que ces villes ont été redécouvertes, étudiées et ouvertes au public. Celle que nous visitons n'a que trois étages.

Au premier sept salles regroupaient les cuisines aux plafonds charbonneux,rd121124 23

les étables, les réserves de fourrage, un puits et un système d'aération qui assure le renouvellement et une température agréable. Les alcôves creusées dans les parois sont des mangeoires, des réserves.

rd121124 24Au deuxième étage des salles pour accueillir les famille, des salles communes ... afin que les besoins privés ainsi que l'organisation de la communauté soient assurés. Comme ces refuges ont du servir pendant des millénaires, que le sol est très facile à travailler, que les parois deviennent très résistantes à l'air, on peut penser que les habitants avaient trouvé une solution pour pourvoir à tous les besoins vitaux des habitants.rd121124 25

Les groupes de visiteurs se succèdent ici aussi à pleins cars, et nous aurions vite fait d'être coincés dans un embouteillage au fond d'un couloir ou au bas d'un escalier. Alors sortons pendant que nous le pouvons !

Nous sommes repartis dans la nuit noire, nous sommes rendormis ou avons repris nos lectures, n'apercevant que nos reflets dans les vitres du car.

Nouvel arrêt, cadeau de Tayfun et de notre chauffeur Mehmet : les lumières d'une ville construite entre les célèbres  cheminées de fées de Cappadoce. Ils ont organisé un détour pour nous offrir ce spectacle auquel nous rêvions depuis si longtemps et encore plus depuis notre inscription à ce voyagerd121124 26

Nous avons là beaucoup de tuf et peu de ville, et un peu plus loin c'est une ville en étages,complètement intégrée dans le tuf.rd121124 27Merveilleux. Nous sommes comme des enfants devant une vitrine de grand magasin au moment de Noël !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Moyen Orient
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens